"Je paie ma candidature à la présidentielle"    Abdelkader Bensalah s'est éteint à l'âge de 80 ans    L'Algérie ferme son espace aérien au Maroc    L'offre se resserre    Rentrée scolaire perturbée à Béjaïa    La décrue renforce les réticences    Grand projet pour la culture du colza    L'Algérie ferme son espace aérien au Maroc    L'Isacom dénonce l'arrestation de militants sahraouis    Le groupe paramilitaire russe Wagner fait peur à Pari    Vers la résiliation du contrat de l'entraîneur tunisien    Ali Larbi Mohamed signe pour quatre saisons    La sélection algérienne boucle son stage d'évaluation    La Casnos explique ses mesures exceptionnelles    182 agressions contre le réseau gazier cette année    Bekkat plaide pour le rattachement de la sécurité sociale à la Santé    Sauce aux fines herbes    La montée des extrémismes    La France déchirée?    Haut Conseil de Sécurité: L'espace aérien algérien fermé aux avions marocains    Tébessa: La bataille d'El Djorf revient    Bouteflika, héros tragique de l'Algérie    L'ONU débloque 8,5 millions de dollars américains pour aider le Niger    Trois projets innovants au concours national de l'entrepreneuriat    Renault signe un contrat avec la Bourse de l'Ouest    Les préoccupations locales dominent    Griezmann n'y arrive toujours pas    14 joueurs recrutés et la liste encore ouverte    Pas trop de choix pour le CRB, l'ESS, la JSK et la JSS    Boulahia s'engage avec l'Emirates Club    Tuchel ne lâche pas Werner    Salah Goudjil, président du Conseil de la nation    Lumière sur les zones d'ombre    La pénurie en eau potable était évitable    Annaba a trouvé la parade    Une saignée inévitable    18 et 36 mois de prison requis contre deux agents    MERIEM    Cinglant revers du makhzen    L'Algérie ferme son espace aérien avec le Maroc    Ici, ailleurs, de Borges à El-Harrach    "LA LITTERATURE NOURRIT L'IMAGINAIRE ET FAÇONNE UN INDIVIDU LIBRE"    De quoi la littérature est-elle le nom en Algérie ?    «Ma renaissance en couleurs...»    Elle est accusée de conflit d'intérêts    Tayeb était calme et juste    Abdelkader Bensalah n'est plus    12 éléments de soutien au terrorisme en une semaine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



2,3 millions d'électeurs inscrits dans le nouveau fichier électoral
Libye
Publié dans Liberté le 13 - 07 - 2021

Quelque 2,3 millions de Libyens se sont inscrits dans le fichier électoral, depuis le début de sa mise à jour le 4 juillet en cours, en vue de voter lors des prochaines élections générales prévues a priori le 24 décembre prochain, a fait savoir dimanche la Haute-Commission électorale libyenne (HNEC). "Le taux d'inscription a atteint jusque-là 48,62%", a précisé la HNEC, soulignant que "l'opération des inscriptions se poursuivra jusqu'au 31 de ce mois".
Selon la HNEC, plus de 5 millions de Libyens sont concernés par les prochaines élections. La mise à jour du fichier électoral a été largement saluée par les nouvelles autorités libyennes et l'ONU. Le président du Conseil présidentiel libyen, Mohamed Al-Manfi, a qualifié cette étape d'"un pas important en prélude de la tenue des élections générales à la date prévue", a-t-il indiqué la semaine écoulée, en marge de sa rencontre avec Moussa Al-Kouni, membre du Parlement, à Tobrouk. Pour sa part, la Mission d'appui des Nations unies en Libye (Manul) a considéré "cet événement comme une étape-clé vers la concrétisation de la demande écrasante du peuple libyen pour les élections nationales prévues le 24 décembre 2021".
"Après des années de conflit et de division, après plus de sept ans sans élections nationales, il y a une nouvelle opportunité d'aller de l'avant et, pour les Libyens, d'exercer l'un de leurs droits les plus fondamentaux", a noté la secrétaire générale adjointe de l'ONU, Georgette Gagnon, coordonnatrice résidente et coordonnatrice humanitaire de l'ONU pour la Libye. La tenue des élections générales à la date prévue reste, toutefois, suspendue à l'adoption d'une nouvelle base constitutionnelle, a fait observer récemment le président de la HNEC, Imad Al-Sayah.
"La base constitutionnelle est le fondement de l'opération électorale. Nous ne pouvons en aucun cas organiser des élections générales sans une base constitutionnelle consensuelle", a affirmé M. Al-Sayah en marge d'un colloque scientifique sur l'opération électorale, tenu à Tripoli, espérant que "les Libyens parviendront très prochainement à se procurer cette base constitutionnelle".

R. I.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.