Sortie du territoire : Les services de police n'appliquent plus la mesure d'autorisation depuis le 4 juin    Algérie. Des dizaines de personnes arrêtées dans le cadre d'une escalade de la répression contre les militant.e.s    Real - Perez : "La lettre de Zidane ? Il ne l'a pas écrite. Ce n'est pas lui"    Real : Florentino Perez évoque le cas Raphaël Varane    Espagne : Morata ne supporte plus cette situation    Automobile : L'octroi des premiers agréments reporté    L'engagement de l'Algérie à faire face aux défis sécuritaires réitéré    Baccalauréat: Fin des épreuves dans une ambiance d'optimisme    Berlin 2 loue la volonté de l'Algérie de partager son expérience de réconciliation avec la Libye    Joint-ventures: l'Algérie a toutes les chances d'attirer les investissements étrangers    Le ministère de la Santé élabore un guide de prise en charge post Covid-19    L'invasion du Sahara occidental par le Maroc met en péril la sécurité dans la région et en Europe    Le Covid-19 fait au moins 3.893.974 morts dans le monde    L'instrument de ratification du Traité portant création de l'Agence africaine du médicament déposé    Election: la législature débute "de plein droit" le 15e jour suivant la date de proclamation des résultats    Véhicules électriques: Chitour appelle à un assouplissement des taxes    Législatives: les universitaires représentent 67,32 % de la nouvelle composante de l'APN    USM Bel Abbès : Slimani croit au maintien    L'usage de la langue anglaise renforcé    «Modric reste la force qui anime l'équipe»    Faut-il réformer le bac ?    La fin du «feuilleton» du film sur l'émir Abdelkader ?    Mohamed Ould Abdel Aziz arrêté    Le RND veut se joindre à l'alliance présidentielle    Peu de communication, beaucoup de spéculation    JS BORDJ MENAIEL - JS DJIJELI EN OUVERTURE DES FINALES D'ACCESSION    Foot/ Ligue 1 (mise à jour) : le CRB remonte sur le podium, le NAHD renoue avec la victoire    Algérie-Etats-Unis: Accord pour améliorer l'apprentissage de l'anglais    LA FIENTE    De la mémoire outragée et des néo-révisionnistes de l'Histoire    L'artiste-plasticienne Nadia ouahioune épouse Cherrak expose au Méridien d'Oran    «L'ANIE doit revoir sa copie»    Goudjil réunit les présidents des groupes parlementaires    «La fraude a été excessive à Béjaïa»    Cap sur l'électrification des niches de production    Un auto-cuiseur «top» sur le marché    Situation sanitaire «très critique» à Béja    Khartoum appelle le Conseil de sécurité à tenir une session    Le contrat de Lavagne sera prolongé    L'armée repousse une attaque de Boko Haram et tue trois assaillants    Les révisionnistes refont surface    Le 4ème art sera étudié à l'Esba!    Redistribution des cartes    Arrestation de 8 éléments    Sur quel gouvernement va s'appuyer Abdelmadjid Tebboune ?    MERIEM    Les hauts décideurs politiques et le roman subversif !    "Cette nudité féminine renvoie celui qui la regarde à l'aube de l'humanité"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les conditions de Tebboune pour atteindre l'excellence
Relations algéro-françaises
Publié dans Liberté le 09 - 05 - 2021

S'il dit souhaiter bâtir des liens "stratégiques" et empreints "d'excellence", le chef de l'Etat lie toute évolution des liens entre les deux pays au traitement du dossier de la mémoire.
Dans un message lu en son nom par le secrétaire général du ministère des Moudjahidine, Laïd Rebika, à l'occasion de la commémoration du 76e anniversaire des massacres de Mai 1945, Abdelmadjid Tebboune a soutenu que "l'excellence des relations avec la République française ne saurait exister en dehors de l'histoire et du traitement des dossiers de la mémoire qui ne sauraient faire l'objet d'aucune renonciation".
Parmi les dossiers qui restent pendants, le chef de l'Etat a cité ceux du rapatriement des crânes de résistants algériens, des disparus, de la récupération des archives et l'indemnisation des victimes des essais nucléaires français. Ces dossiers doivent être traités "avec sérieux et pondération" afin que "le raffermissement des relations entre l'Algérie et la France soit sur des bases solides", estime le chef
de l'Etat.
"Si regarder vers l'avenir prometteur est la clé du raffermissement et de la valorisation des liens entre nations, cet avenir doit, néanmoins avoir un socle solide, délesté de toutes les turpitudes du passé", soutient-il.
Pour Abdelmadjid Tebboune, l'Algérie est "prête à dépasser tous les obstacles et à aplanir toutes les difficultés pour un avenir meilleur, et à renforcer un partenariat exceptionnel pour hisser les relations au niveau stratégique, pour peu que les conditions adéquates y soient réunies".
Déjà, la veille de cette sortie, le porte-parole du gouvernement a rappelé que la normalisation des relations entre les deux pays est tributaire de "la reconnaissance" officielle par la France de ses crimes.
Il a également réclamé "la repentance" de la France. Une tonalité qui tranche singulièrement avec les propos de Tebboune sur la question développée jusque-là. Au plan interne, Abdelmadjid Tebboune a de nouveau fait la promotion des élections législatives du 12 juin prochain. Selon lui, ce scrutin va consolider le processus de "renouveau national".
Il se dit "confiant en la volonté du peuple algérien d'asseoir un Etat d'institutions et de droit". Une occasion pour lui de faire le lien entre la situation d'aujourd'hui et le combat d'hier. "(...) Nous sommes convaincus de la volonté du peuple algérien et de sa pleine conscience de raffermir les fondements du choix démocratique libre à même de permettre d'asseoir un Etat d'institutions et de droit et de construire l'Algérie souveraine et forte, rêvée par les chouhada et les moudjahidine", souligne Abdelmadjid Tebboune.
Il insiste, dans ce contexte, sur l'importante valorisation de la mémoire et de sa transmission à la jeunesse, estimant que "c'est là, le meilleur gage pour l'immunisation de la nation et le renforcement de son lien à la patrie forte des gloires de son passé et capable d'interagir avec les réalités de son époque pour atteindre la réussite souhaitée dans l'édification de l'Algérie nouvelle".

Ali B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.