Cour de Boumerdès : Le nouveau procès en appel de Hamel reporté au 24 novembre    Les députés adoptent des ordonnances déjà appliquées    Le procès de Mira Moknache renvoyé au 16 novembre    Le délibéré remis à la semaine prochaine    Le transport aérien s'ouvre aux capitaux privés    L'Algérie ne fournira plus de gaz au Maroc    La pomme de discorde    Deux organisations plaident en faveur d'un mécanisme de surveillance des droits humains    Des offres chez Peugeot Algérie    Les putschistes isolés    Perte de production de 500 000 véhicules pour Renault    La JS Saoura affrontera les Ghanéens de Hearts Of Oak    La CAF reporte le match Soudan-Algérie    Medouar : "Officiellement, nous n'avons encore rien reçu"    Lancement d'une campagne de plantation de plus de 4 000 arbres    Prolifération des constructions illicites à Bou-Sâada    Tiaret : Des cliniques privées et un centre anti-cancer en renfort    «On a facilité aux clubs le retrait de leurs nouvelles licences»    Salah Eddine savait, mais lui pouvait    Une troisième dose disponible pour tous    Les syndicats de la santé font front    Les élèves ferment le lycée de Sidi-Boudraham    Interroger une profession sur ses abandons    La guerre oubliée d'Algérie : les débuts de la conquête et de la colonisation (2e partie)    Un cinéma vivant et amoral    Lutte contre le terrorisme : Le Niger se félicite de la signature d'un accord de coopération avec l'Algérie    Forcing pour l'arrivée d'une filiale de Sonatrach    La campagne de vaccination compromise ?    "Une preuve que le pays est sur la bonne voie", estime Belhimer    Un colloque national prévu le 8 novembre prochain    Sûreté de wilaya: La police honore la presse    Secteur public marchand: Une alliance public-privé pour aller de l'avant    Tourisme: L'Algérie veut séduire les touristes russes    Ouargla: Perpétuité pour un narcotrafiquant    Un pied à terre et dos au mur    Grave manque d'eau à Oran    Le Makhzen humilié à Kigali    Nouveau risque de report?    Zidane pas intéressé    Brèves Omnisports    Lamamra - Le Drian: un duel à distance    Le virage numérique mal négocié    Le cartel du commerce extérieur    Les dernières cartouches des imposteurs    Un mémorial pour les amis de l'Algérie    Les liens cimentés aux Lieux saints    Commémoration du 67e anniversaire de la guerre de Libération nationale    Report, au 15 novembre, du procès de Mohamed Hattab    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Mohamed Mebarki : «260 000 nouvelles places pédagogiques sont disponibles»
Publié dans La Nouvelle République le 02 - 03 - 2013

Le ministre de la Formation professionnelle, Mohamed Mebarki, a indiqué que 260 000 nouvelles places pédagogiques de formation sont disponibles au titre de la deuxième session de la rentrée de la formation professionnelle (2012-2013), prévue aujourd'hui dimanche.
«L'Etat continue à déployer tous les moyens pour assurer un système de formation performant, qui répond aux exigences du développement économique et social en matière de qualifications et de maîtrises diverses, et à la demande d'une population jeune pour acquérir compétences et métiers et trouver un emploi», a souligné le ministre. Au total 260 000 nouvelles places pédagogiques sont offertes par le ministère, pour cette rentrée, tous modes de formation confondus, avec une évolution de 4% par rapport à la rentrée de février 2012, a précisé le ministre. Parmi le nombre global de ces nouvelles places pédagogiques disponibles, 70 000 sont offertes pour la formation par apprentissage, 66 000 pour la formation résidentielle et 30 000 places pour la formation à distance, a fait savoir M. Mebarki. Les établissements privés proposent 10 000 places pédagogiques pour cette rentrée. S'agissant des établissements relevant du secteur privé de la formation professionnelle, le ministre a indiqué que ces structures offrent 10 000 places pédagogiques pour cette rentrée. «Le secteur privé apporte une contribution non négligeable à côté du secteur étatique dans la formation des jeunes», a-t-il estimé. En réponse à une question sur les nouveautés de cette rentrée, Mohamed Mebarki a cité l'application d'une nouvelle nomenclature des spécialités, dont le nombre passe de 300 à 422. «Cette nouvelle nomenclature a intégré les besoins en formation qui sont apparus ces dernières années mais aussi des spécialités nouvelles liées au développement de la technologie et d'autres tenant compte des spécificités locales», a-t-il expliqué. Le premier responsable du secteur a indiqué, en outre, que 13 spécialités nouvelles ont été programmées pour cette rentrée dans le cadre de la mise en œuvre progressive de la nomenclature des spécialités de 2012. Il s'agit notamment de soudage sur tôle et profilés, grutier, agent forestier et poseur de canalisation, a-t-il dit, ajoutant que «la nouvelle nomenclature a permis d'adapter les formations aux réalités locales». Par ailleurs, les structures du secteur de la formation professionnelle ont été renforcées par l'ouverture de 12 nouveaux établissements qui viennent s'ajouter à plus de 1 100 établissements répartis sur tout le territoire national dont «plus de la moitié disposent d'internats». Le parc équipement a aussi été renforcé par la livraison et l'installation de 62 sections d'équipements technico-pédagogiques, a-t-il ajouté. Au chapitre ressource humaine, «729 formateurs recrutés au titre du budget de l'année 2011, ont achevé leur formation pédagogique et participeront à l'encadrement des sections , a-t-il déclaré. D'autre part, le ministre a affirmé que son département a développé des dispositifs particuliers au profit des femmes rurales ou au foyer et aux personnes aux besoins spécifiques telles les personnes handicapées, les jeunes en danger moral et les populations en milieu carcéral. S'agissant du monde rural, des formations de proximité sont développées en sections détachées au sein de structures locales, dans le but de rapprocher le lieu de formation des populations, notamment les femmes. Dans ce sens, le ministre a indiqué que 7 000 nouvelles places pédagogiques sont offertes pour la formation en milieu rural pour cette rentrée, ajoutant qu'en 2011 plus de 17 500 personnes rurales, dont 10 000 femmes, ont bénéficié d'une formation en particulier dans les métiers de l'artisanat et dans les TIC. Dans le même contexte, il a relevé que son secteur prend en charge la formation professionnelle des jeunes mineurs des centres de rééducation relevant de son département ministériel, et ce, dans le cadre d'un partenariat à travers des sections détachées au sein des centres. La formation en milieu carcéral : 25 000 détenus formés annuellement D'autre part, le ministre a souligné que des «efforts considérables» ont été déployés en matière de formation professionnelle au profit des populations en milieu carcéral. A ce titre, il a souligné que plus de 107 952 détenus, dont 5 136 filles, ont été formés depuis l'année 1999. «Le nombre de détenus formés atteint chaque année plus de 25 000 dans des sections détachées au sein des établissements pénitentiaires, dans le cadre d'une convention de partenariat», a-t-il expliqué. Moncef Rédha

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.