Nice : C'est la tuile pour Youcef Atal...    Crouch : "Klopp doit absolument arrêter ce cycle horrible"    7 façons de faire plus de sport au quotidien sans vous en rendre compte    Quelles formes pénales ?    Recouvrement des fonds détournés: L'Algérie en appelle à la responsabilité de l'ONU    Anis Rahmani condamné à trois ans de prison    Incendie d'un véhicule à Tizi Ouzou: Deux enfants succombent à leurs graves brûlures    "Beaucoup reste à faire"    Le Brent franchit la barre des 70 dollars    Zeghdoud à la barre de l'USMA    Le compte à rebours commence    148 nouveaux cas et 5 décès en 24 heures    Des perturbations annoncées dans 5 communes d'Alger    30 Morts    Après l'opposition, le pouvoir revendique la victoire    Lamentable posture pour les «démocrates»    Chanegriha rend hommage à la femme algérienne    Un repère pour la fixation des prix des médicaments    Le rêve d'une reprise    Joan Laporta, le grand retour    Brèves Omnisports    Ouallal et Asselah précocement éliminées    Quand les banques n'appliquent pas    Les femmes battent le pavé à Alger    «Journée de la colère» avec une nouvelle dégringolade monétaire    La santé pour tout le monde    Une neuvième victime retrouvée    Fin de la polémique sur les «tarawih»    Une exposition collective au Palais de la culture    «Résistance des femmes en Afrique du Nord»    Par-delà le bien et le mal    La réunion du GST-Mali, une opportunité pour faire le point sur le processus d'Alger    Des expériences féminines en matière "d'entrepreneuriat culturel" présentées à Alger    Sonelgaz: un indicateur de veille pour recenser les cas de discrimination hommes/femmes au travail    Crue de l'Oued Meknassa: le corps sans vie d'une huitième victime, retrouvé    Sahara Occidental: Berlin exhorté à ne pas céder aux pressions de Rabat    "Nous reprenons confiance"    Les think tanks et l'universitaire dans la sphère de l'économie de la connaissance    7 personnes brûlées dans un incendie de véhicule    Vote de confiance sur fond d'optimisme modéré    Sultana Khaya victime d'une tentative d'élimination physique    "L'économie ne peut se suffire d'ordres administratifs"    Tendances instables    La statue de Mohand Oulhadj inaugurée    Le Festival national du théâtre professionnel revient    La nation du quart de page    Ils se sont rassemblés à Constantine: Retraités et radiés de l'ANP reviennent à la charge    C'était un certain 08 mars 2007    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les vaccins anti-Covid stimulent les cours
Le Brent à près de 46 dollars
Publié dans Liberté le 24 - 11 - 2020

Les cours du pétrole, soutenus par les avancées autour du vaccin contre la Covid-19 et le respect des quotas de production établis dans le cadre de l'accord signé entre l'Opep et ses alliés (une réduction de 7,7 millions de barils par jour), se rapprochaient, hier, des 46 dollars le baril et ont même atteint 45,64 dollars, un seuil jamais vu depuis deux mois. Huit mois durant, la pandémie de coronavirus a refroidi les marchés pétroliers. Aujourd'hui, les avancées autour du vaccin contre la Covid-19 semblent les revigorer. Ainsi, les marchés pétroliers se reprennent, même de manière timide.
S'agit-il, cependant, d'une euphorie passagère ou d'une tendance à la hausse des cours qui serait en train de se dessiner ? Les investisseurs semblent confiants dans l'évolution rapide de la science et de la technologie pour mettre sur le marché un vaccin contre le coronavirus. En effet, ils parient sur "l'efficacité de ce vaccin et, avec lui, sur un ralentissement du nombre de cas de coronavirus en quelques mois", a estimé Carlo Alberto De Casa, analyste d'Activtrades, cité par des médias internationaux. Les espoirs de campagnes de vaccination massive contre la Covid-19, qui devraient commencer avant la fin de l'année, ont été confortés hier par l'annonce du laboratoire britannique AstraZeneca. La firme, associée à l'université d'Oxford, a développé un vaccin efficace à 70% en moyenne, voire à 90% dans certains cas, selon les résultats intermédiaires des essais cliniques à grande échelle réalisés au Royaume-Uni et au Brésil.
Ces résultats semblent pour l'heure moins probants que ceux de ses concurrents Pfizer/BioNTech ou Moderna, dont l'efficacité dépasse les 90%, mais la formule britannique a l'avantage d'utiliser une technologie plus traditionnelle, rendant son futur vaccin moins coûteux et plus facile à stocker, puisqu'il n'a pas besoin d'être conservé à très basse température. De plus, les investisseurs nourrissent l'espoir que "l'Opep+ prolonge ses réductions actuelles (de production)", a ajouté Alberto De Casa. Selon l'accord en vigueur de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et de leurs alliés, le retrait actuel du marché de 7,7 millions de barils par jour doit être ramené à 5,8 millions à compter de janvier 2021. Il n'existe, toutefois, pas de consensus autour de ces coupes. Et beaucoup d'observateurs de marché tablent sur un report de trois à six mois de l'application de ces plans de baisse.
La décision finale autour de ces réductions sera vraisemblablement prise à l'occasion du prochain sommet de l'Opep+ prévu les 30 novembre et 1er décembre. Quoique positive, l'évolution des prix de l'or noir n'en reste pas moins dépendante des décisions de l'Opep+ et de la reprise de la demande de pétrole. La croissance de la demande de pétrole s'est ralentie en raison de mesures plus strictes prises dans de nombreux Etats pour contenir la propagation du virus.

Youcef Salami


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.