ENCORE UN PAS À FRANCHIR...    La Ligue arabe, l'ONU et l'UE réclament leur retrait    Une période d'incertitude s'ouvre au Tchad    Un fonds de 7,55 millions d'euros pour les migrants    "L'EN doit continuer à apporter de la joie aux Algériens"    C'EST DEJÀ LA FIN !    ECUEILS REGLEMENTAIRES ET COLÈRE DES SUPPORTERS    Six personnes arrêtées lors des manifestations    De fausses licences de moudjahidine pour importer des voitures    Lancement de "Lawhati" pour la vente d'œuvres d'art en ligne    CONSTANTINEREND HOMMAGE AU SOUVERAIN DU MALOUF    Le salon du livre amazigh est né    Le challenge de deux présidents    «Possibilité non négligeable» d'une victoire de l'extrême droite    La sanglante guerre d'usure des Houthis    Une enquête choquante    Les inconnues d'un scrutin    346 Containers abandonnés    768 Logements sociaux électrifiés    Victoire du CRB devant le CABBA    Brèves    Les Africains connaissent leurs adversaires    182 nouveaux cas, 129 guérisons et 7 décès en 24h    Des milliers de travailleurs investissent la rue    Les raisons de la 2e vague de la hausse des prix    15 quintaux de kif marocain saisis    Le ministère du Commerce sensibilise    Déprime ramadhanesque    Les islamistes rêvent de victoire    L'Algérie ne tombera pas    Dernière ligne droite avant la campagne    «Les centres d'archives sont une vitrine»    Projection de Hassan Terro    Expo «Quelques choses d'Alger»    Coupe de la Confédération (Gr. B / 5e J): victoire de la JS Kabylie devant Coton Sport (2-1)    Gouvernement: examen d'un projet de création d'une autorité de régulation du marché du tabac    Décès d'Idris Deby : la communauté internationale appelle à préserver la paix    Perturbation dans l'approvisionnement en huile de table    Grandiose marche nocturne à Akbou    Le marché dans tous ses états    Bechar: installation du nouveau chef de la sûreté de wilaya    Les appels à la libération de Rabah Karèche se multiplient    «Le sondage doit devenir un réflexe»    la liste des membres sélectionnés approuvée    Hausse au premier trimestre 2021    Lutte contre la criminalité : Démantèlement de groupes criminels    A partir de la citadelle d'Alger : Coup d'envoi des festivités du mois du patrimoine    La fièvre des stèles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'art pour comprendre le monde
Lancement de la galerie virtuelle Al Tiba9
Publié dans Liberté le 27 - 12 - 2020

Cette galerie qui "adopte" une nouvelle approche de l'art contemporain dans un espace numérique présente, jusqu'au 31 janvier, l'exposition "Paysages virtuels" de l'artiste ukrainien, Stepan Ryabchenko, dont le travail couvre l'architecture conceptuelle, la sculpture et les installations lumineuses.
Etablissements fermés et manifestations annulées à cause de la pandémie du coronavirus, beaucoup d'acteurs culturels exerçant dans le privé ou le public ont été contraints de faire une petite "pause". Mais cela n'a pas été le cas de Mohamed Benhadj, commissaire de l'exposition internationale "Al Tiba9", qui contraint de reporter l'édition 2020, s'est adapté à la situation en lançant la galerie virtuelle Al Tiba9.
Cette alternative permet ainsi aux amoureux de l'art de découvrir des expositions d'artistes nationaux et internationaux, tout en restant bien installés dans leur sofa. Sur ce projet, le commissaire et conseiller artistique explique que "cette galerie ‘adopte' une nouvelle approche de l'art contemporain dans un espace numérique", peut-on lire dans la présentation. "Basée sur l'idéologie de la plateforme Al-Tiba9, la galerie d'art met l'accent sur les artistes internationaux émergents.
Elle vise à mettre en valeur la vision du futur exécutée par des artistes hors pair" à travers les arts visuels, l'art digital et expérimental, l'art virtuel, la musique expérimentale et l'architecture interactive. Cette initiative qui se veut un "enrichissement dans la nouvelle palette d'actions artistiques", a, entre autres, pour objectif de promouvoir les artistes et invite les professionnels de l'art à "travers des expositions en ligne, des publications de collectionneurs, des participations aux foires d'art et d'événements digitaux".
Pour sa première activité, le choix s'est porté sur l'artiste médiatique ukrainien, Stepan Ryabchenko, qui présente l'exposition "Paysages virtuels". Son travail couvre l'architecture conceptuelle, la sculpture et les installations lumineuses : "Le centre de son attention est la frontière entre le monde réel et virtuel, et la nouvelle nature de l'art. Dans son œuvre, l'artiste crée son univers numérique avec ses héros et sa mythologie." Il s'est distingué grâce à ses gravures monumentales et ses installations vidéo-art de "personnages inexistants, y compris les virus informatiques, les vents électroniques, les fleurs virtuelles".
Cet artiste qui a exposé dans de nombreux pays et prestigieux musées et galeries, tente dans la création de ses œuvres, diverses formes d'art et de technologie, et ce, en donnant la priorité à la technologie innovante. "Avec le développement rapide de la technologie au cours des dernières décennies, l'art et la science sont plus étroitement liés que jamais. L'intégration de pointe des deux a engendré une myriade de nouveaux phénomènes" qui, selon Stepan Ryabchenko, "méritent des recherches et des analyses supplémentaires", est-il indiqué dans le texte.
Pour cet artiste, dont les œuvres sont juste surprenantes, à l'exemple de la pièce Tranquil, "tout comme la science, l'art est aussi un outil pour comprendre le monde qui nous entoure. La science et l'art utilisent des méthodes différentes, mais ils ont beaucoup de points en commun en ce sens qu'ils doivent être ouverts, créatifs et avoir un intérêt sans fin pour apprendre de nouvelles choses". Pour sa part, Mohamed Benhadj souligne à ce propos : "La science et l'art sont tous les deux des interprétations de la nature, de notre nature, de nos environnements et de nos relations avec chacun de ces éléments. Alors que nous considérons tout le passé, nous devons admettre le présent et le reconnaître comme un passé pour n'importe quel futur."
Et de conclure : "Ainsi, comme nous sommes présents dans l'avenir de notre propre passé, nous vivons également dans l'histoire de notre propre avenir." "Paysages virtuels" est disponible jusqu'au 31 janvier sur le site www.altiba9.com. Curieux ou amateurs, n'hésitez pas une seconde, car le beau est à la portée de votre main en un clic.

H. M.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.