Arsenal : La réaction d'Arteta au départ d'Özil    Tournoi de l'UNAF (U17): l'Algérie valide son billet pour la CAN 2021    La mémoire entêtée     Arsenal : Mikel Arteta évoque le dossier Martin Odegaard    Le parquet demande la confirmation de la peine de trois ans de prison contre Kechida    Le bilan de la pandémie de Covid-19 à 11H00 GMT    La situation sanitaire s'aggrave    La RASD exprime sa gratitude à la Namibie    139 corps découverts dans les charniers de Tarhounah    Toujours pas de conclusions    La sardine et le charlatan    Un ministre au cœur de la polémique    Madoui prend le relais    La «seconde jeunesse» de Koudri    Masque anti-âge avec de la vaseline    Régime et hypertension artérielle    Gâteau au chocolat sans gluten    Les propositions du mouvement El-Islah    Flâneries, émerveillement et regrets !    Après 77 jours d'isolement à Florence, Michel-Ange et Raphaël enfin déconfinés    Vente d'un manuscrit unique sur la bataille d'Austerlitz annoté par Napoléon    Visite d'inspection du ministre des Travaux publics : Mise en service de plusieurs infrastructures    Les souscripteurs AADL 1 crient leur ras-le-bol    Gel des importations des viandes rouges : Quel impact sur le marché local ?    Sensibilisation des éleveurs à l'insémination artificielle    Ourida Lounis. Avocate : «Nous plaidons pour la réhabilitation des victimes»    Les joueurs de nouveau en grève    Mourad Karouf, nouvel entraîneur    Le MJS gèle les suspensions prononcées depuis juin 2020    Le FFS se prononce sur le climat politique : «Les élections ne sont pas une solution à la crise actuelle»    Un an de prison ferme requis    Mohamed Baba-Nedjar transféré à l'hôpital    37 milliards de centimes de créances à recouvrer    Acquisition de la nationalité algérienne : la longue course d'obstacles    Le procès commencera la deuxième semaine de février    Les rebelles pointés du doigt par l'ONU    Plus de 250 morts et 100 000 déplacés au Darfour    "Nous avons gagné la guerre, nous ne sommes pas demandeurs d'excuses..."    Hosni Kitouni. Chercheur en histoire et auteur : «Ce qui nous importe, c'est le jugement que nous portons nous-mêmes sur la colonisation»    Abdelmadjid Guemguem, alias Guem, est décédé    De la philosophie comme remède à l'Institut français d'Alger    La pâleur d'une façade    Banque mondiale: Vers une reprise partielle de l'économie algérienne    Bouira - Covid-19 : 12 transporteurs verbalisés    Quand un vol de bétail se termine par un drame    245 nouveaux cas et 5 décès en 24 heures    De nouvelles conditions imposées sur les véhicules    Ils ont été condamnés à des peines de 2 à 6 mois : Tadjadit et ses codétenus quittent la prison    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Air Algérie dévoile son programme de vols
rapatriement de Ressortissants algériens bloqués à l'étranger
Publié dans Liberté le 05 - 12 - 2020

Cette opération qui a commencé hier devrait se poursuivre jusqu'au 18 décembre pour toucher sept pays : la France, l'Espagne, les Emirats arabes unis, l'Egypte, l'Arabie saoudite, la Jordanie et le Canada.
La compagnie nationale aérienne Air Algérie a rendu public jeudi son programme de vols de rapatriement des milliers d'Algériens bloqués dans les pays étrangers, depuis le 17 mars dernier, date de la fermeture des frontières aériennes du pays pour cause de pandémie de coronavirus.
Cette opération qui a commencé hier devrait se poursuivre jusqu'au 18 décembre prochain, et toucher les aéroports de sept pays : la France, l'Espagne, les Emirats arabes unis, l'Egypte, l'Arabie saoudite, la Jordanie et le Canada.
La France se taille la part du lion dans ce programme avec 6 vols au départ de Paris sur Alger (les 04/06/08/10/14 et 16 décembre), 5 vols au départ de Marseille à destination d'Alger (les 09/11/13/15 et 17 décembre), d'Oran (10 décembre) et de Constantine (12 décembre).
Elle est suivie de l'Espagne avec 3 vols au départ de Barcelone, de Madrid et d'Alicante (les 11, 13 et 15 décembre) et d'autres pays comme les Emirats arabes unis (Dubaï) avec 3 vols programmés les 14/16 et 19 décembre, l'Egypte (Le Caire) le 17 décembre, la Jordanie (Amman) le 12 décembre, l'Arabie saoudite (Djeddah) avec 2 vols programmés les 13 et 15 décembre 2020 et le Canada (Montréal) qui est prévu le 18 décembre.
Cela intervient après l'annonce par la compagnie aérienne Air Algérie lundi dernier de la reprise des vols de rapatriement des ressortissants algériens bloqués à l'étranger et des voyageurs souhaitant rejoindre le pays pour des motifs exceptionnels, suspendus le 11 septembre dernier.
Cette opération devrait bénéficier "aux voyageurs souhaitant regagner le pays pour des raisons exceptionnelles d'urgences, notamment d'ordre sanitaire, humanitaire, ou en cas de force majeure à caractère professionnel ou économique", ajoute la compagnie.
Quant aux conditions de rapatriement, les citoyens concernés par ce programme "devront être détenteurs d'un billet Air Algérie confirmé sur le vol de rapatriement et disposer d'une attestation de test PCR négatif au plus tard 72 heures avant la date du départ", a indiqué Air Algérie dans un communiqué, en informant ses clients que "des mises à jour pourraient être apportées selon l'évolution de la situation".
"Le citoyen doit être inscrit au niveau de nos représentations diplomatiques à l'étranger", ajoute le porte-parole d'Air Algérie, Amine Andaloussi, en assurant qu'"Air Algérie a reçu l'aval de l'aviation civile et de tous les intervenants, avant même de s'engager dans cette opération de rapatriement", cela d'une part.
D'autre part, des opérations de rapatriement dans le sens Alger-Orly (France) pour les 4 et 6 et 8 décembre 2020 auront lieu, annonce, en outre, Air Algérie en précisant que "ces vols sont dédiés uniquement aux personnes éligibles, notamment les ressortissants, les résidents, les détenteurs de visa type D pour l'espace Schengen".
Cela étant, si aucun chiffre n'est fourni quant au nombre d'Algériens concernés par le rapatriement, rappelons qu'au 3 septembre dernier, le ministère des Affaires étrangères avait annoncé avoir rapatrié pas moins de 30 863 de nos ressortissants bloqués à l'étranger, par voie aérienne, avec 115 vols spéciaux assurés par Air Algérie, mais également par voie maritime, et, enfin, par voie terrestre depuis la Tunisie, la Libye et la Mauritanie.
Depuis, d'autres phases de rapatriement se sont poursuivies, mettant ainsi fin au calvaire de milliers d'Algériens coincés à l'étranger dans des conditions souvent dramatiques dues au manque de ressources financières.

Amar RAFA


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.