Une nouvelle nécropole exhumée à Aqua Tibilitana    Les précisions d'un des ex-associés    Appel à la relance du projet de loi criminalisant la colonisation    Un parti marocain crique sévèrement le Makhzen    Le représentant spécial de la Cédéao déclaré persona non grata    Le départ de Stambouli presque consommé    Les joueurs en grève    La place du malade comme enjeu central    Erratum    Le photographe Karim Bouchetata décroche la 3e place au Festival arabe du film du patrimoine    "Faim blanche", le nouveau roman d'Amin Zaoui    L'auteur Youssef Bendekhis décroche le grand prix    Objectif : diversifier l'économie nationale    Vers le plafonnement des prix de l'hôtellerie    Le prince écolo et la biodégradabilité des corps !    Pression pour la Lazio, Coupe pour le Bayern    Les tribunaux administratifs trancheront vendredi    Le cri d'alarme de Benbouzid    Installation d'une commission technique chargée du dossier    Jongler entre l'envie de... et celle de...    Belaribi ordonne le transfert de la gestion des réservoirs d'eau à l'ADE et Seaal    Enième coup d'Etat militaire    Le sort de Julian Assange suspendu à la décision de la justice britannique    Une voix d'outre-tombe    La guerre oubliée d'Algérie : les débuts de la conquête et de la colonisation (1re partie)    Haydée Santamaría, une femme dans la révolution cubaine, aux côtés de Fidel Castro    «Les constantes et les variables dans les Constitutions algériennes», thème d'un ouvrage de Mohamed Saïd Boussadia    Simple formalité pour les Algériennes    Une question d'Etat de droit    LNFA - Ligue 2: Trente-deux postulants pour deux places    Un tracteur se renverse sur oued Serdias, le conducteur sauvé    Le président du CNESE dénonce: «De la surfacturation à la sous-facturation»    Tlemcen: Protéger l'agriculture des risques climatiques    La continuité des coups d'Etat    Mobilis, Djezzy et Ooredoo avertis    Un renvoi et ensuite ?    50000 Arbres plantés    Immenses dégâts matériels    Report, au 15 novembre, du procès de Mohamed Hattab    Le verdict rendu le 7 novembre    Mystères et certitudes du gouvernement    L'Arabie saoudite fait flamber le baril    4/4 Pour les Algériens    Le gazoduc, Sonelgaz et les migrants    «L'Algérie a toujours soutenu les causes justes»    Goudjil reçoit l'ambassadeur de l'Etat de Palestine en Algérie    "COMME UN MIROIR BRISE"    MERIEM    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le Conseil de sécurité approuve le déploiement d'observateurs
Surveillance du cessez-le-feu en Libye
Publié dans Liberté le 18 - 04 - 2021

La résolution 2570 note la nécessité d'un appui constitutionnel et législatif pour que le nouveau processus électoral libyen soit en place d'ici au 1er juillet.
La situation en Libye continue d'occuper le devant de la scène régionale et internationale, suite à l'adoption ce vendredi par le Conseil de sécurité de l'ONU d'une résolution approuvant la formation d'une équipe de 60 personnes pour surveiller l'accord de cessez-le-feu libyen, sous l'égide de la Mission d'appui des Nations unies en Libye (Manul).
Cette résolution prévoit notamment le déploiement d'observateurs à Syrte "une fois que toutes les conditions d'une présence permanente auront été remplies, y compris, évidemment, les aspects sécuritaire, logistique, médical et opérationnel", selon une déclaration du porte-parole du secrétaire général, Stéphane Dujarric.
La résolution 2570 note, egalement, la nécessité d'un appui constitutionnel et législatif pour que le nouveau processus électoral libyen soit en place d'ici au 1er juillet, avant les élections législatives et présidentielle prévues le 24 décembre, selon un communiqué de l'ONU.
Elle souligne que les parties concernées doivent élaborer un plan plus large précisant comment le mécanisme de cessez-le-feu sera mis en œuvre et comment les observateurs de la Manul peuvent être déployés.
L'ONU exhorte en outre vivement les Etats à soutenir cet accord de cessez-le-feu convenu en octobre dernier, y compris le retrait immédiat de toutes les forces étrangères et mercenaires de Libye.
Dans ce contexte, l'envoyé spécial du secrétaire général des Nations unies en Libye, Jan Kubis, a effectué une visite de deux jours au Caire où il a rencontré des hauts fonctionnaires égyptiens et le secrétaire général de la Ligue arabe.
Les discussions entre l'envoyé spécial et le ministre égyptien des Affaires étrangères, M. Sameh Shokry, ont porté sur plusieurs sujets, notamment pour "faire progresser les trois voies de dialogue libyen, y compris la mise en œuvre complète de la feuille de route du Forum du dialogue politique libyen (FDPL) et de l'accord de cessez- le-feu", ainsi qu'au sujet de "l'importance cruciale de la tenue d'élections législatives et présidentielle nationales le 24 décembre 2021", a indiqué un communiqué de la Mission d'appui des Nations unies en Libye (Manul).
Les deux hommes ont, à cette occasion, "confirmé la nécessité de mettre pleinement en œuvre l'accord de cessez-le-feu, y compris le retrait des mercenaires et des forces étrangères", ajoute la même source.
L'envoyé spécial a, en outre, "discuté avec le ministre des Renseignements généraux, Abbas Kamil, des développements en matière de sécurité et de politique et des moyens de soutenir l'unification des institutions de sécurité en Libye".
Par ailleurs, l'envoyé personnel du SG de l'ONU en Libye a tenu "une réunion avec le secrétaire général de la Ligue arabe, Ahmed Aboul Gheit, où il a présenté ses derniers efforts de sensibilisation auprès des acteurs libyens et internationaux".
Ils ont tous deux "convenu de la nécessité d'aller de l'avant avec les voies du dialogue politique, économique, sécuritaire et humanitaire, notamment en soutenant l'autorité nouvellement élue, le Conseil présidentiel et le Gouvernement d'unité nationale".
Le secrétaire général de la Ligue arabe, Ahmed Aboul Gheit, a réitéré "l'importance de renforcer la coopération et la coordination de l'ONU-Ligue arabe en faveur du peuple libyen, y compris dans le cadre du quatuor Ligue arabe/UA/UE/ONU".

A. R.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.