Coupe de la Confédération (Gr. B / 5e J): victoire de la JS Kabylie devant Coton Sport (2-1)    Gouvernement: examen d'un projet de création d'une autorité de régulation du marché du tabac    La Commission africaine des droits de l'Homme appelée à protéger les sahraouis dans les territoires occupés    Décès d'Idris Deby : la communauté internationale appelle à préserver la paix    Coronavirus: 182 nouveaux cas, 129 guérisons et 7 décès    Grandiose marche nocturne à Akbou    Perturbation dans l'approvisionnement en huile de table    Manojlovic, nouvel entraîneur    Le MJS invalide l'élection de Labane    Le MJS met la pression sur les élus    Le marché dans tous ses états    Bechar: installation du nouveau chef de la sûreté de wilaya    Les appels à la libération de Rabah Karèche se multiplient    Le Cnese fait peau neuve    Evolution technologique    Paré pour l'aventure    Youcef Bouzidi apporte ses précisions    Brahmia succède à Almas    Programme national des énergies renouvelables: création d'une société mixte Sonatrach/Sonelgaz    Le front social s'emballe    Installation d'un nouveau directeur des douanes    L'Algérie à la 146e place    Le président de SOS Bab El-Oued sous mandat de dépôt    Hausse au premier trimestre 2021    la liste des membres sélectionnés approuvée    Sécurité régionale et relance de l'UMA au menu    Pourquoi il faut rester vigilants    Les travailleurs de l'éducation maintiennent la pression    Béni Douala célèbre ses héros    La Chaîne II inaudible sur la bande FM    La chanson surprise de Lounis Aït Menguellet    Lutte contre la criminalité : Démantèlement de groupes criminels    Coupe arabe de la FIFA 2021 : L'Algérie sera présente au rendez-vous qatari    A partir de la citadelle d'Alger : Coup d'envoi des festivités du mois du patrimoine    Tiaret: La ville croule sous les ordures    Aïn El Turck: Une dizaine de baraques de fruits et de légumes démantelées    Chlef: Les infrastructures seules ne font pas le tourisme    La tomate n'a pas partout le même goût    Marche pacifique à Béjaïa    Le FMI livre ses prévisions    Les oligarques sont-ils de retour?    La Turquie maintient le flou    Fin des poursuites dans une affaire de déstabilisation de l'Etat    L'Algérie condamne l'attaque terroriste du village de Gaigorou    Attaque terroriste sur une base militaire dans le Nord-Est    Le patrimoine et la spiritualité à l'affiche    «Le livre en tamazight a fait des pas de géant»    L'ONDA a versé plus de 50 millions DA    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La pub à la sauce tomate algérienne !
...SOUFFLES...SOUFFLES...SOUFFLES...
Publié dans Liberté le 18 - 02 - 2021

Cette honte aux grands yeux ouverts nous encercle ! Cette pub télévisuelle, ou la réclame, comme préféraient la désigner nos anciens, diffusée presque en boucle sur quelques chaînes de télévision hybrides, algériennes ou dites algériennes, est tout simplement une honte. Hchouma !
J'ai mal ! Une pub de mauvais goût, tout simplement. Une chose abjecte sans civisme ni perception esthétique. Aucune approche éthique. La pagaille linguistique, artistique et morale. En famille, on ne peut pas regarder cette pub algérienne de ces chaînes dites algériennes, celle qui nous harcèle jour et nuit. Elevez le niveau, un petit peu, un petit chouïa ! À l'heure de se mettre à table, on crachote sur le téléspectateur une pseudo-pub sur un remède contre les gaz stomacaux ! On nous présente une famille autour d'un repas, où tout le monde parle des gaz gastriques ! Quel scénario, quelle conception et quelle programmation ! H'chouma ! Le ventre gonflé, boursoufflé, un père assis sur un canapé, soudain porté par ses gaz, s'envole ! Puis il explose !
D'où vient-elle, cette horrible idée, pour ne pas dire cette mer...que idée.
Excusez ma colère et mon vocabulaire ! On ne parle que des gaz, en partageant un repas familial, quelle galanterie et quelle finesse ! Quel scénario ! H'chouma ! En regardant cette pub, on sent que nos écrans dégagent une odeur empestée du gaz gastrique, et les gens sont contents ! Quel scénario et quel génie ! Une autre pub "algérienne", diffusée sur la plupart des chaînes dites algériennes, tourne en boucle devant nos yeux, et qui nous harcèle sans retenue aucune.
Elle nous donne le mal de tête : le café, le café, le café, le café et le café !!! On dirait que ce pauvre citoyen algérien ne boit que du café, ne cherche que du café, ne mange que du café, ne mâche que du café, ne rêve que du café ! Cela s'appelle humilier l'intelligence des téléspectateurs ! Rabaisser leurs facultés mentales. Et cette autre pub sur la sauce tomate ! On dirait que l'Algérien découvre pour la première fois depuis l'indépendance "la magie de la sauce tomate" ! Une pub qui prend le téléspectateur pour un imbécile.
Un pot de sauce tomate à la main d'un bonhomme comblé de joie, enveloppé dans tous les bonheurs du monde ! Arrêtez ces débilités, S. V. P. Libérez le téléspectateur. Elevez le niveau. H'chouma ! Et une autre pub où on propose un remède contre les douleurs d'arthrose, où on découvre que tous les Algériens et toutes les Algériennes souffrent de cette maladie. Et que tout ce beau monde ne cherche que ce magique remède ! Quel scénario ! Les pubs diffusées sur les chaînes dites algériennes sont caractérisées par la violence verbale, la violence gestuelle, l'égoïsme, la naïveté malsaine et la tricherie gratuite. L'exception est exceptionnelle.
La pub est un art complet, l'art du verbe, du jeu et de l'idée. Dans chaque pub on cherche l'accomplissement du plaisir, de la curiosité et du désir. La pub se déguste comme une fresque artistique, avant même de déguster l'objet sujet de la pub commerciale ! En marge d'un salon du livre européen auquel j'étais invité, l'écrivaine franco-libanaise Vénus Khoury-Ghata m'avait raconté l'histoire d'une pub tournée chez elle, dans son appartement parisien, dont le héros de la pub n'était autre que son chat : "C'était une pub pour la promotion d'une nouvelle nourriture pour les chats.
J'ai été surprise de voir une équipe d'une trentaine de personnes débarquer chez moi, ingénieur de photo, ingénieur du son, ingénieur de lumière, caméramans, scénariste, réalisateur spécialisé... Une pub de moins de trente secondes a demandé le travail d'une semaine !!" Cela s'appelle, tout simplement, le professionnalisme qui respecte le téléspectateur. S. V. P., arrêtez d'idiotiser le téléspectateur algérien par ces pubs vides et grossières. L'Algérien mérite mieux !

A. Z.
[email protected]


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.