Enseignement supérieur: Une Agence d'accréditation et d'assurance qualité    Algérie-Etats-Unis: Accord pour améliorer l'apprentissage de l'anglais    La Géolocalisation pour suivre le transport des marchandises    Ligue Inter-régions - Play-off: Six tickets pour la Ligue 2 en jeu    A quand un bac réformé ?    Examens de fin d'année: Plaidoyer pour un calendrier «spécial» pour le Sud    LA FIENTE    De la mémoire outragée et des néo-révisionnistes de l'Histoire    L'artiste-plasticienne Nadia ouahioune épouse Cherrak expose au Méridien d'Oran    Sommet international à Berlin pour stabiliser la Libye    Situation sanitaire «très critique» à Béja    Le Groupe de Genève organise une conférence    «L'ANIE doit revoir sa copie»    Modric est éternel!    Brèves Omnisports    Les affiches des deux événements dévoilées    Goudjil réunit les présidents des groupes parlementaires    «La fraude a été excessive à Béjaïa»    Nouvelle recrudescence    La traque aux fraudeurs    151 Contrebandiers arrêtés en quelques jours    Cap sur l'électrification des niches de production    Un auto-cuiseur «top» sur le marché    Ce sera en Août!    Les révisionnistes refont surface    Le 4ème art sera étudié à l'Esba!    «L'écrivain qui dort en moi»    Les explications d'Algérie Télécom    370 nouveaus cas et 10 décès en 24 heures    Redistribution des cartes    Désormais valables pour l'Algérie    Législatives: le taux de participation s'établit à 23%    L'Algérie ne ménagera aucun effort pour assurer le succès de la réconciliation en Libye    "LE SERMENT"    Sur quel gouvernement va s'appuyer Abdelmadjid Tebboune ?    MERIEM    Les hauts décideurs politiques et le roman subversif !    "Cette nudité féminine renvoie celui qui la regarde à l'aube de l'humanité"    Foot: l'Algérie s'incline face à l'Egypte en Coupe arabe des nations U20    JSK-Coton Sport: le club espère 2.000 supporters, 10.000 refusés    Boukadoum prend part à la réunion du Comité sur la Palestine des pays non-alignés    Le NAHD sommé de réagir, le CRB pour atteindre le podium    Le Polisario salue les marches de solidarité en Espagne    Quel rôle et quelle place pour les indépendants ?    À Alger, l'eau au compte-goutte    À Moscou, on gagne une voiture si on se fait vacciner !    Corruption: Le maire de Mostaganem condamné à 2 ans de prison    Que cherche à prouver Haftar ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Jean-Claude Fournier revient avec deux ouvrages historiques
Après "Le fou de Leïla"
Publié dans Liberté le 11 - 05 - 2021

L'auteur de 1984 Les Oranges amères de Petite-Kabylie ou Le Fou de Leïla pour l'édition algérienne (Tafat), Jean-Claude Fournier, vient de sortir, simultanément, en France deux ouvrages. Le premier, intitulé La Révolution française selon Dickens ; le second, Moi Jean-Baptiste Fourtin. Mémoires (1845-1921), que l'auteur a mis en forme à partir d'un manuscrit retrouvé. Les deux sont disponibles, depuis avant-hier, sur le site de l'éditeur, Le lys bleu ou à commander. Le premier ouvrage ne se voulait pas une "théorie" de la Révolution française. L'auteur y suggère que Dickens est le premier, avant Arendt et Orwell en tout cas, à entrevoir dans les tueries de 1792 et de 1793 les atrocités à venir du stalinisme et de l'hitlérisme. Il affirme que l'auteur d'Oliver Twist y a perçu la survenue d'un système tyrannique d'un type nouveau dans l'histoire de l'humanité. La Terreur est caractérisée par la mise en place d'un gouvernement révolutionnaire, centré sur le comité de salut public et le comité de sûreté générale.
Pour l'auteur, les citoyens ont été confrontés à deux fléaux, ce qu'il appelle la "surveillance générale" d'une part et une extermination de masse rendue plus efficace par le recours à une invention technologique qu'il estime diabolique, la guillotine. Le second ouvrage est une adaptation libre d'un manuscrit par un compagnon bourbonnais, né peu avant 1848. Lequel y a raconté sa petite enfance sous la deuxième République, sa scolarité primaire sous le Second Empire dans une école primaire communale (non confessionnelle), son entrée en apprentissage, son tour de France dans le cadre du compagnonnage.
Et, enfin, son incorporation dans un bataillon en partance pour l'Algérie pendant la guerre franco-prussienne en 1870.
L'auteur rappelle que le Second Empire est le système constitutionnel et politique instauré en France le 2 décembre 1852 lorsque Louis-Napoléon Bonaparte, président de la République française, devient le souverain Napoléon III, empereur des Français, un an jour pour jour après son coup d'Etat du 2 décembre 1851. Un régime politique qui succèdera à la Deuxième République. Jean-Claude Fournier, qui a travaillé entre 1983 et 1986 en tant que coopérant dans des lycées d'Amizour et de Béjaïa – période qui a fortement inspiré son roman Le Fou de Leïla – était particulièrement intéressé par les années algériennes du compagnon bourbonnais. Le récit se poursuit par le retour en France de Jean-Baptiste Fourtin, sorti de l'anonymat par la réécriture de son récit, "après le désastre de Sedan en 1871 et la vie dans sa ville natale où il exerça simultanément sa profession de plâtrier-peintre et celle de limonadier sous la troisième République, cela, depuis la chute de l'Empire et jusqu'à la fin de la Première Guerre mondiale". Ce document a été réécrit, commenté, analysé et annoté par l'auteur avec l'accord des descendants qui le lui ont confié afin de le rendre accessible à des lecteurs d'aujourd'hui. Il est considéré comme "un précieux témoignage de ce que pouvait être la vie d'un humble ouvrier/artisan de province à cette époque". Par son intelligence et son travail, il a participé activement à la gestion de sa cité en tant que conseiller municipal et a traversé les épreuves inhérentes aux deux guerres dont il parle.
M. OUYOUGOUTE


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.