L'Anie dévoile le taux final de participation    Chanegriha au Caire pour participer au Salon de Défense    Le procès en appel de Hamid Melzi reporté    Les salaires meilleurs dans le secteur public    Célébration dans un climat de trahison    Des routes fermées dans plusieurs wilayas    De nouvelles conditions fixées à Alger    172 nouveaux cas et 6 décès en 24 heures    Tripoli soigne son partenariat avec Alger    L'angoissante nuit du dépouillement    Cinq combattants kurdes tués dans une attaque de l'EI    Le Front Polisario appelle la jeunesse mondiale à renforcer son soutien    Trois morts à Téra, au Niger    Ferhat, une affaire à saisir    Une pluie de prétendants    Le feuilleton Haaland est relancé    Inter Milan : Direction l'Espagne pour Matias Vecino ?    «Le taux de participation est positif»    Ni perdant ni gagnant    Le SG de l'ONU «très satisfait» du rôle de l'Algérie    Manteau blanc sur les montagnes    Chréa en robe de mariée    «L'homme-carrefour» de Hakim Laâlam primé    «Une ère nouvelle d'estime et d'amitié»    L'art rassemble le tout-Alger    Benabderrahmane reçoit le ministre libyen de l'Intérieur    La JSK et la JSS battues    Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien: poursuivre le combat contre la normalisation    Des vents forts sur plusieurs wilayas à partir de dimanche après-midi    Eni cède une partie de ses participations à Snam dans les gazoducs reliant l'Algérie à l'Italie    La Juventus communique sur l'enquète de la police financière    Les multinationales de production d'énergie doivent quitter "immédiatement" le territoire sahraoui occupé    "Une révision profonde des textes en 2022"    "Une conjonction entre la pensée et les actes"    Sachez que...    La police disperse des manifestants contre le pouvoir à Ouagadougou    L'Italie et le Portugal versés dans la même voie    Queiroz repêche Hedjazy    Souriez, nous allons tous mourir !    ACTUCULT    «Valeurs arabo-musulmanes et algériennes» ? (3)    Les enfumades du Dahra    Locales du 27 novembre: mettre le "dernier jalon" pour l'édification institutionnelle de l'Algérie nouvelle    Misserghine et Boutlelis: Une production de 43.000 quintaux d'agrumes attendue    Pour promouvoir la coopération bilatérale: Visite de l'ambassadrice de Finlande à la CCIO    Chômage, prix et impératif civisme    Le culte fécond ou stérile du passé    L'enjeu des locales    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Rencontre Amara-membres du BF pour désamorcer la crise
Seuls Bahloul et Gasmi n'ont pas assisté à la réunion
Publié dans Liberté le 18 - 10 - 2021

Comme révélé sur ces mêmes colonnes, une réunion informelle s'est déroulée, avant-hier soir dans un restaurant chic à Alger, entre le président de la FAF et certains membres du bureau fédéral et ce, sur invitation personnelle du président de la FAF, Charaf-Eddine Amara.
Cependant, deux membres du bureau fédéral étaient portés aux abonnés absents. Il s'agit d'Amar Bahloul et de Rachid Gasmi. À vrai dire, cette réunion avait pour objectif de désamorcer la crise en raison d'un conflit né entre le boss de la FAF et la majorité des membres du BF, pas du tout contents des décisions unilatérales prises par le premier responsable de la fédération dans certains dossiers. Et le dîner d'avant-hier était l'occasion de dégeler les relations tendues entre Amara et les membres du bureau fédéral, qui lui ont exposé la situation générale du football, tout en appelant le président de la FAF à plus de considération à leur égard. A priori, Amara a appelé les membres du BF à tourner la page. Il leur a même promis d'ouvrir un nouveau chapitre dans leur relation car beaucoup de dossiers sont en stand-by, notamment les amendements des statuts de la LFP et ceux de la FAF.
Il est vrai que le début du championnat est fixé pour ce week-end, mais aucune évolution sur le dossier des amendements n'a été signalée. Amara avait chargé le vice-président Yacine Benhamza de finaliser justement les statuts de la LFP et de les présenter au bureau fédéral pour approbation. Mais, apparemment, ce dossier traîne toujours malgré son importance, car le nouveau MJS avait promis d'organiser les élections de la LFP avant le début du championnat, en vain. Pis encore, certains membres du BF ne sont pas favorables à la candidature d'Abdelhakim Medouar pour son élection à la LFP.
Medouar ne fait pas l'unanimité
Selon une source digne de foi, ces mêmes membres sont en train de chercher une faille dans les statuts en vue d'empêcher la candidature de Medouar. Ce qui explique le retard enregistré dans l'avancement de ce dossier, devenu un enjeu électoral pour certains au détriment de l'intérêt général. Amara, de son côté, privilégie la candidature de Medouar à la LFP, mais n'a pas trouvé grâce aux yeux de ses membres. Même la réunion du BF n'avait pas eu lieu à la date convenue, mais si tout se passe bien, elle aura lieu, selon nos sources, le 30 octobre prochain pour sceller définitivement cette histoire des statuts et fixer les deux dates des assemblées générales extraordinaire et électives.
Il faut savoir que la nouvelle assemblée générale de la LFP sera composée de 25 membres, à savoir du président sortant de la LFP ayant terminé son mandat et obtenu le quitus de l'assemblée générale, des 18 présidents des clubs de la Ligue 1 professionnelle affiliée à la LFP ou de leurs représentants, des membres du conseil d'administration dûment mandatés, du directeur technique national (DTN) ou de son représentant, du président de la commission fédérale d'arbitrage (CFA) ou de son représentant, de 2 représentants de joueurs professionnels en exercice élus par la ou les associations dûment agréées et de 2 représentants des entraîneurs titulaires d'une licence élus par la ou les associations dûment agréées.

RACHID ABBAD


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.