Complexe Sider El Hadjar: près de 100.000 t de déchets ferreux proposées à la récupération    Le Brésil n'affrontera pas le Sénégal en match amical    Liverpool : Klopp donne des nouvelles de Salah et Van Dijk    Di Maria et Perisic vers la Juventus    Accidents de la circulation: 46 morts et 1535 blessés en une semaine    Ouverture du séminaire international sur les amis de la Révolution algérienne    Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les positions de l'occupant marocain dans le secteur de Mahbes    Le Président Tebboune poursuit sa visite d'Etat en Turquie pour le 3ème et dernier jour    Batimatec 2022: GSH présente sa solution globale    Obligation économique ?    La rançon d'une vie    Ligue 1 - Mise à jour: Deux chocs pour y voir plus clair    En séjour illégal à Oran: Près de 200 Subsahariens rapatriés vers leur pays    Pour éviter le scénario de 2021: L'Algérie affrète six avions de lutte contre les incendies    Sujets du Bac et du BEM: Les assurances du ministère de l'Education    Emigration clandestine: Onze harraga périssent noyés au large de Tipaza    Tebboune: «Rencontre inclusive» des partis politiques annoncée    D'autres chats à fouetter    Les oubliés de la Solidarité nationale    La Présidence sur les chapeaux de roue    Tabi et l'indépendance de la justice    500 associations se mettent de la partie    Theo Hernandez enflamme l'Italie    2500 sapeurs-pompiers mobilisés    Tebboune renforce le front interne    «Le camp occidental est en dislocation»    Premier vol commercial au départ de Sanaa en 6 ans    Les évêques de Terre sainte accusent Israël de «manque de respect»    Un député tire la sonnette d'alarme    Saisie de 3, 5 kg de mercure blanc    95 médecins spécialistes en renfort    «C'est la guerre de l'eau»    La Caisse de garantie un outil performant    La Casbah rouverte au grand public    Il rejoint le casting de la suite de «Dune»    Le langage codé des femmes    Benabderrahmane procèdera à l'ouverture du séminaire international des amis de la Révolution algérienne    Le Président Tebboune s'entretient en tête-à-tête avec le Président Erdogan    Chanegriha préside l'ouverture d'un colloque national sur "l'eau au cœur des conflits internationaux"    Position de l'UE sur le Sahara occidental: vaine tentative de Rabat de contourner la légalité internationale    Dimajazz de Constantine: la troupe ONB et Samira Brahmia en clôture    Covid-19: une bonne hygiène de vie recommandée    Poutine et la victoire de l'Ukraine à l'Eurovision    Cour d'appel du Tribunal militaire: Peines confirmées pour Bounouira, Belekcir et Zitout    Révision des subventions: La commission installée dans les prochains jours    L'école et l'arche sociale mouvante    Ouargla/Tamanrasset: large affluence du public aux portes ouvertes sur la santé militaire    Chanegriha installe le nouveau DGDSE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le sélectionneur se plaint des conditions d'hébergement
Sélection de la Gambie
Publié dans Liberté le 25 - 01 - 2022

Tom Saintfiet, sélectionneur de l'équipe de Gambie, qualifiée en 8es de finale de la CAN 2021 pour sa première participation de l'histoire à une phase finale de Coupe d'Afrique des nations s'est plaint des conditions d'hébergement des Scorpions, au Cameroun. "Six joueurs dorment dans la même chambre, avec les mêmes sanitaires et la même douche", a déclaré l'ex-coach de la Namibie, du Zimbabwe, de l'Ethiopie, du Malawi et du Togo, dimanche lors d'une conférence de presse à Bafoussam.
Tom Saintfiet dénonce les capacités d'organisation de cette 33e édition de la CAN 2021 par le pays hôte, le Cameroun. Cependant, les propos du coach belge de 48 ans ne sont pas passés inaperçus et ont suscité des réactions de la Confédération africaine de football, mais aussi de la Fédération gambienne (GFF). En effet, l'instance africaine a écrit à ce sujet, en réaction à la sortie de Saintfiet : "Il n'y a aucune vérité dans les allégations selon lesquelles six joueurs partagent une chambre – c'est tout simplement faux. Nous avons trouvé les commentaires de l'entraîneur de la Gambie malheureux et dénués de toute vérité.
La CAF et le Comité local d'organisation fournissent un hébergement à toutes les équipes participantes pour un maximum de 40 personnes – frais pris en charge. Maximum de deux personnes partageant une chambre (pratique standard n'importe où – et les 24 équipes y sont soumises). Si une délégation amène plus de 40 personnes, elle est responsable des frais supplémentaires. La Gambie a reçu les mêmes avantages que les autres équipes." Pour sa part, la Fédération gambienne (GFF) a, depuis, publié un communiqué pour tenter de calmer le jeu : "L'entraîneur aurait déclaré dans les médias que six joueurs partageaient une chambre au plus fort d'une pandémie mondiale de coronavirus.
Cependant, ce que l'entraîneur voulait dire, c'est qu'à l'hôtel susmentionné, il y a des appartements et dans l'un des appartements, il y a une entrée principale avec trois chambres séparées, avec deux joueurs dans chacune des chambres, les six étant obligés de partager toilettes et salle de bain simples. Tom Saintfiet faisait part de ses inquiétudes par rapport au fait que dans un tournoi où les règles de la CAF stipulent que si un joueur est testé positif au Covid-19, son colocataire manquera automatiquement le match à venir." "Ainsi, le fait que six joueurs se partagent des installations sanitaires serait donc un risque pour la santé des joueurs concernés.
À cet égard, les propos du coach ont été sortis de leur contexte et il n'a nullement insinué que six joueurs partageaient une seule chambre", a publié la GFF, qui présente ses excuses au comité d'organisation de la CAN 2021 : "La GFF tient à présenter ses excuses au comité d'organisation local et à la Confédération africaine de football ainsi qu'à toute partie ou individu qui aurait pu être offensé par les propos du coach. Ni le coach ni la Fédération n'ont l'intention de saboter l'organisation d'une compétition où nous avons envoyé le signal à tout le continent et au monde que nous sommes une force avec laquelle il faut compter."

Sofiane Mehenni


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.