Le FFS reporte son 6e congrès national à une date ultérieure    "Je paie ma candidature à la présidentielle"    Abdelkader Bensalah s'est éteint à l'âge de 80 ans    L'offre se resserre    Rentrée scolaire perturbée à Béjaïa    La décrue renforce les réticences    Grand projet pour la culture du colza    L'Algérie ferme son espace aérien au Maroc    L'Isacom dénonce l'arrestation de militants sahraouis    Le groupe paramilitaire russe Wagner fait peur à Pari    Vers la résiliation du contrat de l'entraîneur tunisien    Ali Larbi Mohamed signe pour quatre saisons    La sélection algérienne boucle son stage d'évaluation    La Casnos explique ses mesures exceptionnelles    182 agressions contre le réseau gazier cette année    Bekkat plaide pour le rattachement de la sécurité sociale à la Santé    Sauce aux fines herbes    La France déchirée?    La montée des extrémismes    Tébessa: La bataille d'El Djorf revient    Bouteflika, héros tragique de l'Algérie    L'ONU débloque 8,5 millions de dollars américains pour aider le Niger    Trois projets innovants au concours national de l'entrepreneuriat    Renault signe un contrat avec la Bourse de l'Ouest    Les préoccupations locales dominent    Griezmann n'y arrive toujours pas    14 joueurs recrutés et la liste encore ouverte    Pas trop de choix pour le CRB, l'ESS, la JSK et la JSS    Boulahia s'engage avec l'Emirates Club    MOHAMED BELHADJ, NOUVEAU PRESIDENT DU CA    Salah Goudjil, président du Conseil de la nation    Lumière sur les zones d'ombre    La pénurie en eau potable était évitable    Annaba a trouvé la parade    Une saignée inévitable    18 et 36 mois de prison requis contre deux agents    MERIEM    Cinglant revers du makhzen    L'Algérie ferme son espace aérien avec le Maroc    Ici, ailleurs, de Borges à El-Harrach    "LA LITTERATURE NOURRIT L'IMAGINAIRE ET FAÇONNE UN INDIVIDU LIBRE"    De quoi la littérature est-elle le nom en Algérie ?    «Ma renaissance en couleurs...»    Elle est accusée de conflit d'intérêts    Tayeb était calme et juste    12 éléments de soutien au terrorisme en une semaine    Abdelkader Bensalah n'est plus    Le Président Tebboune préside une réunion du Haut Conseil de Sécurité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Plusieurs foyers sans eau
Après une diminution d'un tiers du quota réservé à Sidi Bel-Abbès
Publié dans Liberté le 27 - 06 - 2021

Selon des habitants de la cité AADL, l'eau potable n'a pas coulé des robinets depuis plusieurs jours, et la recherche de l'eau est devenue, pour eux, un véritable calvaire, surtout en cette période des grandes chaleurs.
En raison de la sécheresse ayant sévi cette année en provoquant la baisse du niveau de remplissage des barrages qui ont atteint leur cote d'alerte mais aussi de la diminution d'un tiers (de 68 000 m3 à 51 000 m3) du quota d'eau réservé à Sidi Bel-Abbès à partir du barrage de Sidi Abdelli et de la station de dessalement de Honaine, la commune du chef-lieu de wilaya fait face, depuis quelques jours, à une grave pénurie d'eau qui risque de perdurer encore en l'absence de solutions.
Selon les témoignages de citoyens qui se sont présentés à notre bureau, l'eau potable n'a pas coulé des robinets depuis plusieurs jours et pour lesquels la recherche de l'eau est devenue un véritable calvaire, surtout en cette période de grandes chaleurs. "Malgré le rationnement horaire, la distribution de l'eau est parfois incertaine. En ce qui nous concerne, nous, habitants des étages supérieurs, nous sommes quotidiennement obligés de veiller jusqu'à l'aube pour remplir deux ou trois jerricans d'eau. Le problème s'est posé l'hiver passé et on continue de le vivre encore. C'est insupportable", déplore un résident de la cité AADL, avant d'ajouter : "Parfois, pour les besoins du nettoyage, douche et entretien de la maison, on est obligé de s'approvisionner auprès des livreurs d'eau et ça nous revient trop cher. Donc, nous estimons que ce rationnement est sévère, et il faut une courte plage horaire et un fort débit.
L'approvisionnement en eau potable est devenu une corvée quotidienne surtout pour faire monter les jerricans au 3e et pour d'autres jusqu'au 5e étage." "C'est vrai que c'est un problème de sécheresse et on le comprend, mais il y a aussi le gaspillage d'eau des gens qui ont des puits ou ceux qui habitent les maisons du rez-de-chaussée. À cela s'ajoutent les branchements illicites, les fuites et les piquages d'eau au niveau des réseaux", insiste le même citoyen.
Dans une déclaration à Liberté, faite jeudi 24 juin, le wali Mustapha Limani a reconnu que "cette période de l'année est un peu difficile surtout en matière d'alimentation en eau potable".
"Il y a un rationnement et on va aussi lancer des campagnes de sensibilisation pour éviter le gaspillage, notamment le lavage des voitures et l'arrosage devant les maisons. On va aussi demander aux services de lavage d'automobiles de diminuer leur activité, tout en faisant comprendre aux citoyens que le rationnement nous a été imposé", a-t-il ajouté.
Quid de l'eau qui n'arrive pas aux étages supérieurs dans certaines cités ? "Le problème s'est posé à la cité AADL des 1500 logements et il s'agit de pompes à eau qui sont tombées en panne. Donc, ce problème a été pris en charge dès le premier jour et sera résolu aujourd'hui (jeudi 24 juin, ndlr).
À la cité AADL, les habitants du dernier étage ont l'eau avant ceux du rez-de-chaussée. Pour ce qui est du problème des bâches d'eau, c'est de la responsabilité des promoteurs, c'est-à-dire l'Opgi", a expliqué le chef de l'exécutif de wilaya.
Concernant la diminution du quota d'eau de Sidi Bel-Abbès à partir de la wilaya de Tlemcen, M. Limani a confirmé cette réduction de 68 000 m3 à 51 000 m3. "Il ne faut pas qu'on offense nos voisins de la wilaya de Tlemcen.
La réduction du quota pour Sidi Bel-Abbès a concerné aussi la wilaya de Tlemcen qui est confrontée au même problème", a-t-il soutenu, avant de rassurer : "On a demandé un quota supplémentaire de 10 000 m3/j et on a eu l'accord de principe de la station de dessalement de Honain, dans la wilaya de Tlemcen toujours."

A. BOUSMAHA


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.