Référendum : l'Algérie est en phase de franchir une "étape décisive"    Référendum sur l'amendement de la Constitution: début du scrutin dans les zones éloignées de la wilaya de Nâama    Tebboune reçoit un traitement en Allemagne, son état de santé "pas préoccupant"    Le Président Tebboune reçoit des messages de vœux de prompt rétablissement    L'ouverture de "consulats" dans les territoires sahraouis occupés, une violation de toutes les lois    Covid-19: 306 nouveaux cas, 184 guérisons et 8 décès    La valorisation de l'œuvre de Mohamed, le Sceau des messagers, au centre d'une conférence    Bendouda : un plan précis en voie d'élaboration pour dynamiser les établissements culturels    Mawlid Ennabawi: extinction de 7 incendies domestiques et feux de forêts dans 3 wilayas    Covid-19 : neuf nouvelles wilayas concernées par les mesures de confinement    L'ouverture du scrutin peut être avancée dans les zones éloignées et à l'étranger    L'Opep+ a réussi à stabiliser les cours    Des ateliers sur la cybercriminalité en Algérie et en Tunisie    "Cette Constitution doit passer"    Triciti tueur de chroniques!    Référendum, les jeunes, le FLN, Seif al-Hadjadj...    Annulation de toutes les réunions physiques à l'ONU    Qui a dit que deux parallèles ne se rencontrent jamais ?    Plus d'un demi-million de cas de malnutrition aiguë    L'UA inquiète de l'afflux des terroristes étrangers en Afrique    L'Azerbaïdjan accuse l'Arménie d'avoir tué 19 civils    L'ONU appelle les Libyens à tenir leurs engagements    Soumana prêté une saison au NC Magra    «Considérer les joueurs de l'Unaf comme des étrangers»    Victoire en amical devant le NAHD    Le stage de Zéralda a pris fin sur une bonne note    "Je suis un athlète propre !"    Sonelgaz sponsorise l'équipe de handball IR Boufarik    Zeghmati "corrige" Sidi-Ali Khaldi ?    La défense pointe du doigt de nombreuses irrégularités    Blocage    Perpétuer la tradition malgré le Covid-19    Des classes de huit élèves divisées en groupes    Transportés à 7h du matin pour des cours donnés à 13h    Abdelmadjid Tebboune transféré, hier, en Allemagne    Pôles d'excellence    «Réduire la facture des importations est une de nos priorités»    Qui est Malek Bennabi ?    Le monde du cinéma proteste contre une nouvelle fermeture des salles    La collection d'un éphémère musée new-yorkais du KGB bientôt aux enchères    IL Y A 31 ANS, DISPARAISSAIT KATEB YACINE    L'engagement d'un poète    Le Conseil d'Etat français sous pression    L'Algérie procèdera à la réalisation "progressive" de centrales électriques    Les hôpitaux mobilisés à Chlef : Ouverture de nouveaux centres anti-Covid 19    GICA: début d'exportation de 40.000 tonnes de clinker vers l'Etat Dominicain    LDC : Sans Ronaldo, la Juventus chute à domicile face au Barça    LDC : Man United balaye le RB Leipzig. Triplé pour Rashford    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Diaspora algérienne
« Une force avec laquelle il faut compter»
Publié dans Info Soir le 03 - 06 - 2008

Propositions n Le lancement d'un fonds d'investissement avec l'argent des émigrés a été le point nodal des recommandations prises à la fin du colloque sur la communauté algérienne établie à l'étranger.
L'argent de la diaspora peut servir à financer des projets en Algérie, en prenant l'exemple sur ce qui se fait depuis des années en Inde, en Chine, au Liban ou en Corée du Sud, où les expatriés contribuent par leurs envois à peaufiner le produit intérieur brut.
L'idée, lancée hier durant la deuxième et dernière journée du colloque sur la communauté nationale établie à l'étranger qui s'est tenu à la résidence d'Etat El-Mithak, peut être réalisable à une condition :
«L'Etat doit constituer un fonds d'investissement à partir de l'épargne de la diaspora avec des placements intéressants dans divers projets de grande utilité», propose Fateh Ouzzani, président du Réseau des Algériens diplômés des universités françaises (Reage).
Mais l'engagement financier de cette communauté, précise encore le conférencier, reste tributaire «des stratégies et des efforts consentis des pouvoirs publics» et ce n'est qu'à partir de là que les choses seront claires : «Les compétences algériennes travaillant à l'étranger sont prêtes à s'impliquer dans les efforts consentis par l'Etat algérien pour le développement, pour peu que le gouvernement trace une stratégie, en créant un fonds d'investissement alimenté par l'épargne de la communauté.»
Le président de Reage estime que cette option peut constituer «un pas en avant», en prenant, comme preuve édifiante, «les exemples positifs» de certains pays, du Sud-Est asiatique notamment, et des autres pays dits émergents qui, grâce au bénéfice du rapatriement des devises de leurs diasporas respectives, boostent leurs économies.
Il a en outre été admis au cours de ce colloque qu'il fallait chercher des mécanismes fiables pour rendre encore plus pragmatique le dialogue nationaux-expatriés.
Abdelhamid Temmar, ministre de l'Industrie et de la Promotion des investissements a été l'un des intervenants à avoir affirmé le besoin de l'Algérie en matière d'investissements, d'expertise et de consulting.
C'est dans ce même registre et pour lui tendre la main que M. Ouzzani, a vite fait de proposer un partenariat en bonne et due forme entre ceux qui sont en Algérie et ceux de l'extérieur d'autant que la conjoncture, avec l'augmentation exponentielle du nombre d'Algériens résidant en France, s'y prête. Comme argument valable, il prévoit là une hausse de plus de 15% à l'horizon 2020, d'où «l'énorme gisement de devises en devenir».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.