Tebboune met fin aux fonctions du Gouverneur de la Banque d'Algérie    Projet de loi sur les investissements: «Un signal extrêmement positif», selon le Medef    Des mentalités à formater    Naftal: Appel à la révision de la marge bénéficiaire de l'entreprise    MC Oran: Le Mouloudia pas encore sauvé    USM Khenchela: Un retour au premier plan    Risques d'incendies: Branle-bas de combat pour éviter le pire    Météo: Des températures «au-dessus des moyennes saisonnières»    Non, l'ennemi de l'homme n'est pas le singe !    Figure incontournable du cinéma algérien: Chafia Boudraâ tire sa révérence    La première règle de l'investissement    La 3e guerre mondiale n'aura pas lieu    L'ex-ministre de la Justice vide son sac    La société civile en question    Les dernières retouches    Le Palais des sports fait peau neuve    Les Verts sans forcer    Oran n'aura plus soif    Les moteurs de la débrouille    «Les grandes firmes attendent de la visibilité»    Les directeurs des CEM se rebellent    Sonatrach se diversifie    Amman condamne la décision de l'entité sioniste    Le Bénin se prépare à retirer ses troupes de la Minusma    Prestation de l'association «Mezghena» d'Alger    «Tant de féminicides...»    Accession en Ligue 1: le Président Tebboune félicite l'USM Khenchela et le MC El Bayadh    Chanegriha se rend à la Base navale principale de Mers El-Kebir    La loi portant régime général des forêts bientôt sur la table du gouvernement    Tribunal: 10 ans de prison ferme requis contre Tayeb Louh    L'importance de la société civile dans le développement global soulignée    Migration internationale: l'approche algérienne exposée devant l'AG de l'ONU    Naftal: des projets d'investissement de plus de 250 Mds Da pour les 5 prochaines années    Sahara occidental: l'activiste américaine McDonough déterminée à dénoncer les pratiques répressives du Maroc    JM-2022 : le complexe de tennis d'Oran aux normes internationales    Tizi Ouzou: 2e Salon du livre "Mouloud Mammeri" d'Ath Yanni du 24 au 28 mai    JM Oran-2022: cinq manifestations culturelles internationales prévues    Le prisonnier sahraoui Lamine Haddi soumis à des traitements "cruels et inhumains" dans les geôles marocaines    Petites et moyennes entreprises : une conférence nationale mardi sur la garantie financière    Forte activité pluvio-orageuse, à partir de lundi, sur des wilayas du Sud    Lutte/championnat d'Afrique : l'Algérie termine avec 48 médailles dont 14 en or    Chafia Boudraâ, figure incontournable du cinéma algérien tire sa révérence    Sahara occidental: Le Maroc détourne le thème de ses conférences pour quémander un soutien international    L'exemple de Constantine    L'armée s'engage    «sauvegarder un pan de la Mémoire de la nation»    Ramtane Lamamra: Aucune médiation entre l'Algérie et le Maroc    Affaire du groupe Metidji: 10 ans de prison requis contre Sellal    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



"Nous avons toujours su rebondir"
RIYAD MAHREZ, CAPITAINE DE L'EN
Publié dans Liberté le 20 - 01 - 2022

"Je ne pense pas à la défaite et rentrer à la maison. Je suis optimiste et je crois que nous allons faire notre meilleur match du tournoi, c'est le plus important. Je ne sais pas si nous allons gagner ou pas, mais nous ferons tout pour ne rien regretter", dit-il.
Riyad Mahrez, le capitaine de la sélection nationale, s'est montré optimiste quant à la "petite" finale du groupe E, prévue cette après-midi à 17h au stade Japoma de Douala entre l'EN et la sélection de la Côte d'Ivoire, même s'il avoue que ses coéquipiers et lui devraient présenter une bien meilleure copie et être tranchants devant les buts pour espérer décrocher la qualification au prochain tour de la CAN-2021.
"Demain (aujourd'hui, ndlr), ça ne va pas être facile, ça va être un match ouvert entre deux équipes. Que le meilleur gagne. Comme pour toutes les autres éditions de la Coupe d'Afrique des nations (CAN), c'est un football particulier avec des conditions particulières.
Au niveau des points, ce n'est pas ce qu'on souhaitait ; au niveau du jeu, je pense que nous avons fait de bonnes choses. Nous avons créé beaucoup d'occasions, il nous manque l'efficacité, mais il faut passer par des moments comme ça, ça forge le groupe pour trouver les solutions, faire la différence et passer", a fait savoir Riyad Mahrez lors de la conférence de presse d'avant-match.
Etant sous une grande pression cette fois-ci, car un autre résultat qu'un succès face aux Eléphants pourrait de facto éjecter précocement les champions d'Afrique de la compétition continentale, le numéro 7 des Fennecs explique : "J'ai envie de dire que la pression, on vit avec, on l'a toujours, un peu plus de pression peut-être, vu la situation actuelle de notre équipe car il faut absolument gagner. Nous avons une pression supplémentaire sur le dos, mais nous devrons savoir la gérer, ça fait partie du football. Depuis 2016, 2017, j'ai toujours eu plus de responsabilité par rapport à ce que je fais avec mon club. Je pense que notre équipe a beaucoup de qualités. Nous avons montré auparavant qu'on savait jouer avec la pression, même dans les moments difficiles, nous avons toujours su rebondir."
En outre, le champion d'Afrique a tenté de transmettre son optimisme à ses coéquipiers en déclarant qu'il ne pense même pas à cette idée de rentrer au pays dès le premier tour de cette CAN.
"Je ne pense pas à la défaite et rentrer à la maison. Je suis optimiste et je crois que nous allons faire notre meilleur match du tournoi, c'est le plus important. Je ne sais pas si nous allons gagner ou pas, mais nous ferons tout pour ne rien regretter. Mais je suis très optimiste pour le match afin de rester le plus longtemps au Cameroun", dira le joueur de Manchester City.
Et de continuer son argumentaire : "Si nous ne sommes pas motivés, quand le serons-nous ? Nous sommes dans une situation où nous devons gagner. Nous sommes prêts ; nous nous préparons pour donner le meilleur de nous-mêmes. Nous avons tout un peuple derrière nous. Tout le monde est prêt à jouer le tout pour le tout. Nous méritons d'aller plus loin, mais il faudra le montrer sur le terrain. Nous allons faire en sorte de donner la meilleure performance possible."
Pour Mahrez, ce match de la troisième journée face à la Côte d'Ivoire est différent de celui de la CAN-2019 en Egypte, car ce jour-là il s'agissait d'un match sec où le vaincu allait sortir définitivement du tournoi. "En 2019, c'était déjà un quart de finale ; on devait tous les deux gagner. Là, c'est différent, ils (les Ivoiriens) sont déjà qualifiés. Ce sera un match différent avec d'autres calculs", indique-t-il.
Enfin, interrogé sur le message adressé au peuple algérien avant ce match capital face à la Côte d'ivoire, Mahrez a indiqué : "Nous avons l'obligation de gagner. Chaque match, nous rentrons afin de jouer pour le pays. À nous de donner plus et d'élever le niveau parce que nous avons manqué d'efficacité. Nous sommes dans l'obligation de montrer plus et d'être plus spontanés dans les derniers gestes. Nous sommes dos au mur. Il ne faut pas trop à parler, on doit tout donner sur le terrain."

Sofiane MEHENNI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.