Curieuse réhabilitation de la candidature du mouhafedh FLN    La délégation algérienne refuse de s'asseoir derrière la délégation israélienne    Les opérateurs doivent déclarer leurs entrepôts avant le 30 novembre    L'huile de table plus chère    Lamamra appelle à la consolidation du processus politique    "Inefficaces et contre-productives", selon l'Algérie    "Le championnat se poursuivra durant la Coupe arabe des nations"    Les Sudistes à un pas de la qualification    L'Algérie toujours dans le top 5 africain    "HELIOPOLIS" À NOUVEAU SELECTIONNE POUR LES OSCARS    Lancement du colloque sur la carte linguistique de tamazight    Sarkozy au TPI, ça tarde    Qui, logiquement, arrose l'autre ?    BRÈVES...    Quel sort pour les APC sans candidats ?    L'Algérie avec la Libye et la Tunisie    Les Hamraouas surprennent les Sanafirs    Les syndicats préparent la riposte    Arrestation d'un voleur de bouteilles d'oxygène    L'article 184 du code électoral largement contesté    Le jeu malsain de Riyad    Quand Macron se remémore le blues des colonies !    Le qamouss, les mu'allaqât et l'incompétence paralinguistique !    Clôture en beauté de la première édition à Aïn-Séfra    EHU 1er - Novembre: Lancement d'une campagne de dépistage du cancer du sein    Vaccination anti-Covid: «La balle est dans le camp des citoyens»    Défis et espoir    Exportations hors hydrocarbures: Produits alimentaires et industries manufacturières à la traîne    Pouvoir d'achat divisé par deux en 10 ans    La Com en débat    Front de mer à Aïn El Turck: L'OPGI se mobilise pour la collecte des déchets    Course contre la montre à Blida    Washington lâche Rabat    Selma Haddadi désignée ambassadrice à Djouba    Le chef de la junte nomme 3 ministres et le SG du gouvernement    La Maison de la presse de Bouira baptisée Abdenour Merzouk    Le FFS rebondit    Que se passe-t-il au campus d'El Kseur?    La Coquette perd de son lustre    NAJDA se restructure    Benbahmed réaffirme les priorités du secteur    Incendie au complexe Tosyali    Les vérités des géants de la télécommunication    La tension monte    Lukaku a évité le pire    La démagogie comme mode d'emploi    Tizi ouzou rend hommage à ses fils    Appel à candidature    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Décès de Tantaoui, premier dirigeant post-Moubarak
EGYPTE
Publié dans Liberté le 22 - 09 - 2021

Le maréchal Mohamed Hussein Tantaoui, qui a dirigé la transition en Egypte en 2011-2012 après avoir été durant plus de 20 ans ministre de la Défense de l'ancien président Hosni Moubarak, est décédé hier à l'âge de 85 ans, a annoncé l'armée.
À la chute de l'autocrate en février 2011, Tantaoui avait gouverné le pays pendant près de 18 mois à la tête d'un conseil militaire chargé de mener à bien la période de transition et d'organiser des élections, avant d'être écarté par le président islamiste Mohamed Morsi, élu en juin 2012 et qui avait nommé l'actuel président Abdel Fattah al-Sissi à la Défense.
Après 18 jours d'une révolte populaire, Moubarak, à la tête de l'Egypte depuis 30 ans, avait démissionné le 11 février 2011 et remis ses pouvoirs au Conseil suprême des Forces armées (CSFA), dirigé par Tantaoui qui était son ministre de la Défense depuis 1991.
Durant cette période, Tantaoui a souvent été perçu comme un potentiel candidat à la présidentielle, mais son âge avancé et ses problèmes de santé avaient joué contre lui.
En juillet 2013, M. Sissi, devenu l'homme fort de l'Egypte, avait à son tour destitué Mohamed Morsi à la suite de manifestations monstres réclamant le départ du président, se faisant élire un an plus tard à la tête du pays.
Né en 1935 et d'origine nubienne (Sud), Tantaoui a entamé sa carrière dans l'infanterie en 1956, participant notamment à la crise de Suez au moment de l'expédition tripartite orchestrée par la France et la Grande-Bretagne, ainsi qu'aux guerres israélo-arabes de 1967 et 1973.
Durant la guerre du Golfe de 1991, il avait participé à la coalition dirigée par les Etats-Unis, au moment de l'invasion du Koweït par les forces irakiennes de Saddam Hussein. Un câble diplomatique américain de 2008 révélé par Wikileaks décrit Moubarak et Tantaoui comme "des dirigeants concentrés sur la stabilité du régime et le maintien du statu quo jusqu'à la fin de leur mandat".

R. I./Agences


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.