Bouira : Deux manifestants placés sous mandat de dépôt    L'Agence nationale du sang célèbre la Journée mondiale du donneur de sang    Hand/ Championnat Excellence (messieurs) : le GS Pétroliers déclare forfait pour les play-offs    Logements AADL: des instructions pour l'examen de la 2ème vague de recours des souscripteurs de l'AADL 2013    Enseignement professionnel: création d'un centre de formation dans les énergies renouvelables à Cherchell    Coronavirus: 354 nouveaux cas, 242 guérisons et 8 décès    11.000 policiers mobilisés pour garantir la couverture sécuritaire des épreuves du BEM    Dossier sahraoui: le Maroc enchaine les camouflets    Coupe Billie Jean King: "On s'attend à un niveau assez élevé"    Espagne : Luis Enrique envoie un message à Eriksen    La 26e journée se jouera vendredi et samedi    L'Algérien Fethi Nourine (-73 kg) qualifié aux JO de Tokyo    El-Hamri cale au mauvais moment    Vive polémique entre Macron et Johnson    28 millions de dollars pour un vol dans l'espace avec Jeff Bezos    Des mesures spéciales au niveau des plages ?    Le record mondial de l'association Errakim de Médéa    L'Unicef et l'OIT promettent d'éliminer le travail des enfants    Sonatrach et des sociétés danoises en quête de partenariats    Choc et impact !    La saturation risque de compromettre les programmes de logements    Un déficit de 45% de la production céréalière    3 soldats tués et 4 autres blessés    CES LOIS QUI FONT LE LIT DU FEMINICIDE    Cité Kouhil Lakhdar à Constantine : Un nouvel effondrement inquiète les habitants    3400 affaires élucidées et 3799 suspects arrêtés en mai dernier    AEP à Alger : Instructions fermes pour un approvisionnement régulier    Vaccination contre la Covid à Annaba : 41% de la population ciblée touchés    La Journée nationale de l'artiste célébrée    Le ministère de la Communication retire l'accréditation à France 24    Ministère des Finances: L'économie se remet progressivement de la crise Covid-19    Tiaret - Foncier industriel : 24 hectares inexploités récupérés    DNA - Ligue 2: Les probabilités à deux journées de la fin    En attendant la proclamation des résultats: Un taux de participation de 30,20% aux législatives    Tribulations d'un raboteur d'urnes !    L'Egypte rejette les mesures unilatérales de l'Ethiopie    Moyenne du taux de participation de 30,20 %    Le FLN «rafle la mise»    La longue nuit du dépouillement    Le discours politique sans impact    «C'est un jour heureux pour l'Algérie»    Le choc post-traumatique de la barbarie israélienne    «Je deviens Ifru Nomade!»    Un livre sur les victimes des traumatismes    Premier festival sur les plantes médicinales en Algérie    Un colloque virtuel sur l'économie informelle et les inégalités de genre    Le livre sur la question kabyle disponible en Algérie    Me Abdelkrim Khaldi tire sa révérence    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ruée vers l'Espagne
30 embarcations de harraga débarquent en 48 heures à Almeria
Publié dans Liberté le 10 - 05 - 2021

Un expert en politique migratoire, cité par la presse espagnole, brosse un tableau prévisionnel sombre du phénomène de la harga. Il affirme que les prochains mois "pourraient nous mettre face à la pire vague d'immigration illégale des dix dernières années".
En à peine 48 heures, plus de 30 embarcations de harraga sont arrivées sur les côtes d'Almeria, a indiqué le journal espagnol Okdiario, dans son édition d'hier, dimanche, sans, toutefois, préciser le nombre de personnes qui se trouvaient à bord de ces "pateras". Ruben Pulido, expert en politique migratoire, cité par le tabloïd numérique, parle de chiffres qui dépassent la moyenne, évoquant "une hausse assez notable par rapport aux données des dernières années".
Il brosse un tableau prévisionnel sombre puisqu'il affirme que les prochains mois "pourraient nous mettre face à la pire vague d'immigration illégale des dix dernières années". Il souligne, en outre, qu'il faudrait également comptabiliser les embarcations qui n'ont pas été interceptées par les gardes-côtes espagnols, ce qui augmenterait le chiffre des arrivées. Une remarque déjà faite en mars dernier au site
EuroWeeklyNews après l'interpellation de huit sans-papiers algériens, alors qu'ils traversaient la campagne de la région d'Almeria. Ruben Pulido avait alors mis en évidence l'insuffisance des effectifs des services de sécurité espagnols face à l'arrivée des embarcations d'immigrés clandestins en provenance particulièrement des côtes ouest de l'Algérie.
En effet, des plages d'Oran, particulièrement celles d'Aïn El-Turck, et les criques de Kristel, de Ténès (Chlef), des grottes de Sidi Mansour et des rivages de Stidia (Mostaganem), des rivages d'Aïn Témouchent et de Tlemcen, les harraga profitent de toutes les côtes pour les transformer en plateformes de départ. Mais le point géographique le plus proche d'Almeria reste encore Cap Falcon, à en croire les spécialistes de la harga. Aussi, la météo clémente de ces derniers jours ainsi que le Ramadhan où l'on parie sur le manque de vigilance des garde-côtes sont considérés comme des atouts par les harraga.
L'expert en politique migratoire, toujours cité par Okdiario, affirme que "selon des sources algériennes, la situation à la source est assez incontrôlée après que des trafiquants tunisiens ont également pris part aux départs depuis le sol algérien". Une assertion difficile à vérifier en l'absence de données réelles et de déclarations des autorités algériennes à ce propos.
Si des arrestations de passeurs ont eu lieu et des réseaux spécialisés démantelés en Algérie, ils n'ont concerné jusque-là que des nationaux. Même les passeurs arrêtés en Espagne sont des Algériens.
La dernière opération de la brigade provinciale des frontières a permis d'appréhender trois Algériens en Andalousie pour trafic de migrants. Pour rappel, en 2020, 11 200 migrants sur les 41 000 arrivés en Espagne étaient des Algériens, selon des chiffres officiels du gouvernement espagnol.
En 2021, l'agence européenne de gardes-frontières et de gardes-côtes a enregistré l'arrivée de plus d'un millier de migrants en Espagne, des statistiques qui ne concernent que les deux premiers mois de cette année. Tout comme 2020, les Algériens étaient largement en tête de ce classement avec 758 migrants clandestins, ce qui représente 61% du total recensé jusque-là.

SAïD OUSSAD


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.