Législatives du 12 juin : Les délais pour le dépôt des dossiers de candidatures prorogés    Décès de la militante Annie Steiner : Zitouni présente ses condoléances à sa famille    Coronavirus: 189 nouveaux cas, 135 guérisons et 9 décès    Tribunal Sidi M'hamed: Saïd Djabelkhir condamné à 3 ans de prison ferme pour offense à l'Islam    Reprise à la hausse des activités du commerce extérieur    Ligue arabe, ONU, UE et UA réclament «un retrait immédiat» des troupes étrangères    Le fils d'Idriss Déby intronisé président de la République    Le Conseil de sécurité face à ses responsabilités    «Contrainte majeure» pour certains, «normale» pour d'autres    La Super Ligue se déballonne, le foot européen doit recoller les morceaux    Le CRB enfonce le CABBA    La JSK y est presque, l'ESS rate le coche    «10 000 patients sont en attente d'une greffe»    Tajine de kefta aux œufs    Que faire pour réguler le marché ?    La première édition du 2 au 5 juillet 2021 aux Ouacifs    Actuculte    FAF : Zetchi passe la main à Amara    RC Kouba : Six mois de suspension pour Ghalem    ARAMA DE RETOUR, NEGHIZ CONTACTE    Création d'une société ENR mixte Sonatrach/Sonelgaz : Que deviendra le programme solaire des 1000 mégawatts ?    Lancement d'une étude macroéconomique    Incendie au marché de gros des fruits et légumes    Cote d'alerte    Promenade des Sablettes : Campagne de sensibilisation à la sécurité routière    Plus de 600 affaires traitées depuis janvier    La Banque mondiale table sur un baril à 56 dollars en 2021    Grandiose marche nocturne à Akbou    Le lanceur d'alerte Noureddine Tounsi restera en prison    7070 météorites algériennes filent illégalement à l'étranger    "Nous devons entretenir notre mémoire"    Ecoles primaires: Les appels au débrayage se multiplient    Des Algériens parmi eux: 18.000 enfants migrants non accompagnés disparus en Europe    Amnesty International: «Une nette baisse des condamnations à mort en Algérie»    Un fonds de 7,55 millions d'euros pour les migrants    768 Logements sociaux électrifiés    Des milliers de travailleurs investissent la rue    La nécessaire coordination    Le challenge de deux présidents    15 quintaux de kif marocain saisis    «Possibilité non négligeable» d'une victoire de l'extrême droite    Brèves    La sanglante guerre d'usure des Houthis    L'Algérie ne tombera pas    Les islamistes rêvent de victoire    L'art comme oeuvre marchande    Promouvoir la diversité linguistique amazighe    «Les centres d'archives sont une vitrine»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La statue de Mohand Oulhadj inaugurée
Bouzeguène
Publié dans Liberté le 08 - 03 - 2021

La statue érigée à l'effigie du colonel Mohand Oulhadj trône, désormais, au cœur du chef-lieu communal et de daïra de Bouzeguène.
Elle a été inaugurée, hier, en présence d'une grande foule, ainsi que des représentants des autorités civiles et militaires et du médiateur de la République, Karim Younès.
Sculptée par l'artiste Baziz Hammache, auteur de nombreuses œuvres d'art, cette statue financée entièrement par l'APC locale et dont les travaux ont débuté, il y a plusieurs mois, s'est révélée être une belle réussite. L'idée de ce projet est née, il y a plus de cinq ans grâce, notamment, à l'association et à la fondation colonel Mohand-Oulhadj qui ont longuement œuvré à son
aboutissement.
À peine inaugurée, une gerbe de fleurs fut déposée à son piédestal et de nombreuses chorales ont entonné des hymnes révolutionnaires. Outre les témoignages de nombreux moudjahidine sur la personne du colonel et son héroïsme, Mohand Saïd Akli, fils du colonel et officier de l'ALN, a indiqué que "l'opération Jumelles a été un véritable rouleau compresseur.
Après la mort du colonel Amirouche, et c'est Mohand Oulhadj qui fit face au déluge de feu de l'armée coloniale. Une bonne partie des combattants de l'ALN a été décimée, il fallait penser à faire face et faire en sorte que l'ALN soit toujours debout.
Mohand Oulhadj réorganisa les compagnies et les djounoud en sections mobiles, afin de poursuivre la lutte armée à la manière de la guérilla. Ce fut le début de la reconnaissance par De Gaulle de la nécessité d'aller vers l'autodétermination du peuple algérien".
De son côté, Akli Ahmed, l'autre fils du colonel, a déclamé une citation en langue française qui met en relief le courage, l'abnégation, la détermination et la raison, des caractéristiques toutes prônées par Mohand Oulhadj.
Le colonel Mohand Oulhadj est né le 7 mars 1911 à Bouzeguène. Il est décédé le 2 décembre 1972 à Paris. Il fut un colonel de l'ALN et chef de la Wilaya III, durant la guerre d'Indépendance.
Successeur du colonel Amirouche, en 1959, il est surnommé par les militaires français, "le Vieux Renard" en raison de son intelligence et e sa stratégie de combat, et "Amghar" autrement dit "le Sage", par ses amis et ses frères de combat.

KAMEL NATH OUKACI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.