Spectacle théâtral « Nedjma » à Ain Fouara    Sahara occidental: une lettre de Ghali adoptée comme document officiel du Conseil de sécurité    Manchester United: l'inquiétude de Solskjaer    Assassinat de Ali Tounsi: la présidente de la Cour refuse le réexamen des preuves    L'Opep+ décide de maintenir son niveau de production actuel jusqu'à fin avril    Covid-19: six nouveaux cas du variant britannique découverts en Algérie    Les acquis de la cause sahraouie poussent le Maroc à des décisions "irresponsables"    MES PREALABLES AU RAPPORT DE BENJAMIN STORA.    Le théâtre d'Oran reprend ses activités après une année d'arrêt    Rupture des relations avec l'ambassade d'Allemagne à Rabat: la correspondance de Bourita trahit une réaction émotive de la diplomatie marocaine    Coronavirus: 168 nouveaux cas, 148 guérisons et 6 décès    Le Président Tebboune reçoit les dirigeants de trois partis politiques    L'ambassade de France s'explique    Tebboune : la menace technocratique    Démantèlement d'un réseau activant à Tipasa    Huiles de table - Communiqué de Cevital    La victoire ou l'élimination    Mouassa s'en va déjà    Cristiano Ronaldo rejoint Pelé avec 767 buts... ou pas    Mahrez, étincelant    Améliorer d'abord les conditions de vie    Le corps d'un des deux pêcheurs disparus retrouvé    "Les élections ne sont pas une priorité"    Beldjoud préside l'installation du wali    Hirak, l'heure des clarifications    Lancement de la 1re édition du Festival international du court métrage d'Imedghassen    Des experts se penchent sur la restauration du mausolée d'Imedghassen    Skikda… Bariq 21 lance Green Farm    Salon national du livre d'Alger : Un livre, une vie    La disette de Suarez inquiète    Laurent Gbagbo absent mais pourtant omniprésent    Les Palestiniens veulent une enquête «urgente»    Bilan du MDN 49 narcotrafiquants arrêtés    La mafia du foncier dénoncée    Djilali Sofiane: Certains slogans scandés lors du Hirak pourraient mener au "dérapage"    1.020 DA pour le bidon de 5 litres    L'Algérie tend la main à sa diaspora    La dépendance au pétrole se confirme    Arrivée de l'avant-garde d'une unité d'observateurs du cessez-le-feu    Varane, signature imminente?    Un grand humaniste engagé    La gratin intellectuel rapproche les deux rives    Ras El Aïn et Haï Sanawber: Relogement prochain de 3.000 familles    11.015 comprimés psychotropes saisis et un réseau démantelé    Rivière asséchée !    Récupération du foncier industriel inexploité: «Une première étape pour relancer l'activité économique»    Education: Le ministre renoue le dialogue avec les syndicats    Démantèlement d'un réseau à Tipaza    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Omerta sur la liste des concessionnaires
Délivrance d'agréments pour l'importation de véhicules
Publié dans Liberté le 16 - 01 - 2021

Dix dossiers d'agrément ont été retenus : neuf relatifs à l'importation de véhicules touristiques et un seul à l'importation de motocycles.
C'est demain, dimanche, que les concessionnaires automobiles, dont les dossiers remplissent les conditions énoncées dans le cahier des charges relatif à l'exercice de l'activité de concessionnaire de véhicules neufs, obtiendront leurs agréments provisoires.
Selon le ministère de l'Industrie, ces sésames leur permettront d'entamer les procédures administratives et techniques pour obtenir des agréments définitifs et débuter les opérations d'importation. Selon la même source, dix dossiers ont été retenus : neuf relatifs à l'importation des véhicules touristiques et un seul à l'importation de motocycles.
La commission technique interministérielle, qui s'est référée aux conditions fixées par le décret exécutif n°20-227 du 16 août 2020, a également étudié les dossiers relatifs à l'exercice de l'activité de construction de véhicules et a tranché le cas d'un seul dossier portant sur la construction de véhicules touristiques et utilitaires, sur un total de 18 dossiers déposés au niveau du ministère.
Le ministère de l'Industrie précise, toutefois, que l'opération d'étude des dossiers des opérateurs économiques pour les deux activités de concessionnaires de véhicules neufs et de construction de véhicules se poursuivra jusqu'à l'étude de tous les dossiers déposés, sachant que les deux commissions ont augmenté leur rythme de travail en tenant des réunions "marathon".
Et si le ministère de l'Industrie a démenti les listes relayées sur les opérateurs économiques ayant obtenu les agréments, allant jusqu'à menacer de recourir à la loi à l'encontre de leurs auteurs, il n'en demeure pas moins que l'opinion publique reste sur sa faim quant aux marques concernées par les importations, d'une part, et, d'autre part, sur les délais impartis pour que les véhicules soient disponibles sur un marché qui a enregistré, en 2020, une année blanche.
Pour cause, ces délais pourraient s'étendre sur une dizaine de mois si toutes les démarches appropriées sont réalisées dans les temps impartis après la délivrance de l'agrément définitif.
Ce dernier étant assujetti au rapport final qui sera établi par les commissions techniques sur chaque concessionnaire, on imagine bien le travail de longue haleine que devront accomplir ces mêmes commissions sur les espaces de stockage et d'exposition, les espaces dédiés au service après-vente, sur l'emploi et autres commodités exigées par le cahier des charges.
Cette difficile mission pourrait prendre au moins 30 jours pour pouvoir constater que chaque concessionnaire répond aux critères fixés par le décret du mois d'août 2020. Passé cette étape, le concessionnaire devra, au préalable, passer la commande à la maison-mère pour lancer les modèles demandés sur les chaînes de production.
Une démarche qui exige au minimum entre deux et trois mois. Une fois la commande réalisée, le concessionnaire devra importer une unité de chaque modèle pour son homologation dans les délais impartis et qui oscillent entre 30 et 45 jours.
C'est dire que pour arriver à la dernière étape d'importation, qui elle aussi prendrait jusqu'à deux mois, ajoutés aux délais de rapatriement des voitures vers les showrooms et d'établissement des cartes jaunes au niveau des wilayas, le concessionnaire aura consommé une dizaine de mois. Du coup, le client final ne pourra passer commande qu'à la mi-automne prochaine.
Idem pour le dossier lié à la construction automobile, dont on ne connaît également pas le nom de la marque, encore moins celui de l'opérateur, qui devra suivre un long cheminement conformément au décret du mois d'août 2020.

FARID BELGACEM


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.