Salah Goudjil confirmé    Les avocats obtiennent gain de cause    «La pensée libre» à la barre    Le procès reporté à la prochaine session criminelle    Une "menace à la sécurité nationale", selon Hanoune    "Je veux une République sans haine"    Ould Kaddour dans le collimateur    Un site hautement sécurisé    Signature d'une convention pour la promotion des PME    Mohamed Bazoum Président    Le CICR appelé à protéger les Sahraouis dans les territoires occupés    Libération sous caution de Nabil Karoui    Le Maroc veut construire un deuxième mur de défense    La Tunisie retient son souffle    Benchaïra indisponible pour une semaine    Le Mouloudia ne fait plus le poids    Un clasico sans âme    Les flammes de la passion    L' éternelle blessure    L'Algérie ou le déclin par les mathématiques    Un important lot de vaccin reçu hier    Le ministère du Travail dément    Les dossiers de réhabilitation de 32 sites historiques à l'étude    Sardine, vin, prière et pêcheurs !    Sur les traces du passé glorieux de l'ancienne "Zucchabar"    Une conférence sur le parler jijélien    Les cinémas autorisés à rouvrir à New York    Le rêve brisé d'un amoureux du cinéma    Lutte contre la criminalité : Saisie de 650 comprimés psychotropes    Real - Zidane : "On a marqué un but à l'extérieur, ce qui est très important"    Tlemcen: Un jeune tué d'un coup de couteau à Aïn Youcef    Mascara: Une mère et son bébé sauvés in extremis à Zahana    Ligue 2 - Groupe Ouest: Le CR Témouchent sur sa lancée    L'UGTA pour un retour à la retraite proportionnelle    Pré-emploi et terrain sinistré    Sans diagnostic point de remède !    Football - Ligue 1: Choc alléchant à Oran, «clasico» indécis à Alger    Annexe régionale d'Oran de l'Office national des statistiques: Les travailleurs en grève illimitée    Tiaret: Sur les traces de l'homme préhistorique de Columnata    Le pouvoir d'achat en cote d'alerte    182 nouveaux cas et 3 décès en 24 heures    Le nouveau découpage assurera la "fixité des populations"    Création du syndicat maghrébin des journalistes : L'exclusion des professionnels sahraouis dénoncée    Boukadoum souligne les positions de l'Algérie    La Casbah : La citadelle dévoile ses secrets et son passé rayonnant aux visiteurs    Au lendemain du deuxième anniversaire du Hirak: La marche des étudiants empêchée    Assassinat de Ali Tounsi: Le procès reporté au 4 mars    Sahara occidental: Washington continue de soutenir le processus onusien    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'UE débloque une aide de 25 millions d'euros
Lutter contre la malnutrition au sahel
Publié dans Liberté le 09 - 06 - 2007

L'UE a alloué 25 millions d'euros supplémentaires à la lutte contre la malnutrition au Sahel (Burkina Faso, Tchad, Mali, Mauritanie et Niger), a annoncé hier la Commission européenne. La commission a adopté un plan d'aide humanitaire de 15 millions d'euros en faveur des populations vulnérables confrontées à des crises plus durables dans la région du Sahel qui s'ajoute aux 10 millions d'euros déjà imputés cette année sur le budget de l'aide alimentaire pour répondre aux besoins nutritionnels à court terme au Sahel. L'UE, qui appelle à “l'adoption de plans préventifs pour éviter les crises alimentaires”, souligne que cette aide est destinée à réduire la malnutrition aiguë et le taux de mortalité des populations les plus vulnérables, en particulier les quelque 1,3 million d'enfants de moins de cinq ans gravement sous-alimentés et les cinq millions de femmes enceintes et allaitant. Le taux de mortalité infantile au Sahel, l'une des régions les plus sous-développées et les plus pauvres au monde, est l'un des plus élevés au monde et la malnutrition est associée à près de 60% de la totalité des décès parmi les enfants. Une série de chocs extérieurs — sécheresse, invasions de criquets, épidémies, inondations (la fréquence des catastrophes naturelles a augmenté de 94% dans cette région), retombées de l'agitation des conflits dans les pays voisins — ont aggravé la situation nutritionnelle déjà précaire des populations les plus vulnérables et détérioré gravement les mécanismes permettant d'y faire face. Le commissaire chargé du Développement et de l'Aide humanitaire par intérim, M. Olli Rehn, a déclaré que l'UE doit “agir de manière plus préventive” dans la lutte contre les causes profondes de la malnutrition aiguë et la mortalité infantile qui en résultent. “Trop souvent, l'aide internationale arrive trop tard, lorsque la crise alimentaire est déjà déclarée. Nous devons tirer les leçons de la crise alimentaire de 2005 au Niger”, a-t-il affirmé. En 2005 et 2006, la commission a fourni 48,8 millions d'euros d'aide humanitaire aux populations vulnérables des cinq pays considérés comme prioritaire.
R. N./Agence

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.