L'ICÔNE AUX DEUX COMBATS    DES ENTREPRISES AU CHEVET DES HÔPITAUX    Les médecins et les infirmiers à la retraite appelés en renfort    En Algérie, le système de santé est submergé par le variant Delta    COLÈRE DES DEMANDEURS DE LOGEMENTS À EL-TAREF    Une trentaine de malades évacués vers le CHU et les EPH    Les islamistes tunisiens ne font pas l'exception !    UNE INFLUENCEUSE DE TALENT ET DE COEUR    Messaoudi (JSS) creuse l'écart en tête    Le deux poids, deux mesures de Paris    Le PT dénonce les «immixtions étrangères»    Le quotidien français Le Monde enfonce plus le Maroc    L'Afrique du Sud s'oppose à l'octroi du statut d'observateur à l'entité sioniste    «La gestion de l'oxygène est archaïque»    2 femmes retrouvées calcinées dans leur domicile à Bou Ismaïl    Deux batailles qui restent à gagner    «Ce n'est pas facile de courir deux lièvres à la fois»    Boxe : Ichrak Chaïb (75 kg), et Houmri (81 kg) éliminés    Requins et méduses : Il n'y a aucune raison d'en avoir peur    La rage de vivre    Abrous Outoudert revient à la tête du quotidien Liberté    Ligue des champions (Dames) : L'Affak Relizane hypothèque ses chances de qualification    Après son succès dans le clasico : Lavagne croit toujours au podium    Assassinat du docteur Adjrad à Tiaret : Cinq suspects arrêtés    On en a trop fait à propos de la méduse Physalie    Crise politique en Tunisie : Le président Saïed s'inscrit dans la durée    Sortir l'entreprise de sa léthargie : un défi pour le gouvernement !    Les problématiques de nos universités et facultés de médecine sont également de l'ordre des pratiques pédagogiques    La révolution du numérique modifiera le nouveau pouvoir mondial    MOURIR LENTEMENT POUR SAUVER SA VIE    La mémoire nationale: Le contentieux archivistique franco-algérien pris en otage !    IL ETAIT UNE FOIS !    Il y a eu réaménagement des horaires    Goudjil scrute les 541 jours de Tebboune    Une réconcilation entre Ouattara et Gbagbo    Les Fidjiens conservent    Bouras et Berrichi ferment la marche    Mikati entreprend de former un nouveau gouvernement    Une feuille de route pour la Tunisie    Le président d'El Bina défraye à nouveau la chronique    Le président dit : oui!    Projet de restauration d'une mosaïque romaine à Alger    Des poids lourds de la littérature sélectionnés    Nice intègre la liste du Patrimoine mondial    "LE SERMENT"    Wali/PAPW : le ménage artificiel    Le chef de l'état présente ses condoléances    Comportement d'une victime et d'un inculpé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Mohamed Mebarki : «260 000 nouvelles places pédagogiques sont disponibles»
Publié dans La Nouvelle République le 02 - 03 - 2013

Le ministre de la Formation professionnelle, Mohamed Mebarki, a indiqué que 260 000 nouvelles places pédagogiques de formation sont disponibles au titre de la deuxième session de la rentrée de la formation professionnelle (2012-2013), prévue aujourd'hui dimanche.
«L'Etat continue à déployer tous les moyens pour assurer un système de formation performant, qui répond aux exigences du développement économique et social en matière de qualifications et de maîtrises diverses, et à la demande d'une population jeune pour acquérir compétences et métiers et trouver un emploi», a souligné le ministre. Au total 260 000 nouvelles places pédagogiques sont offertes par le ministère, pour cette rentrée, tous modes de formation confondus, avec une évolution de 4% par rapport à la rentrée de février 2012, a précisé le ministre. Parmi le nombre global de ces nouvelles places pédagogiques disponibles, 70 000 sont offertes pour la formation par apprentissage, 66 000 pour la formation résidentielle et 30 000 places pour la formation à distance, a fait savoir M. Mebarki. Les établissements privés proposent 10 000 places pédagogiques pour cette rentrée. S'agissant des établissements relevant du secteur privé de la formation professionnelle, le ministre a indiqué que ces structures offrent 10 000 places pédagogiques pour cette rentrée. «Le secteur privé apporte une contribution non négligeable à côté du secteur étatique dans la formation des jeunes», a-t-il estimé. En réponse à une question sur les nouveautés de cette rentrée, Mohamed Mebarki a cité l'application d'une nouvelle nomenclature des spécialités, dont le nombre passe de 300 à 422. «Cette nouvelle nomenclature a intégré les besoins en formation qui sont apparus ces dernières années mais aussi des spécialités nouvelles liées au développement de la technologie et d'autres tenant compte des spécificités locales», a-t-il expliqué. Le premier responsable du secteur a indiqué, en outre, que 13 spécialités nouvelles ont été programmées pour cette rentrée dans le cadre de la mise en œuvre progressive de la nomenclature des spécialités de 2012. Il s'agit notamment de soudage sur tôle et profilés, grutier, agent forestier et poseur de canalisation, a-t-il dit, ajoutant que «la nouvelle nomenclature a permis d'adapter les formations aux réalités locales». Par ailleurs, les structures du secteur de la formation professionnelle ont été renforcées par l'ouverture de 12 nouveaux établissements qui viennent s'ajouter à plus de 1 100 établissements répartis sur tout le territoire national dont «plus de la moitié disposent d'internats». Le parc équipement a aussi été renforcé par la livraison et l'installation de 62 sections d'équipements technico-pédagogiques, a-t-il ajouté. Au chapitre ressource humaine, «729 formateurs recrutés au titre du budget de l'année 2011, ont achevé leur formation pédagogique et participeront à l'encadrement des sections , a-t-il déclaré. D'autre part, le ministre a affirmé que son département a développé des dispositifs particuliers au profit des femmes rurales ou au foyer et aux personnes aux besoins spécifiques telles les personnes handicapées, les jeunes en danger moral et les populations en milieu carcéral. S'agissant du monde rural, des formations de proximité sont développées en sections détachées au sein de structures locales, dans le but de rapprocher le lieu de formation des populations, notamment les femmes. Dans ce sens, le ministre a indiqué que 7 000 nouvelles places pédagogiques sont offertes pour la formation en milieu rural pour cette rentrée, ajoutant qu'en 2011 plus de 17 500 personnes rurales, dont 10 000 femmes, ont bénéficié d'une formation en particulier dans les métiers de l'artisanat et dans les TIC. Dans le même contexte, il a relevé que son secteur prend en charge la formation professionnelle des jeunes mineurs des centres de rééducation relevant de son département ministériel, et ce, dans le cadre d'un partenariat à travers des sections détachées au sein des centres. La formation en milieu carcéral : 25 000 détenus formés annuellement D'autre part, le ministre a souligné que des «efforts considérables» ont été déployés en matière de formation professionnelle au profit des populations en milieu carcéral. A ce titre, il a souligné que plus de 107 952 détenus, dont 5 136 filles, ont été formés depuis l'année 1999. «Le nombre de détenus formés atteint chaque année plus de 25 000 dans des sections détachées au sein des établissements pénitentiaires, dans le cadre d'une convention de partenariat», a-t-il expliqué. Moncef Rédha

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.