Le FLN sauve les meubles    La Chine veut contrer la remontée des prix    Hanoï, la capitale confinée    Les matchs de la JSK face au CRB et à l'USMA fixés    Carapaz et Szilagyi au sommet pour la première journée    Vaste programme de sensibilisation contre les incendies    Soin douceur et anti-âge pour les mains    À l'origine d'une crise !    La Cantera, il était une fois Bab-El-Oued, nouvel ouvrage de Mahdi Boukhalfa    Le clan de Oujda, Saadani ou Cheb Khaled, qui a donné les numéros de téléphone aux Marocains ?    La FIJ et le SNPM interpellent le Maroc    Nourine suspendu par la FIJ    Na Hussein Dey : Les Nahdistes s'enlisent    Sensibilisation sur la rationalisation de la consommation de l'énergie électrique    Une passerelle numérique vers les services d'assistance sociale    Sûreté nationale: Intelligence et lutte contre cybercriminalité    MC Oran: Encore une saison ratée !    Des tests techniques pour un meilleur débit d'Internet    Mystérieuse tentative d'assassinat du président malgache    Une autre forme de normalisation ?    Chlef: La tomate industrielle veut éviter les «invendus»    Les langues maternelles au chevet de l'Education : les conseils de la Banque mondiale !    Les grandes sociétés américaines sont-elles au-dessus des lois ?    Naïveté et réalité du monde    Belazri retenu comme juge de ligne    Melih et Sahnoune officiellement engagés    Benchabla passe en 8es de finale    208 migrants secourus en 48 heures    Affrontements avec la police à Sydney    L'Exécutif sur les chapeaux de roue    Une délégation chinoise arrive en Algérie    Le retour au confinement de nouveau abordé    Rym Feroukhi sur le podium    Quand la joie se transforme en deuil    Où est l'Etat?    Le paiement en ligne est opérationnel    Tebboune installera officiellement le nouveau gouvernement    L'ambassade d'Algérie en France porte plainte contre RSF pour diffamation    Ce que veulent les Américains au Mali et en Libye    Des endroits féeriques à visiter    L'Unesco n'inscrit finalement pas Venise sur cette liste    Abdelmalek Boussahel n'est plus    Des bourses attribuées à des chercheurs algériens    TRÊVE SANITAIRE À TIZI OUZOU ET À BEJAIA    LE SNAPO PLAIDE POUR UNE VACCINATION DANS LES OFFICINES    Il a rencontré jeudi le responsable de l'ANIE : Tebboune met le cap sur les locales    Il avait repris hier à 73,80 dollars : Le pétrole fait du surplace après avoir recouvré ses pertes    Quelle cyberstratégie pour l'Algérie?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Moussa Benhamadi met fin à la grève
Publié dans La Nouvelle République le 13 - 01 - 2013

Il a fallu l'intervention personnelle du ministre de la Poste, Moussa Benhamadi, pour que les postiers grévistes mettent fin à leur mouvement. Le ministre qui s'est déplacé à la Grande-Poste s'est engagé à prendre toutes les mesures nécessaires pour la prise en charge des revendications socioprofessionnelles des travailleurs du secteur.
Lors de sa rencontre avec les postiers grévistes au niveau de la Grande Poste, Benhamadi a précisé avoir «pris toutes les mesures nécessaires pour la prise en charge de toutes les revendications socioprofessionnelles des travailleurs du secteur à court et long terme». Le ministre a également affirmé œuvrer à la mise en application du contenu de la convention conclue entre Algérie-Poste et le partenaire social, convention adoptée par le Conseil d'administration en 2011. Benhamadi s'est aussi engagé à rouvrir le dossier relatif à la révision de l'actuelle convention collective annonçant son accord de principe pour l'application de la grille des salaires avec effet rétroactif à partir de janvier 2008. Depuis le 2 janvier, certains bureaux de Poste ont connu un mouvement de protestation de postiers qui réclament notamment l'application de la convention collective de 2003, l'avancement dans la carrière professionnelle et le départ du directeur général d'Algérie-Poste et des membres du syndicat d'entreprise. Cet état de fait a provoqué un mécontentement chez de nombreux clients d'Algérie-Poste qui refusent d'être pénalisés par cette grève, plus particulièrement en ce qui concerne le retrait de leur argent. Pour cette rencontre, les grévistes ont exigé des engagements concrets et des dates d'exécution pour le ministre qui a finalement donné son accord à la plupart des doléances, sauf celle relative au départ du directeur général. Ainsi la grille des salaires approuvée en 2011 sera immédiatement appliquée avec un effet rétroactif à partir de 2008. Cependant le ministre dira que le dernier mot reviendra à la commission mixte chargée de la convention collective. En plus de la prime d'intéressement annuelle accordée, il a été convenu aussi de mettre en œuvre le contenu de la convention signée entre Algérie- Poste et le partenaire social. Cette convention approuvée en mai 2011 prévoit des promotions horizontales et verticales des travailleurs remplissant les conditions requises, l'enrichissement de la nouvelle nomenclature des postes de travail et le repositionnement des travailleurs sur les fonctions réelles exercées. Il a été décidé également, en accord avec le secrétaire général de l'UGTA, de procéder à la révision de la convention collective en vigueur pour élaborer un document référentiel de gestion du secteur de la Poste dans toutes ses dimensions. Plusieurs autres points de l'accord ont été discutés à savoir: l'intégration dans la convention collective de la prime annuelle dont le montant sera fixé par le Conseil d'administration et versé après la publication des comptes sociaux. Les personnels désireux de prendre la retraite anticipée seront également encouragés en bénéficiant d'avancements pour bénéficier de retraites conséquentes. En somme, ce débrayage qui a paralysé des milliers d'usagers de la Poste pourrait donner à réfléchir aux responsables concernés. A ce sujet, l'obligation de l'utilisation des cartes magnétiques de paiement redevient de plus en plus nécessaire. Reprise dans toutes les wilayas de l'est du pays Le mouvement de protestation des postiers a connu son épilogue, dimanche, tous les travailleurs d'Algérie-Poste qui avaient observé une grève dans plusieurs wilayas de l'est du pays aavaient repris le travail. Dans les grandes villes comme Batna, Sétif et Skikda, les recettes principales et les bureaux de poste importants resteront ouverts, dimanche, jusqu'à 19 heures pour accueillir le maximum d'usagers, en particulier les retraités devant toucher leur pension, pénalisés par plusieurs jours d'arrêt de travail. De longues files d'attente pouvaient d'ailleurs être observées devant les structures de la Poste depuis dimanche dès 8 heures, notamment à Skikda, M'sila et Bordj Bou-Arréridj. Le ministre de la Poste et des Technologies de l'information et de la communication, Moussa Benhamadi, avait souligné, samedi à la Grande-Poste, à Alger, son engagement à «prendre toutes les mesures nécessaires pour la prise en charge des revendications socioprofessionnelles des travailleurs» du secteur. Notons que dans plusieurs autres wilayas de l'est du pays, parmi lesquelles Guelma et Biskra, ce mouvement de protestation des postiers n'avait été suivi que de manière très partielle, les bureaux de poste n'ayant fermé leurs portes que durant une journée.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.