Les deux poids, deux mesures de la wilaya d'Alger    Une marche populaire empêchée à El-Esnam    Un membre du BP du FLN convoqué par la justice    Ces nids à problèmes    Huit campus algériens dans le Top-100    L'initiative de Macron pour le Liban bat de l'aile    Le leader du Mouvement M5 rappelle le rôle primordial de l'Algérie    23 morts dans le crash d'un avion militaire    Abdelwahab Maïche, l'homme au tempérament de gagneur    Mostaganem : La police met en échec une tentative d'émigration clandestine    4 décès et 160 nouveaux cas en 24 heures    Le rapport accablant de l'APW de Tizi Ouzou    Les locataires tirent la sonnette d'alarme    La Foire du livre de Francfort invite les libraires pour une formation    Saïd Dilmi, un amoureux des mots s'en va    FC Barcelone : le grand «Koemancement»    «La voie est ouverte à tous les dérapages graves»    La révolte des robes noires    Le FFS refuse de cautionner le référendum du 1er novembre    Une bouffée d'oxygène pour l'Algérie ?    Un tour de table pour préparer la rentrée    1er Festival du tourisme rural, la forêt de Aïn-Sedjra à l'honneur    «Pour que la nature soit toujours plus belle»    Le Nigeria et le Mexique au menu des Verts    Abdelouahab Maiche n'est plus    Actucult    Ouverture de la Diwaniya Art Gallery à Alger    Nomadland se place pour les Oscars après sa victoire à Toronto    ANSEJ: large mouvement au niveau des directions d'annexes    Les effets négatifs du stress sur votre apparence    Tlemcen: Un nouveau quota d'eau pour les terres agricoles de Fehoul    Ain Bessem: Une femme blessée dans un incendie    LES CROCS AIGUISES DE LA REALITE DES PRIX    Faire le pied de grue devant un distributeur fâché    AS Aïn M'lila: Un retard considérable à rattraper    RC Relizane: Aucun projet sportif à l'horizon    GC Mascara: Vers le retour du président Bouchentouf    Massacres du 17 octobre 1961: Une Association française demande la reconnaissance du crime    Vers l'abandon progressif de l'essence super à partir de 2021    L'avis des experts    L'Algérie condamne l'attaque terroriste contre le convoi du gouverneur de Borno (Nigeria)    UN TEXTE DE LOI VA ETRE PROMULGUE : Les enlèvements, nouvelle cible de Zeghmati    Règlement de la crise malienne: les efforts de l'Algérie salués    Libye: l'ONU appelle à l'arrêt immédiat des hostilités en banlieue de Tripoli    Une association française demande la reconnaissance du crime par l'Etat    Après plusieurs mois de fermeture : Le musée des Beaux-arts d'Alger rouvre ses portes    Importation: Pas de retour aux licences    L'ennemi extérieur est uniquement dans la tête des dirigeants.    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Entre acquittement, condamnation et renvoi de verdict
PROCÈS, HIER, DES DERNIERS DETENUS DE BEJAIA
Publié dans Liberté le 21 - 01 - 2003

Ils étaient finalement au nombre de vingt-six prévenus à comparaître, hier, devant les juges d'instruction.
C'est dans la journée d'hier que s'est ouvert, au tribunal de Béjaïa, le procès des derniers manifestants appréhendés par les services de sécurité pendant les derniers événements ayant ébranlé la ville de Béjaïa et celle de Sidi-Aïch.
Ils étaient finalement vingt-six manifestants prévenus à être présentés devant les juges d'instruction.
Treize manifestants détenus de Béjaïa ont comparu devant le juge d'instruction près le tribunal de Béjaïa et treize autres prévenus de Sidi-Aïch ont été présentés devant le juge d'instruction près le tribunal de Sidi-Aïch.
Cinq manifestants sur les treize de Sidi-Aïch ont bénéficié d'acquittement après le verdict du procès alors que les six restants ont été tous condamnés à une année de prison avec sursis par le juge près le tribunal de Sidi-Aïch.
Pour ce qui est des treize manifestants, arrêtés lors des émeutes à Béjaïa par les services de sécurité, le verdict de leur procès a été renvoyé au 27 du mois en cours.
“Atteinte à l'ordre public”, “incitation aux attroupements”, “outrage aux services de sécurité”, “destruction de biens publics”, etc., sont autant de charges retenues contre les prévenus manifestants, dont trois mineurs à Béjaïa, traduits devant le juge des mineurs.
Il est à signaler que la défense des prévenus a été assurée par un collectif d'avocats dont Mes Benouaret et Haffaf.
L. O.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.