Activation du plan de lutte contre les feux de forêts à Alger à partir du début juin    Mustapha Hamici installé à la tête du quotidien Echaâb    Mohand Oussaïd: le président de la République n'a de lien organique avec aucun parti politique agréé    DECLARATION DE DEVISES PAR LES VOYAGEURS : Les députés votent pour le maintien du montant à 5000 euros    DETRESSE EN ALIMENTATION EN EAU POTABLE A MOSTAGANEM : 7 Daïras attendent une solution urgente    Les frères Kouninef de nouveau auditionnés    Raouya présente le texte de LFC 2020 devant le Conseil de la Nation    ORAN : Le wali a inspecté les projets des prochains jeux méditerranéens    TRIBUNAL DE KOLEA : Le procès de Karim Tabbou à nouveau reporté    Décès de 5 Algériens bloqués en Turquie    Création d'un portail électronique pour l'inscription de 25.000 experts algériens à l'étranger    Les attaques fréquentes des médias publics français ciblant l'Algérie ne relèvent nullement de la liberté d'expression    Vers une reprise graduelle de certaines activités commerciales et de services    119 nouveaux cas confirmés et 8 décès enregistrés en Algérie    Lutte contre le Covid19 : la wilaya d'Oran interdit l'accès aux plages    Boukadoum: Oeuvrer sans relâche à redonner à l'Algérie la place qui lui sied    Le premier document juridique en version amazighe dédié aux droits de l'enfance, publié    Opposée à l'indépendance de l'Algérie, l'OAS adopte le terrorisme à grande échelle    Le Syndicat des magistrats appelle à statuer sur les affaires en suspens    Les députés engagent un débat à l'APN    Les pays producteurs se réuniront les 9 et 10 juin    Alger ferme ses plages    Choc sanitaire et pétrolier : L'endettement contrôlé et des réformes comme unique voie de sortie de crise    "L'infatigable avocat de la cause maghrébine"    Deux ouvrages de Abderrezak Dourari bientôt publiés    FAF - Réunion du BF: Ni arrêt définitif, ni saison blanche !    Un nouveau directeur à la jumenterie    RC Arba: Entre espoir et appréhensions    Les effets du confinement: Les commerçants s'impatientent    15.000 commerçants et artisans à l'arrêt depuis trois mois: L'UGCAA demande la réouverture des commerces    Le taux d'inflation à 1,8% en avril    Un lourd héritage    La mort au temps du corona    Mahrez victime d'un cambriolage    Les violentes manifestations se poursuivent    Arab : "Helfaïa est toujours en poste"    Des députés plaident pour un retour au dialogue en Libye    Les habitants réclament leur réouverture    L'armée égyptienne annonce avoir tué 19 terroristes présumés    225 morts lors des manifestations de novembre    Future destination de Benayada    Benzia gravement blessé à la main    Le reflet de l'intolérance sociale    Le poète assassiné    Cour d'Alger: le procès de Abdelghani Hamel et des membres de sa famille reporté    Malte : Saisit pour 1,1 milliard de dollars de fausse monnaie libyenne    Il y a trente ans, un confinement à Oran    Au-delà de «Algérie mon amour» : tant de naïveté (réelle ou feinte) ne peut qu'interpeller    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Temmar et Rahmani pour une participation des émigrés dans le développement
Clôture du colloque sur les algériens établis à l'étranger
Publié dans Liberté le 03 - 06 - 2008

Le colloque organisé hier par la commission des AE de l'APN s'est clôturé avec une série de propositions dont la création d'un fonds d'investissement en drainant l'épargne de la communauté algérienne établie à l'étranger.
Abdelhamid Temmar et Chérif Rahmani, respectivement ministre de l'Industrie et de la Promotion des investissements et ministre de l'Aménagement du territoire, de l'Environnement et du Tourisme se sont relayés pour plaider la participation de la communauté nationale à l'étranger dans le développement du pays. “Toutes les politiques de développement national accordent un intérêt particulier à la communauté nationale établie à l'étranger et au rôle qu'elle a à jouer dans ce domaine”, ont-ils indiqué au deuxième jour des travaux de ce colloque. Exposant les grandes lignes de cette stratégie économique nationale, basée essentiellement sur le développement de l'industrie, de l'agriculture et de la pêche, M. Temmar a affirmé que l'implication direct des Algériens installés à l'étranger dans cette stratégie apportera un plus en matière d'expérience, de consulting et d'investissement. Pour sa part, M. Chérif Rahmani a relevé que plus de 70% des touristes en Algérie sont issus de la communauté nationale vivant à l'étranger.
Ce qui démontre, a-t-il dit, l'importance de cette frange dans le développement du secteur. Il a également appelé les représentants de cette communauté à contribuer au bon déroulement du schéma directeur de l'aménagement touristique (SDAT 2025) visant à faire de l'Algérie un pays récepteur de touristes et non pas seulement émetteur. M. Mohamed Seghir Babès, président du Conseil national économique et social (Cnes), a affirmé de son côté que la communauté algérienne résidant à l'étranger est au centre de la feuille de route tracée par le Conseil.
Il a relevé ainsi que toutes les activités du Cnes accordent de l'importance aux préoccupations de cette communauté et au rôle qu'elle peut jouer dans le développement national. M. Djamel Ould-Abbès, ministre de la Solidarité nationale, a rappelé pour sa part que les Algériens établis à l'étranger ont fait montre depuis toujours de leur entière disponibilité à soutenir leurs frères et sœurs en Algérie dans les moments difficiles. Il faut savoir que le sociologue et chercheur au Centre de recherche en économie appliquée pour le développement (Cread), M. Musette Mohamed Saïb a plaidé la création d'un observatoire algérien de la migration internationale. “La mise en place d'un observatoire ne veut nullement dire la création d'une nouvelle structure budgétivore, mais la mise en réseau d'organes séparés dans une mission d'observation pluridisciplinaire”, a-t-il ajouté. Intervenant hier, la directrice générale de l'Aniref (Agence nationale d'intermédiation et de régulation foncière) Mme Mokraoui, a indiqué que “la communauté algérienne établie à l'étranger qui représente un potentiel réel d'investisseurs peut sans se déplacer, sans prendre l'avion, sans engager des frais disposer de toute l'information nécessaire à l'implantation d'un projet industriel. Il lui suffit d'un simple clic pour s'ouvrir un accès direct sans intermédiaire à des disponibilités foncières qui s'offrent à lui. Le gain du temps, paramètre précieux dans le domaine des affaires, est absolument indéniable”. Elle a également ajouté que “cette banque est, en outre, conçue de telle sorte à optimiser son temps de recherche, elle lui propose en effet une consultation sur la base de plusieurs critères géographiques, la superficie et le mode d'acquisition”. Dans ce contexte, le président du Réseau des algériens diplômés des hautes écoles universitaires de France (Reage), M. Fateh Ouazzani, a appelé, hier, à la création d'un fonds d'investissement en drainant l'épargne de la communauté algérienne établie à l'étranger. M. Ouazzani a affirmé que “les compétences algériennes travaillant à l'étranger sont prêtes à s'impliquer dans les efforts consentis par l'Etat algérien pour le développement, pour peu que le gouvernement trace une stratégie, en créant un fonds d'investissement alimenté par l'épargne de la communauté algérienne établie à l'étranger”. Illustrant son propos par l'activité des communautés installées à l'étranger, des pays émergents, comme l'Inde, la Corée du Sud et la Chine, il a indiqué que son association veut inscrire sa contribution dans un cadre “construit” et “concret”.
A. A.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.