Le nombre de cas de COVID-19 a doublé au cours des six dernières semaines    Wilaya d'Alger : les taxis autorisés à poursuivre leur activité    L'ONEC dénonce les déclarations de Marine Le Pen contre l'Algérie    Crise libyenne: Entre ingérences étrangères et hypocrisie    Le général-major Omar Tlemsani, nouveau commandant de la 4e Région militaire    Suite à une panne dans le réseau: Des coupures du courant électrique dans plusieurs quartiers à Sidi Chami    Covid-19: Durcissement des mesures de confinement    AVEU    La maladie et le mal inné    Les questions de mémoire, la situation en Libye et au Sahel: Tebboune reçoit un appel de Macron    Entre la liberté de réfléchir et l'interdiction de penser    Institut Cervantès d'Oran: Le cycle « Hispanistadesdecasa » à partir de demain    434 nouveaux cas et 8 décés en 24 h    Les Algériens non concernés    Les précisions de Ferhat Ait Ali    Le coup de gueule du Dr Bekkat Berkani !    Affaire Hannachi/Mellal : Le président de la JSK écope de 2 mois de prison ferme    Afrique: la Covid-19 aggrave la situation des réfugiés menacés par la faim et la malnutrition    Congrès extraordinaire du FFS: élection des nouveaux membres de l'Instance présidentielle du parti    FAF-ANEF: quatre conférences en ligne au programme en juillet    FMI: la dette publique mondiale atteindra un pic historique en 2020    Alger: interdiction du transport urbain collectif public et privé durant les week-ends    Covid-19: plus de 2.700 artistes ont bénéficié d'une aide financière    PRODUITS PHARMACEUTIQUES : L'ARAV prescrit l'arrêt immédiat des campagnes publicitaires    MASCARA : Des terres agricoles détournées de leur vocation    TISSEMSILT : La CNAC à l'écoute des citoyens    MONTAGE AUTOMOBILE EN ALGERIE : Le ministre de l'Industrie apporte des précisions    DEFENSE : Le général-major Tlemçani à la tête de la 4ème région militaire    Impact du Covid-19: la presse sportive algérienne touchée de plein fouet    RECUPERATION DES RESTES MORTUAIRES : Un pas vers la reconnaissance par la France de ses crimes    Cheb Khaled rêve d'un Maghreb Uni !    Libye: reprise de la production et des exportations de pétrole après des mois de blocage    Premier League: L'Algérien Mahrez 2e meilleur passeur africain    Algérie/France: des avancées sur les questions mémorielles, en dépit de la persistance des voix des nostalgiques de la colonisation    Syrie: l'aide transfrontalière de l'ONU suspendue à une décision russe    La Bourse de Tokyo ouvre en baisse, la résurgence du Covid-19 inquiète    Sétif : protestation des agents de la direction de réalisation des projets de l'ERGR Aurès pour des salaires impayés    Tebboune reçoit un appel téléphonique de Macron    Affaire Tahkout : poursuite au tribunal de Sidi M'hamed des plaidoiries de la défense    APN: Clôture de la session ordinaire 2019-2020    Rachad, les harragas et la décennie noire    Se sauver ou sombrer    Benrahma et Brentford à deux points des barrages    Le secteur culturel salue l'aide débloquée pour affronter le coronavirus    "J'ai fait l'objet d'une méchanceté gratuite"    Cafouillage administratif et réunions sans résultat    La FAF tranchera le 15 juillet    Libye : Le chef de l'ONU dénonce une «interférence étrangère» sans précédent    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Démantèlement d'un réseau de malfaiteurs
Publié dans La Nouvelle République le 01 - 05 - 2011

Le gang de Bou-Ismaïl, wilaya de Tipasa, comportant 14 individus, pratiquement tous des des repris de justice, ne va plus dorénavant frapper, au grand apaisement des citoyens de la ville et de ses environs.
Leur mise en hors d'état de nuire par les services de la police, au milieu de la semaine dernière, a exigé , suivant une indication policière, la mobilisation de grands moyens et une opération d'une importante ampleur, qui a visé certains secteurs de la ville. Ce coup de filet a été conduit par les éléments de la Sûreté daïra de Bou-Ismail qui avaient reçu pour la conjoncture l'appui de leurs collègues de la police judiciaire de la Sûreté de wilaya ainsi que ceux des BMPJ de Sidi Rached et de Fouka. L'opération singulière des hommes en bleu fait suite à la répercussion d'une tentative de rapine musclée, exécutée par dix malfrats dépendant du gang en question dans un parc de mise en fourrière de véhicules, mitoyen au siège de la Sûreté de daïra, et ce pour récupérer de force un véhicule de l'un de leurs complices, saisi la nuit même. Tout a donc débuté à 1h du matin le 21 avril. Alors qu'ils effectuaient leur tournée, les policiers aperçurent une voiture de marque Maruti, à bord de laquelle se trouvaient cinq personnes, qui roulait à vive allure à travers les artères de la ville, en accomplissant des manœuvres périlleuses. Au lieu de se soumettre comme le prévoit l'usage en de pareilles circonstances aux injonctions des policiers qui lui exigeaient au chauffeur de s'arrêter, ce dernier a préféré déguerpir. Pris en chasse, la Maruti a été immobilisée quelque temps après. Entre temps, trois des occupants ont pu continuer leur fuite à pied, pendant que les deux autres ont été arrêtés. Il s'agit d'un repris de justice de 23 ans et d'un mineur de 17 ans, tous deux habitant Bou-Ismail. Après leur arrestation, les deux suspects ont été conduits au commissariat pour les besoins de l'enquête, alors que la Maruti a été mise en fourrière dans le parc cité en haut. «Quelque temps après, le propriétaire du véhicule et son père s'étaient déplacés au siège de la Sûreté de daïra pour reprendre la voiture. Les policiers leur ont signifié qu'ils ne peuvent pas accéder à leur requête compte tenu des besoins de l'enquête. Devant donc ce refus, le propriétaire du véhicule et son père sont repartis, non sans montrer leur désapprobation», selon un lieutenant de la Sûreté de wilaya. Seulement, les choses ne se sont pas arrêtées à ce stade, puisque une demi-heure après, soit vers 1h50 du matin, une bande de dix personnes, tous cagoulées et munies d'armes blanches et de fusils harpon, ont pris comme cible la fourrière où la police a rangé la fameuse Maruti. Déterminée à en découdre avec les policiers, la bande de malfrats a essayé d'employer la force pour pénétrer dans le parc, néanmoins s'était sans compter sur la réplique de ces derniers qui ont vite maîtrisé la situation en faisant échouer cette attaque. Un assaut, précise une source policière, qui a été méticuleusement préparé. Pendant la même nuit, les services de sécurité ont arrêté le propriétaire du véhicule qui serait compromis dans l'attaque. «Après l'exploitation des données fournies par l'une des personnes arrêtées, une rafle a été exécutée à Bou-Ismaïl pour arrêter les autres membres des suspects en cagoule. Au final, nous avons pu mettre la main sur 14 membres du gang, dont deux mineurs, tandis que six autres, tous reconnus, sont maintenant activement recherchés par nos services», confie le même office. Mohamed El-Ouahed

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.