Affaire du groupe Amenhyd: 4 ans de prison ferme pour Sellal et 5 ans à l'encontre de Necib    Côte d'Ivoire - Algérie: le Sud-africain de Freitas Gomes à la place du Gambien Gassama au sifflet    Salon international du bâtiment à Annaba: 80 opérateurs exposent leurs produits    Armée sahraouie : nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines dans les secteurs Houza et Aousserd    Travaux publics : publication prochaine d'une deuxième partie des cahiers de charges types    Covid-19 : mise en garde contre l'idée que le variant Omicron est bénin    Kamel Nasri lance les travaux de dédoublement du tronçon de la RN 01 Djelfa-Laghouat    A l'exception des plénières déjà programmées: Les activités de l'APN reportées à cause du Covid    Dans un discours au siège du MDN: Les mises en garde de Tebboune    Le crime économique organisé, une menace pour la sécurité mondiale    Groupe D : Egypte-Soudan, aujourd'hui à 20h00: Victoire obligatoire pour les «Pharaons»    Groupe D : Guinée-Bissau - Nigeria, aujourd'hui à 20h00 - L'outsider sans complexes    Football - Ligue 2: Le RCK champion d'hiver, l'ASMO en chute libre    Commerce: Le ministre demande aux boulangers de «patienter»    Quid des nouvelles villes en Algérie ?    Oran: Quatre morts dans la chute d'un monte-charge    Sommes-nous vaccinés contre le vaccin ?    Benfreha: Une dizaine de constructions illicites démolies    Tlemcen: Une stèle pour Benaouda Benzerdjeb    L'éternelle nuit religieuse : l'Horloge bloquée sur minuit    Pépé s'attend à un gros duel    Luis Suarez, un cas difficile à gérer    Umtiti blessé au pied et opéré    Sept nouveaux manifestants anti-putsch tués    Onze morts dans des raids au Yémen    Des critiques aux reproches    Le baril affole le marché    Des Américains en prospection à Oran    Panique dans les lycées    Une hausse inquiétante    L'heure est grave    Incontournable marché libyen    «Le spectre de l'achat des voix plane»    Les facteurs d'une Renaissance nationale    Didouche Mourad revisité à Aghribs    La semaine du film documentaire    L'application de certaines dispositions de la loi relative au chahid et au moudjahid, après enrichissement des textes    CAN-2021 / Algérie: " Le match face à la Côte d'Ivoire ne sera pas délocalisé"    Chanegriha : La rencontre avec le président Tebboune au siège du MDN revêt une "symbolique particulière"    Le statu quo !    Le Conseil présidentiel en faveur de la tenue des élections    "L'ACTIVITE SYNDICALE EST VITALE POUR LA SOCIETE"    Trois morts suite à une attaque par drone    Croissance de 8,1% en 2021, au plus haut depuis une décennie    Le pôle de formation ouvre ses portes à la presse    M. Lamamra reçu par le Président égyptien Abdelfattah Al-Sissi    Privilèges, affectations et contrariétés !    Une histoire entre colons    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Plus de 4 000 employeurs récalcitrants à Béjaïa
NON-PAIEMENT DES COTISATIONS SOCIALES À LA CNAS
Publié dans Liberté le 04 - 12 - 2021

Sur les 16 776 employeurs débiteurs vis-à-vis de la Caisse nationale d'assurances sociales (Cnas) de Béjaïa, ils sont plus de 4 000 à être redevables.
Le montant des créances engagées est de 1,5 milliard de dinars, a affirmé le directeur de l'agence de Béjaïa, Atek Nacer, lors d'une conférence de presse, organisée dans le cadre de la campagne d'information et de sensibilisation sur les mesures exceptionnelles, décidées au profit des employeurs redevables en matière de cotisations de sécurité sociale.
Le sous-directeur, chargé du recouvrement, Hamza Ourabah, a indiqué, pour sa part, que sur les 16 776 employeurs débiteurs quelque 8 330 ont bénéficié d'une exonération totale.
Ils ont bénéficié de la suppression des pénalités et des majorations de retard. Et à destination des récalcitrants, les 4 000 redevables en cotisations principales, qui hésitent encore à franchir les portes de la Cnas Béjaïa, M. Ourabah rappelle que "nous n'avons pas cessé de les appeler, des contrôleurs se déplacent également auprès d'eux afin de les sensibiliser sur ces mesures exceptionnelles, qui prendront fin le 31 janvier
prochain".
Il a ajouté en outre que le service recouvrement sera ouvert tous les samedis jusqu'au 31 janvier prochain afin de permettre au plus grand nombre d'employeurs et de non-salariés de bénéficier de ces mesures exceptionnelles, qui permettent, selon lui, des facilita-tions des procédures de
paiement desdites cotisations.
Mme Ahouari Saloua, divisionnaire chargée du recouvrement, a insisté, de son côté, pour dire que "tous les employeurs et les non-salariés exerçant une activité à leur compte, notamment ceux qui rencontrent des difficultés à régulariser leur situation et à remplir leurs obligations envers la sécurité sociale, peuvent bénéficier de ces mesures exceptionnelles.
Et s'agissant des opérateurs économiques concernés, aussi bien dans le secteur public que privé, peuvent bénéficier, eux aussi, d'échéancier de paiement sur le montant des cotisations principales en exonération totale des majorations et pénalités de retard lors du paiement de la dernière échéance due".

M. OUYOUGOUTE


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.