32e anniversaire de la disparition Dda Lmulud : l'apport de Mammeri à la préservation de la poésie populaire    Qualifications CAN: dates et lieux des matchs Algérie - Zambie et Algérie - Botswana fixés    Goudjil, l'APN, le 24 Février et la Grande Mosquée d'Alger    Une obligation, pas un choix    Cour de justice, délits de la contrebande et moyens de lutte en débat    Il y a 50 ans, les nationalisations des hydrocarbures    Les 12 commandements de la phase transitoire    Tensions à Rangoun où la police disperse une manifestation    Pékin et New Delhi discutent d'une nouvelle désescalade sur leur frontière    Louisa Hanoune dénonce le projet de code électoral    La Saoura passe en tête, l'USMA et le NAHD se rebiffent !    Le Chabab à Dar Es-Salam depuis jeudi    «Les joueurs doivent imposer leur football»    Nice - Gouiri : "Le plus important, c'est le collectif"    Alerte au variant britannique    Plusieurs forêts décimées en février    Un vendredi sans heurts    Report du procès de Saïd Djabelkhir    Rebondissement dans le limogeage de l'ex-directeur de la radio locale    «Les femmes sont présentes dans les combats mais pas dans les acquis»    Intrigant limogeage du directeur de la radio de Jijel    Le hirakiste Karim Ilyès relâché    Neuf militaires tués au Mali    UN DRAME ET DES ZONES D'OMBRE    Défaillance de 12 entreprises versées dans le domaine de la pêche    Les résidents attendent leurs actes de propriété depuis 38 ans    Les litiges fonciers en débat    Un sparadrap sur une jambe de bois ?    Diwaniya Art Gallery représente quatre artistes algériens et étrangers    Focus sur l'insertion professionnelle des jeunes handicapés    AG élective de la FAA : Boukais révèle les irrégularités    Un jeune youtubeur disparu depuis mercredi dernier : La ville d'Oran en état d'alerte    Pénurie d'eau à Boumerdès : Vive tension dans plusieurs communes    Keddara : Création d'un marché de l'artisanat    MOB : Bouchebah tacle la FAF et accuse    Coopération algéro-française : Appel à projets du programme Profas C+    Après une interruption de près d'une année: Retour des marches du vendredi    Le bon grain et l'ivraie    Télécommunications: Les débits minimums vont passer à 4 Mbps    Ligue 2 - Groupe Ouest: Regroupement en tête    Raffinerie de Skikda: Démarrage de la récupération des gaz torchés    Bouira: Un mort et 9 blessés dans 3 accidents de la route    Infortunée sardine    Un gâchis irrécupérable ?    Mohamed Bazoum, élu président du Niger    Le CICR appelé à protéger les Sahraouis dans les territoires occupés    Sahara occidental: Washington continue de soutenir le processus onusien    Les nouveaux dirigeants libyens bientôt en Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le personnel de la santé prêt pour l'opération
VACCINATION ANTI-COVID À JIJEL
Publié dans Liberté le 28 - 01 - 2021

En prévision du début de la vaccination anti-Covid, le secteur de la santé à Jijel est sur le qui-vive. Il se tient prêt à prendre la livraison des quotas de vaccin qui lui sont destinés pour se lancer dans la campagne de vaccination.
Pour ce faire, des séances de formation des équipes vaccinales ont été lancées pour initier le personnel retenu pour cette opération, qui sera lancée, fait-on savoir, dès que le vaccin sera livré.
Une chambre froide a été retenue à la zone industrielle Ouled Salah pour garder le vaccin à sa température requise avant qu'il soit livré aux structures de santé concernées.
Pour coordonner les actions de vaccination, une réunion de travail a été tenue, lundi 25 janvier au siège de la DSP, en présence de tous les responsables du secteur impliqués dans cette campagne.
Outre les séances de formation lancée au niveau des EPSP, des rencontres de coordination sont également à l'ordre du jour, à l'image de celle qui sera tenue, au début du mois de février, à El-Milia, pour coordonner le plan vaccinal.
Comme le personnel de santé, la population est également concernée par la vaccination qui se déroulera dans des structures spécialement aménagées.
Tout une logistique a été mise en place pour acheminer le vaccin avec les températures requises et assurer le transport des personnes à vacciner, selon ce qui est retenu dans les multiples rencontres à l'effet de préparer cette opération de grande envergure.
En attendant que le vaccin russe Spoutnik V arrive, c'est le branlebas de combat à Jijel pour assurer une meilleure opération de vaccination.
Il faut dire que ces dernières semaines, le nombre de cas de contamination a continué à baisser, enregistrant ainsi un fléchissement de la courbe par rapport à la grande flambée du mois de novembre et de décembre derniers.
Les structures hospitalières ont été alors débordées par le nombre de cas d'admission et une alerte a été déclenchée pour faire face à cette situation, en réussissant à mobiliser d'importants moyens humains et matériels pour faire face au pic des contaminations.
Devant une telle flambée, des opérations de soutien aux hôpitaux et aux équipes médicales ont même été initiées par des associations, permettant de recueillir des moyens de protection et des appareils de respiration destinés aux malades dans les services hospitaliers.
Ces dernières ont été tellement débordées que le débit d'oxygène est venu à baisser, rendant plus complexe la prise en charge des malades atteints de la Covid-19.
Le comble est qu'après cette phase difficile qui a été suivie par le retour à une situation largement sous contrôle, c'est un relâchement qui est désormais constaté dans le respect des mesures de protection et de prévention contre le coronavirus.
Le port du masque est devenu quasiment facultatif quand il n'est pas totalement abandonné par certains, alors que les gestes barrières et la distanciation physique ne sont que très peu respectés.
En dépit du maintien des mêmes conditions de reconduction du confinement à Jijel, cette nonchalance est constatée dans le comportement des citoyens qui semblent ne plus s'en tenir aux plus simples des mesures à respecter pour exclure tout risque de retour à une nouvelle vague de contamination par un virus qui continue à circuler.

Amor Z


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.