Une nouvelle nécropole exhumée à Aqua Tibilitana    Les précisions d'un des ex-associés    Appel à la relance du projet de loi criminalisant la colonisation    Un parti marocain crique sévèrement le Makhzen    Le représentant spécial de la Cédéao déclaré persona non grata    Le départ de Stambouli presque consommé    Les joueurs en grève    La place du malade comme enjeu central    Erratum    Le photographe Karim Bouchetata décroche la 3e place au Festival arabe du film du patrimoine    "Faim blanche", le nouveau roman d'Amin Zaoui    L'auteur Youssef Bendekhis décroche le grand prix    Objectif : diversifier l'économie nationale    Vers le plafonnement des prix de l'hôtellerie    Le prince écolo et la biodégradabilité des corps !    Pression pour la Lazio, Coupe pour le Bayern    Les tribunaux administratifs trancheront vendredi    Le cri d'alarme de Benbouzid    Installation d'une commission technique chargée du dossier    Jongler entre l'envie de... et celle de...    Belaribi ordonne le transfert de la gestion des réservoirs d'eau à l'ADE et Seaal    Enième coup d'Etat militaire    Le sort de Julian Assange suspendu à la décision de la justice britannique    Une voix d'outre-tombe    La guerre oubliée d'Algérie : les débuts de la conquête et de la colonisation (1re partie)    Haydée Santamaría, une femme dans la révolution cubaine, aux côtés de Fidel Castro    «Les constantes et les variables dans les Constitutions algériennes», thème d'un ouvrage de Mohamed Saïd Boussadia    Simple formalité pour les Algériennes    Une question d'Etat de droit    LNFA - Ligue 2: Trente-deux postulants pour deux places    Un tracteur se renverse sur oued Serdias, le conducteur sauvé    Le président du CNESE dénonce: «De la surfacturation à la sous-facturation»    Tlemcen: Protéger l'agriculture des risques climatiques    La continuité des coups d'Etat    Mobilis, Djezzy et Ooredoo avertis    Un renvoi et ensuite ?    50000 Arbres plantés    Immenses dégâts matériels    Report, au 15 novembre, du procès de Mohamed Hattab    Le verdict rendu le 7 novembre    Mystères et certitudes du gouvernement    L'Arabie saoudite fait flamber le baril    4/4 Pour les Algériens    Le gazoduc, Sonelgaz et les migrants    «L'Algérie a toujours soutenu les causes justes»    Goudjil reçoit l'ambassadeur de l'Etat de Palestine en Algérie    "COMME UN MIROIR BRISE"    MERIEM    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



“Je veux jouer en Tunisie”
ABDELKADER LAIFAOUI à Liberté
Publié dans Liberté le 26 - 12 - 2005

Liberté : Pouvez-vous nous dire ce qui s'est passé lors de votre dernière rencontre avec les dirigeants tunisiens du Club africain ?
A. Laïfaoui : Mes contacts avec ce club ne datent pas d'aujourd'hui. Ça remonte au stage de préparation qu'on a effectué en juillet dernier en Tunisie. Les dirigeants du Club africain sont revenus à la charge depuis quelque temps. Ils m'ont invité pour mieux discuter de mon transfert.
Comme tout le monde le sait, je me suis rendu mercredi dernier en Tunisie et ça s'est très bien déroulé. Ils m'ont fait une offre très intéressante que je ne pouvais, franchement, pas refusée. Je leur ai donné mon accord pour jouer au sein de leur équipe et je suis revenu à Alger pour récupérer mes papiers au CR Belouizdad, puis repartir en Tunisie afin d'officialiser mon transfert.
Avez-vous justement discuté de ce transfert avec les dirigeants du CR Belouizdad ?
Pas encore. Au moment où je vous parle (NDLR : hier matin), je n'ai rencontré encore aucun dirigeant du club. Je devrais normalement discuter avec eux ce soir. Je sais que ce ne sera pas facile pour les convaincre de me laisser partir, mais je vais tout faire pour que je puisse officialiser mon transfert. Ma décision est prise et j'espère que mes dirigeants ne vont pas me barrer la route.
Justement, vos dirigeants estiment que c'est à eux de négocier votre transfert avec les responsables du Club africain…
Tout ce que je peux vous dire, c'est que lorsque je suis venu au CRB, je n'ai ramené personne avec moi pour négocier avec les dirigeants du Chabab. Je me suis comporté correctement avec eux pour signer sans exiger quoi que ce soit et sans le moindre problème. Ils connaissent bien ma situation et ils savent aussi très bien que j'ai vraiment besoin d'aller jouer en Tunisie. Je n'ai, en tout cas, pas l'intention de rater cette occasion. Et pour cela, je vais tout faire pour convaincre mes dirigeants de me laisser partir. J'espère qu'ils vont se montrer compréhensifs.
Ce que lui propose le Club Africain
À propos de l'offre faite par la direction du Club africain, des sources proches du joueur nous ont confié que les dirigeants tunisiens ont proposé au joueur belouizdadi, Abdelkader Laïfaoui, une somme très alléchante qui dépasse le milliard de centimes comme prime de signature. Le joueur touchera aussi un salaire mensuel qui avoisinerait les 12 millions de centimes avec des primes de match de 7 millions de centimes au minimum. Il reste, cependant, que Abdelkader Laïfaoui n'est pas le seul défenseur auquel le Club africain s'intéresse. Ces derniers ont officialisé, hier matin, l'engagement d'un autre défenseur, à savoir Mohamed Ali Gharzoul, un international espoir tunisien de 21 ans et sociétaire du club français de Toulouse.
M. B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.