Travaux publics : publication prochaine d'une deuxième partie des cahiers de charges types    Salon international du bâtiment à Annaba: 80 opérateurs exposent leurs produits    Armée sahraouie : nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines dans les secteurs Houza et Aousserd    Covid-19 : mise en garde contre l'idée que le variant Omicron est bénin    Kamel Nasri lance les travaux de dédoublement du tronçon de la RN 01 Djelfa-Laghouat    Le baril bombe le torse    Quid des nouvelles villes en Algérie ?    Dans un discours au siège du MDN: Les mises en garde de Tebboune    CAF: Le match Algérie-Côte d'Ivoire maintenu à Japoma    Groupe D : Egypte-Soudan, aujourd'hui à 20h00: Victoire obligatoire pour les «Pharaons»    Groupe D : Guinée-Bissau - Nigeria, aujourd'hui à 20h00 - L'outsider sans complexes    Le crime économique organisé, une menace pour la sécurité mondiale    Commerce: Le ministre demande aux boulangers de «patienter»    Oran: Quatre morts dans la chute d'un monte-charge    Sommes-nous vaccinés contre le vaccin ?    Benfreha: Une dizaine de constructions illicites démolies    Tlemcen: Une stèle pour Benaouda Benzerdjeb    L'éternelle nuit religieuse : l'Horloge bloquée sur minuit    Pépé s'attend à un gros duel    Luis Suarez, un cas difficile à gérer    Umtiti blessé au pied et opéré    «Le spectre de l'achat des voix plane»    Sept nouveaux manifestants anti-putsch tués    Onze morts dans des raids au Yémen    Des critiques aux reproches    Des Américains en prospection à Oran    Panique dans les lycées    Une hausse inquiétante    L'heure est grave    Incontournable marché libyen    Inadmissible!    Les facteurs d'une Renaissance nationale    Didouche Mourad revisité à Aghribs    La semaine du film documentaire    CAN-2021 / Côte d'Ivoire - Algérie (J-2) : concentration maximale chez les Verts    L'application de certaines dispositions de la loi relative au chahid et au moudjahid, après enrichissement des textes    Chanegriha : La rencontre avec le président Tebboune au siège du MDN revêt une "symbolique particulière"    "L'ACTIVITE SYNDICALE EST VITALE POUR LA SOCIETE"    Le statu quo !    Le Conseil présidentiel en faveur de la tenue des élections    A l'écoute de la CAN    Croissance de 8,1% en 2021, au plus haut depuis une décennie    Le pôle de formation ouvre ses portes à la presse    M. Lamamra reçu par le Président égyptien Abdelfattah Al-Sissi    Trois morts suite à une attaque par drone    Privilèges, affectations et contrariétés !    Une histoire entre colons    Tu recevras autant que tu as...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les indépendants incontournables
TIZI OUZOU
Publié dans Liberté le 04 - 12 - 2021

Si à l'APW, le dossier des tractations serait clos, ce n'est pas encore le cas pour les assemblées communales, notamment l'APC de Tizi Ouzou où le FFS a obtenu 3 sièges sur les 33 que se partagent des listes indépendantes.
Cinq jours après l'annonce, le 29 novembre, des résultats officiels de l'élection de la nouvelle APW de Tizi Ouzou, une alliance serait déjà scellée entre le FFS et deux listes indépendantes, à en croire certains nouveaux élus issus du scrutin du 27 novembre.
Le Front des forces socialistes (FFS), qui n'a pas réussi à obtenir la majorité absolue nécessaire pour avoir les coudées franches, s'est vu contraint de se lancer dans une quête d'alliance pour conforter sa position au sein de l'APW et surtout pour éviter toute mauvaise surprise.
Sauf que, contrairement à l'élection de 2017 – le FFS, qui avait obtenu une majorité relative, s'était appuyé sur le FLN et le RND pour constituer son alliance –, cette fois, selon nos sources au fait des tractations menées, le plus vieux parti de l'opposition, qui a obtenu 15 sièges sur les 47 que compte l'APW, aurait trouvé en les deux groupes d'élus indépendants Tagmats et Tighri Bugdud (ils ont obtenu 7 sièges chacun) ses futurs alliés.
Une alliance qui serait déjà actée depuis mercredi et devrait être annoncée par voie de communiqué au moment opportun, avons-nous appris auprès des mêmes sources. Rien par contre n'a encore filtré concernant les positions des autres groupes d'élus, à savoir le groupe indépendant Assirem qui obtenu 9 sièges, le FLN (5 sièges) et le RND (4 sièges).
En tout cas, cette alliance de 29 élus, une fois officialisée, permettra, en premier lieu, de balayer tout spectre de blocage et donnera et, en second lieu, au FFS l'appui nécessaire dans la conduite des affaires de l'Assemblée. Si à l'APW, le dossier des tractations serait ainsi déjà clos, ce n'est pas le cas des APC, particulièrement celles où des majorités relatives ont été obtenues.
Si le destin des municipalités à liste unique et celles où des majorités absolues ont été obtenues est réglé de façon naturelle – et elles totalisent près de la moitié des 67 communes de la wilaya – dans celles à majorité relative, le suspense demeure entier.
Le cas le plus délicat et édifiant est celui de l'APC du chef-lieu de wilaya de Tizi Ouzou, où les tractations semblent, selon des échos, des plus âpres et relèvent même du casse-tête chinois.
La répartition des sièges n'est visiblement pas de nature à faciliter la constitution d'une alliance forte. Sur les 33 sièges que compte cette APC, les indépendants La Confiance n'ont obtenu qu'une majorité relative de 8 sièges, suivis de Thidets avec 6 sièges, puis des quatre listes Tagmats, Le Devoir, Thadukli et Assirem (4 sièges chacun) et, en dernier, le FFS avec 3 sièges.

Samir LESLOUS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.