Des vents forts sur des wilayas côtières de l'Est du pays lundi    Crisis Group: Washington doit intégrer dans son discours le droit des Sahraouis à l'autodétermination    Arrivée du Président de l'Etat de Palestine à Alger    Coupe arabe 2021 de la Fifa: L'Egypte et l'Algérie ont réalisé de belle prestations    Affaire Fethi Ghares : Procès reporté au 12 décembre    Le difficile démarrage    Sit-in des bénéficiaires des logements AADL    "Notre participation a été un succès"    Patchwork d'alliances pour la gestion des APC    Est-ce la fin des mesures de rétention contre le Liban ?    Le président Tebboune préside aujourd'hui une réunion    Le Ballon d'Or 2020 finalement attribué à Lewandowski ?    Pourquoi ça bloque    La construction de logements en plein boom    Ce qui va changer pour voyager en France    Plus de 240 enfants handicapés accueillis par les établissements spécialisés    Le moudjahid Hadj Ziane Mohamedi n'est plus    Magra coule, Médéa propulsé !    Report du procès en appel de Abdelkader Zoukh    Unifier les efforts pour lutter contre le terrorisme    Les Canaris s'entraînent enfin à... l'ESHRA    La confirmation de Pinnick    Démantèlement d'une bande de trafiquants de psychotropes    Plus de 390 tonnes de produits alimentaires saisis dans un dépôt non déclaré    Repêchage du corps emporté par les eaux pluviales à Mediouna    La légende Saïd Mekbel    Le coup d'envoi demain à Boumerdès    Avant-première de Sœurs de Yamina Benguigui à Tunis    La menace Omicron    Les Sudistes croient à la remontada    L'attaque dans le centre du Mali, une atteinte grave aux droits de l'Homme    Fiesta «flamenca»    Ligue 2: Le réveil des mal-classés    Sidi Bel Abbès: Transport privé - transport public : «le SMOG»    Comparaison est parfois raison    Visite d'une délégation de diplomates et ministres africains et arabes    La colère de Tebboune    La justice autorise une manifestation contre les bases militaires    Les Gambiens élisent leur président    Le cadeau empoisonné des nouveaux élus    Des bombes livrées en 2016 à l'Arabie et aux Emirats par la France    Le FFS reprend sa majorité à l'APW    Une nouvelle génération des démocrates    La rupture?    Des blocages partout    Hommage à Pilar Bardem    Des films et une installation pour sensibiliser à la cause    Plus de 1.200 objets issus du film mis en vente    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Des experts européens en formateurs
"Jil Cilima", les premières rencontres de critique cinéma en Algérie
Publié dans Liberté le 11 - 09 - 2021

Organisé par l'EUNIC Algérie Cluster (réseaux des instituts culturels européens), cet évènement, qui se tiendra en ligne du 11 au 18 septembre, va réunir des experts critiques européens qui animeront des masterclass, ateliers et panels de discussions destinés aux professionnels et passionnés du 7e art.
La critique cinématographique en Algérie a longtemps été négligée : absence de formations, d'ateliers ou d'encadrement. Mais à partir d'aujourd'hui et jusqu'au 18 septembre, elle sera "célébrée" à travers "Jil Cilima", les premières rencontres de critique cinéma. Cet évènement, premier du genre dans le pays, sera organisé par l'EUNIC Algérie Cluster (réseaux des instituts culturels européens en Algérie) avec le soutien d'EUNIC Global et le ministère de la Culture et des Arts.
Dans le communiqué de presse, les organisateurs précisent que les masterclass, ateliers et panels de discussions seront "destinés" aux professionnels et passionnés du cinéma, des étudiants aux journalistes et acteurs du cinéma, des scripts, photographes, réalisateurs, producteurs... Ce projet a pour ambition de "questionner les experts critiques européens sur la situation actuelle de la critique du film envers l'industrie du cinéma, le public, et le monde digital avant et sous l'ombre de la distanciation sociale et la situation pandémique", est-il mentionné.
Les initiateurs de cette manifestation de souligner : "N'est-il pas surprenant que les critiques de films sont apparues avec les premières prouesses du cinéma comme une réclame publicitaire, annonçant des spectacles divertissants d'images en mouvement !". "Et bien, du début du 19e siècle à nos jours, la critique du cinéma autant que le cinéma lui-même ont évolué comme étant domaine d'art créatif, d'industrie cinématographique, et domaine d'études académiques, et ce, dans leurs rôles et leurs impacts sur les sociétés du monde entier", peut-on lire.
Pour cette première édition qui sera réalisée en ligne à cause de la situation sanitaire, verra la participation de l'ambassade du Danemark, l'ambassade de Suède et l'Institut suédois à Paris, le British council, l'Institut Cervantes, l'Institut Goethe et l'Institut culturel italien. Concernant la programmation, elle est répartie en deux catégories : formation réservée aux candidats sélectionnés-36 jeunes âgés entre 18-33 ans- suite à un appel à participation lancé en août dernier.
Le programme de cette formation sera dispensé par l'éditeur et critique britannique Ian Haydn Smith, durant laquelle les participants auront "l'occasion de regarder, de discuter et d'écrire des critiques autour de films européens et algériens sélectionnés, ainsi que d'interagir avec le tuteur et les autres participants". Quant à la directrice artistique et réalisatrice algérienne, Laila Aoudj, elle dirigera l'atelier "Choisir et montrer un film".
D'ailleurs, dans le cadre de leur processus d'apprentissage pour pratiquer la critique de film au sein des médias officiels ou en tant qu'indépendants, ces candidats sélectionnés auront l'opportunité de se joindre à tous les évènements proposés tout au long de cette semaine. La deuxième catégorie de ce programme vise les professionnels et le grand public, à travers des masterclass qui peuvent accueillir sur la plateforme Zoom jusqu'à 500 personnes (pour y participer voir la page Facebook : Eunic Algeria).
Ces ateliers/discussions seront inscrits sous plusieurs thématiques, notamment "Avenir du cinéma et de la critique sont une question d'égalité", "Grammaire cinématographique" ou encore "La critique et cinéma local"... À cet effet, ils seront animés par des experts critiques européens tels que : Pere Ortin Andres (Espagne), Andrea Chimento (Italie) et Christian Monggaard (Danemark).

Hana M.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.