La ville d'Akbou s'anime    Anouar Malek arrêté en Turquie    Benabderrahmane au charbon    Le groupe d'amitié Algérie-Arabie saoudite installé    La loi de finances reportée à dimanche prochain    Développement en stand-by    En un combat douteux    Poutine promet la victoire en Ukraine    Buhari s'engage    L'Algérie, un sérieux candidat    Tirage clément pour l'Algérie    Le compte à rebours enclenché    Quand l'huile franchit les frontières    60 milliards de DA réalisés en 2022    «Le don des reins est en déclin permanent»    Les effets d'une profonde prise de conscience    «Les archives ne sont pas la propriété de la France»    Hamza Bounoua commissaire pour la session 2024    L'Armée sahraouie mène de nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines dans plusieurs secteurs    Le Président Tebboune ordonne la création d'une autorité portuaire pour une meilleure gestion des ports    Formation d'enseignants-chercheurs en langue anglaise: Méthode d'enseignement "bien ficelée"    Le président de la Cour constitutionnelle prend part en Indonésie à la 5e Conférence mondiale sur la justice constitutionnelle    Bousculade mortelle dans un stade en Indonésie: l'Algérie présente ses condoléances    Le Premier ministre présente lundi la Déclaration de politique générale du gouvernement à l'APN    Mawlid Ennabaoui: campagne de sensibilisation sur les produits pyrotechniques    Le mouvement de la "Tunisie en avant" exprime son soutien au droit du peuple sahraoui à l'indépendance    Des partis mauritaniens passent en revue avec une délégation sahraouie les développements de la question sahraouie    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès la République des Seychelles    8e édition du Prix littéraire Mohammed Dib: "la short list" dévoilée    Naissance de l'Association algérienne de l'anglais pour la science et la technologie    "Saint Augustin, un symbole de l'attachement à la patrie, à la paix et au dialogue"    Man City : Guardiola évoque son avenir    CHAN Algérie-2022: le compte à rebours enclenché pour la 7e édition    Un mouvement de foule dans un stade en Indonésie provoque 174 morts    Assainissement du foncier industriel: Des instructions pour récupérer les assiettes non exploitées depuis plus de 6 mois    Djelfa, Touggourt et Hassi Messaoud: De l'huile, des cigarettes et des psychotropes saisis    Les syndicats évoquent une forte surcharge: Une rentrée scolaire «très difficile et complexe»    Réparties sur six sites d'habitat précaire: Plus de 8.000 constructions illicites recensées à Es-Sénia    Ligue 2- Centre-Ouest: Un quatuor aux commandes    Ligue 1: Suspense à Bechar, Oran et Sétif    Algérie-Union européenne: Dialogue de haut niveau sur l'énergie le 10 octobre    Trabendisme mental !    Développement du tourisme: Les voyagistes pointent les insuffisances    Grazie Meloni !    Une sérieuse alerte    Sommet arabe d'Alger: Le compte à rebours a commencé    Mouvement dans le corps des Secrétaires généraux des wilayas    LA VIE... ET LE RESTE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Dalila Touat entame une grève de la faim
pour dénoncer ses conditions de détention
Publié dans Liberté le 04 - 02 - 2021

Alors que les paroles de Walid Nekkiche sur les sévices qu'il aurait subis continuent de hanter les esprits et de faire jaser, un autre cri s'élève de la wilaya de Mostaganem où Dalila Touat affirme faire l'objet de mauvais traitements de la part de ses geôliers de la prison d'Aïn Tédlès. "Nous lui avons rendu visite mardi dernier et nous l'avons trouvée dans un état de stress psychique... Elle se plaint de subir des vexations et des intimidations diverses de la part des gardiens de la prison... En signe de protestation, depuis vendredi dernier, elle est en grève de la faim", confirme Me Farid Khemisti qui a fait le déplacement à Mostaganem en compagnie des avocats Me Ahmed Mebrek et Me Messaoud Aït Rahmane, également membres du collectif de défense de Dalila Touat.
Tout aurait commencé la semaine dernière par une querelle entre une détenue et une gardienne de la prison d'Aïn Tédlès, localité sise à une vingtaine de kilomètres de Mostaganem-ville. Une banale prise de bec qui se serait muée en une altercation physique lorsque la détenue aurait sauté sur la gardienne. Dalila Touat serait alors intervenue pour les séparer. "Une demi-heure après les faits, Dalila Touat a été interrogée par des responsables de la prison sur l'incident et aurait essuyé une salve d'insultes et d'injures. Depuis, elle affirme vivre l'enfer...", relate Me Khemisti en rapportant les confidences de sa cliente.
Pour protester contre ses conditions de détention, Dalila Touat a entamé une autre grève de la faim (après celle qu'elle avait observée entre le 3 janvier et la fin du même mois, ndlr), mais a aussi saisi le procureur général de Mostaganem et le ministère de la Justice.
"En tout cas, elle leur a envoyé des plaintes, mais elle n'a aucun moyen de vérifier si elles sont parvenues à destination ou non", poursuit Me Khemisti qui avoue craindre un transfert de Dalila Touat dans une prison du Sud en guise de représailles. Le collectif de défense Touat compte agir vite en déposant plainte auprès du parquet général de Mostaganem.
"Nous exigeons une enquête sur les mauvais traitements que notre cliente affirme endurer depuis plusieurs jours", ajoute l'avocat.
Rappelons que Dalila Touat, porte-parole des chômeurs de Mostaganem, purge une peine de 18 mois de prison, prononcée en première instance, pour "outrage à corps constitués", "diffamation" et "publications portant atteinte à l'ordre public". Le 3 mars prochain, l'activiste doit comparaître en appel pour répondre à "incitation au boycott du référendum sur la Constitution" et "outrage à fonctionnaire". Accusations pour lesquelles elle avait été jugée et condamnée, en novembre dernier, à deux années de prison ferme sans mandat de dépôt.
S. Ould Ali


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.