Man United - Cavani : "J'ai développé une grande affection pour le club"    Après des tensions avec Madrid et Berlin, le Maroc en brouille avec Téhéran    Palestine: l'artillerie israélienne bombarde deux sites au Nord de la bande de Ghaza    Chelsea : Kurt Zouma sur le départ ?    Logements : 70% des projets parachevés ou en cours de réalisation, selon le ministère de l'Habitat    Barça : Piqué envoie une pique au Real Madrid    Campagne d'information sur les services en ligne    Les enjeux d'une option    « Il faut relancer le bâtiment »    Les marches soumises à autorisation    La siesta    «La question sahraouie est une question de décolonisation»    Elle est où la fusée ?    Des chefs de partis chez Charfi    Suppression de l'essence super au plomb dès octobre prochain    "ON N'EXPORTE PLUS DEPUIS LA FERMETURE DES FRONTIÈRES"    Résultats    Une bonne préparation pour les éliminatoires du Mondial    7 décès et 204 nouveaux cas    Le Bayern champion pour la neuvième fois consécutive    Ruée vers l'Espagne    DJERAD VEUT ASSEOIR LES BASES DU DIALOGUE SOCIAL    Les établissements scolaires relativement perturbés    Ftirate    Prévention aléatoire    IL ETAIT LA VOIX GRAVE DE LA RADIO    Législatives : rencontre entre l'ANIE et des représentants de 18 partis politiques    Tizi Ouzou : Des hôtes de marque au village le plus propre    Université d'El Annasser à Bordj Bou Arréridj : Il y a 150 ans, la révolte d'El Mokrani    Arts plastiques à Guelma : Vers la renaissance de l'association Bassamate    Edition : Un ouvrage sur l'organisation traditionnelle kabyle    Ethique: Quels remèdes pour l'administration et l'entreprise publiques ?    Quand l'Egypte séduit la France    Le procès du terroriste «Abou Dahdah» reporté    Programme de modernisation de la ville: Des études pour l'aménagement des sites touchés par le relogement    Acter la consécration de l'état national    Une vingtaine de civils tués dans une attaque terroriste    La pandémie inquiète de plus en plus    La procureure de la CPI reçoit des ministres afghans    La frénésie s'empare de Béjaïa    La JSK confirme encore    L'éviction de listes charme l'opinion    Le front El Moustakbel sur les starting-blocks    L'autre star du Ramadhan    Les trois lauréats dévoilés    Divas d'Oum Kalthoum à Dalida    Mohammed Dib : un écrivain monumental    Le nouveau cap d'Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bouzeguène (Tizi Ouzou) : Le chantier de la statue de Mohand Oulhadj à l'arrêt
Publié dans El Watan le 15 - 04 - 2017

Le projet de la statue du colonel Mohand Oulhadj, lancé au chef-lieu de la commune de Bouzeguène au début de l'année 2016, est à l'arrêt depuis plusieurs mois, suscitant moult interrogations au sein de l'opinion publique locale. Le blocage du chantier est dû à un problème de financement des gros œuvres. Le coût de la statue du colonel, à elle seule, n'est pas connu. Le projet, qui est à peine à mi-chemin, a consommé quelque 9 millions de dinars, dont 3,4 millions sur le budget communal et 5 millions de dinars de l'APW de Tizi Ouzou.
Selon le plan prévu, à son achèvement la placette constituera un hommage mérité pour le grand moudjahid, mais aussi un lieu de mémoire pour les futures générations. Elle disposera de bancs et comprendra un jet d'eau et un espace vert. La statue du chef de la Wilaya III, œuvre du sculpteur Hammache Baâziz de Bouzeguène, est un monument grandeur nature, aux proportions physiques très proches de celles du guerrier. Le colonel Mohand Oulhadj, surnommé «Amghar» pour sa grande sagesse, s'est engagé dès 1955 dans le combat libérateur.
Accompagné de ses trois fils, il rejoint le maquis de l'ALN et transfert toute sa fortune à la Révolution, dont une somme d'argent de 7 millions de centimes de l'époque. L'armée coloniale, qui le pourchassait, a rasé sa maison avant de mettre en prison tout le reste de sa famille. Le grand combattant, qui eut l'insigne honneur de succéder au colonel Amirouche après la mort de celui-ci, ne tarda pas à remettre de l'ordre dans les rangs de l'ALN après l'opération «Jumelles», qui avait décimé de nombreux maquis de la glorieuse armée de Libération nationale. Il poursuivra la lutte armée jusqu'à la victoire finale et sera le premier à hisser l'emblème national à Sidi Fredj, en 1962. En 1964, il remettra tout le trésor de la Wilaya III à la présidence de la République.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.