Banque d'Algérie: Nouvelle opération de rafraîchissement de billets de banque    Sahara occidental- EUCOCO 2018: La communauté internationale et l'Union européenne interpellées    L'Algérie défend l'idée d'une organisation continentale «indépendante»: L'Afrique aux Africains    CIA: Le prince ben Salmane a ordonné le meurtre de Khashoggi    Cancer de la thyroïde: Le nombre de malades augmente de plus 20% en Kabylie !    Maïssa Bey «Nulle autre voix»: Une femme qui veut être libre    Ses recettes iront pour l'acquisition de matériels: Gala de solidarité avec les aveugles de Boukhalfa    VIOLENCES BAB EL OUED (ALGER) : 10 policiers blessés et 30 personnes arrêtées    TRIBUNAL DE KSAR CHELLALA (TIARET) : Le procureur de la République agressé    LE MINISTRE AISSA S'INSURGE ! : Les salafistes décrètent la fête du Mawlid, Haram    Le trumpisme : entre ruptures et continuité    Les 4 samedis    Débit minimum à 2 méga et baisse des prix    La succession du Nigeria est ouverte, l'Algérie en outsider    Les Aiglonnes renoncent au boycott    Air Algérie s'explique et appelle les grévistes «à la raison»    Plusieurs annonces au Sénat    Y a-t-il un avion dans le pilote ?    Beda sur le front    La répudiation politique est-elle l'ADN du FLN ?    Un merveilleux «Safar» à travers l'art    Réouverture «au premier trimestre 2019»    Sakta brise le silence    Nouvelles d'Oran    Blida : Réalisation future de locaux commerciaux pour les jeunes    L'ornière de la violence    Produits pyrotechniques : Les douaniers procèdent à d'importantes saisies    «Ce pays qui n'a jamais voulu de moi, je l'aime pourtant !»    Le projet de la loi de finances adopté par l'APN    Bouclé hier par les forces de l'ordre: Nuit de rares violences à Bab El-Oued    Le service de maternité du CHUO saturé: 1.200 hospitalisations et 800 accouchements en un mois    En marge de l'ouverture de la salle omnisports à Sidi El Bachir: Remise des clés à 50 policiers bénéficiaires de logements LSP à Gdyel    Lunetterie: Plus de 700.000 articles contrefaits saisis en 2017    Ligue 1 : PAC 2 CABBA 0: A sens unique    EN - Mohamed Farès forfait: Belmadi face aux aléas    Ligue 2: Gros chocs à Biskra et Chlef    La folie des sénatoriales    Europe - Brexit : pour le meilleur et pour le pire    Ould Abbès dégagé ?    Aïn Temouchent: Baba Aroudj a sa stèle    Violence aux stades : El Habiri au chevet des policiers blessés à l'issue du match MCA-USMBA    Consolidation de la démocratie participative    L'Onu lève ses sanctions    30e anniversaire de la proclamation de l'Etat de Palestine : M. Bouteflika réitère le soutien "indéfectible" de l'Algérie au peuple palestinien    Enigme et interrogations    France Football: Ahcène Lalmas au top des 10 icônes oubliées du foot africain    Il entamera sa rééducation dans quelques jours    Prévention des risques d'inondations à Alger: Un plan préventif de la SEAAL pour contrôler plus de 60 points noirs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les listes de candidature de plusieurs partis contestées
Publié dans La Nouvelle République le 03 - 04 - 2012

Plusieurs listes de candidatures de partis politiques en lice pour les législatives du 10 mai prochain, notamment ceux ayant pignon sur la rue, à l'exemple du FLN et du FFS, pour ne citer que ceux-là, sont contestées à Tizi Ouzou.
Depuis lundi dernier, soit, à la clôture de l'opération de dépôt de listes, Il ne se passe pas un jour sans qu'un groupe de militants desdites formations politiques sorte de sa réserve pour crier sa colère devant ce qu'il qualifie de «mépris» à l'égard de la base, royalement ignorée dans les choix de candidatures mais largement sollicitée pour s'exprimer le jour du vote. L'ex-parti unique fait, en effet, face à une vague de contestation sans précédent à Tizi Ouzou où des kasmas entières, une dizaine, selon un communiqué commun portant le sceau de la structure locale du parti frondeuse, ont carrément annoncé le gel de leurs activités. Dans une correspondance transmise au premier responsable du parti, Abdelaziz Belkhadem, les contestataires expriment leur rejet de la liste de candidatures du parti, estimant que les critères de sélection sont bafoués. «L'équilibre régionale a été royalement ignoré», écrivent-ils, précisant que trois candidats, le tête de liste, le 2e et le 5e, résident dans un périmètre de 10 km. Les rédacteurs du document déplorent que des cadres structurés dans les structures locales du parti soient exclus de cette liste. «Le FLN n'a pas que des militants illettrés et limités. Le FLN regorge de cadres de valeur, jeunes et compétents qui peuvent relever le défi dans notre région», ajoute le communiqué desdits chefs de kasmates. Le plus vieux parti d'opposition, le FFS de Hocine Ait Ahmed, tout comme le RND d'Ahmed Ouyahia, pour leur part, n'échappent pas à la contestation. De nombreux militants actifs au sein desdits partis se disent «très déçus» de la composante des listes de candidatures pour les prochaines législatives. Des cadres du parti à l'échelle locale ont été mis à l'écart, regrettent-ils. «A Tizi Ouzou, le seul à ne pas être contesté est le candidat tête de liste, Rachid Hallet, médecin de profession», disent de nombreux militants du plus vieux parti de l'opposition, le FFS, qui déplorent le non-respect de l'équilibre régional.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.