Tribunal Sidi M'hamed: Saïd Djabelkhir condamné à 3 ans de prison ferme pour offense à l'Islam    La Moudjahida Annie Steiner sera inhumé aujourd'hui à El Alia    Que faire pour réguler le marché ?    Reprise à la hausse des activités du commerce extérieur    Ligue arabe, ONU, UE et UA réclament «un retrait immédiat» des troupes étrangères    Le fils d'Idriss Déby intronisé président de la République    Le Conseil de sécurité face à ses responsabilités    La Super Ligue se déballonne, le foot européen doit recoller les morceaux    Le CRB enfonce le CABBA    La JSK y est presque, l'ESS rate le coche    «10 000 patients sont en attente d'une greffe»    Tajine de kefta aux œufs    «Contrainte majeure» pour certains, «normale» pour d'autres    La première édition du 2 au 5 juillet 2021 aux Ouacifs    Actuculte    La Banque mondiale table sur un baril à 56 dollars en 2021    FAF : Zetchi passe la main à Amara    RC Kouba : Six mois de suspension pour Ghalem    ARAMA DE RETOUR, NEGHIZ CONTACTE    7 décès et 182 nouveaux cas    Les 22 manifestants maintenus en détention    Grandiose marche nocturne à Akbou    Incendie au marché de gros des fruits et légumes    Cote d'alerte    Promenade des Sablettes : Campagne de sensibilisation à la sécurité routière    Plus de 600 affaires traitées depuis janvier    Le lanceur d'alerte Noureddine Tounsi restera en prison    Création d'une société ENR mixte Sonatrach/Sonelgaz : Que deviendra le programme solaire des 1000 mégawatts ?    Lancement d'une étude macroéconomique    7070 météorites algériennes filent illégalement à l'étranger    "Nous devons entretenir notre mémoire"    Ecoles primaires: Les appels au débrayage se multiplient    Des Algériens parmi eux: 18.000 enfants migrants non accompagnés disparus en Europe    Amnesty International: «Une nette baisse des condamnations à mort en Algérie»    Un fonds de 7,55 millions d'euros pour les migrants    768 Logements sociaux électrifiés    Des milliers de travailleurs investissent la rue    La nécessaire coordination    Le challenge de deux présidents    15 quintaux de kif marocain saisis    «Possibilité non négligeable» d'une victoire de l'extrême droite    Brèves    La sanglante guerre d'usure des Houthis    L'Algérie ne tombera pas    Les islamistes rêvent de victoire    L'art comme oeuvre marchande    Promouvoir la diversité linguistique amazighe    «Les centres d'archives sont une vitrine»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les ventes d'armes ont augmenté de 8,5% en 2019
Selon le rapport 2020 du SIPRI
Publié dans Liberté le 08 - 12 - 2020

Les Etats-Unis continuent de dominer le marché de l'armement avec cinq grandes entreprises américaines en tête du top 25, qui intègre pour la première fois un pays du Moyen-Orient : les Emirats arabes unis.
Les ventes d'armes en 2019 ont augmenté de 8,5% dans le monde, par rapport à l'année précédente, a indiqué hier le rapport 2020 sur l'industrie de l'armement du Stockholm International Peace Research Institute (Sipri), plaçant les Etats-Unis et la Chine en tête des plus grands producteurs.
"Les ventes d'armes et de services à caractère militaire par les 25 plus grandes entreprises du secteur totalisent 361 milliards de dollars américains en 2019, soit 8,5% de plus qu'en 2018", lit-on dans le communiqué rendu public hier sur le site du Sipri. Alors que la Russie a été déclassée par la Chine, le pays de l'Oncle Sam occupe la plus haute marche du podium.
"En 2019, les cinq plus grandes entreprises d'armement étaient toutes basées aux Etats-Unis : Lockheed Martin, Boeing, Northrop Grumman, Raytheon et General Dynamics", explique le Sipri, précisant qu'à elles seules, "ces cinq entreprises ont réalisé 166 milliards de dollars de ventes d'armes par an". Et d'ajouter qu'"au total, 12 entreprises américaines figurent au top 25 en 2019, représentant 61% des ventes d'armes combinées du top 25".
Même s'il est difficile de disposer des vrais chiffres de l'industrie militaire chinoise, le Sipri estime que "les revenus combinés de quatre entreprises chinoises figurant au top 25 ont augmenté de 4,8% entre 2018 et 2019". Pour Nan Tian, chercheur au Sipri, "les entreprises d'armement chinoises bénéficient des programmes de modernisation militaire de l'Armée populaire de libération".
Ce qui expliquerait, selon lui, cette bonne performance des groupes industriels militaires chinois face aux Russes qui ont vu leurs revenus baisser entre 2018 et 2019. "Les revenus des deux entreprises russes du top 25 – Almaz-Antey et United Shipbuilding – ont diminué entre 2018 et 2019, pour un total combiné de 634 millions de dollars", détaille, en effet, le rapport du Sipri, précisant qu'"une troisième entreprise russe, United Aircraft, a perdu 1,3 milliard de dollars de ventes et a quitté le top 25 en 2019".
Grâce à une augmentation de la demande sur ses avions de combat Rafales, le constructeur français Dassault Aviation a enregistré une augmentation de ses ventes de 105%, "la plus forte augmentation des ventes annuelles d'armes".
De nombreux pays, dont ceux du Golfe, ont réalisé une importante commande pour ce type d'avion de combat. "Pour la première fois, une entreprise du Moyen-Orient est entrée au top 25. EDGE, basée aux Emirats arabes unis (EAU), est née en 2019 de la fusion de plus de 25 entreprises.
Elle se classe au 22e rang et représente 1,3% du total des ventes d'armes du top 25", souligne le Sipri, expliquant que 17 pays du Sud et à revenus intermédiaires se sont lancés ces dernières années dans le développement du secteur industriel militaire, dans le cadre de programmes de coopération visant à bénéficier, entre autres, d'un transfert de technologie.
"Les pays du Sud, qui cherchent à développer leurs programmes de production d'armement, ont accueilli les entreprises d'armement étrangères comme un moyen de bénéficier des transferts de technologies", précise Diego Lopes da Silva, chercheur au Sipri.

Lyès MENACER


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.