Man United - Cavani : "J'ai développé une grande affection pour le club"    Après des tensions avec Madrid et Berlin, le Maroc en brouille avec Téhéran    Palestine: l'artillerie israélienne bombarde deux sites au Nord de la bande de Ghaza    Chelsea : Kurt Zouma sur le départ ?    Logements : 70% des projets parachevés ou en cours de réalisation, selon le ministère de l'Habitat    Barça : Piqué envoie une pique au Real Madrid    Campagne d'information sur les services en ligne    Les enjeux d'une option    « Il faut relancer le bâtiment »    Les marches soumises à autorisation    La siesta    «La question sahraouie est une question de décolonisation»    Elle est où la fusée ?    Des chefs de partis chez Charfi    Suppression de l'essence super au plomb dès octobre prochain    "ON N'EXPORTE PLUS DEPUIS LA FERMETURE DES FRONTIÈRES"    Résultats    Une bonne préparation pour les éliminatoires du Mondial    7 décès et 204 nouveaux cas    Le Bayern champion pour la neuvième fois consécutive    Ruée vers l'Espagne    DJERAD VEUT ASSEOIR LES BASES DU DIALOGUE SOCIAL    Les établissements scolaires relativement perturbés    Ftirate    Prévention aléatoire    IL ETAIT LA VOIX GRAVE DE LA RADIO    Législatives : rencontre entre l'ANIE et des représentants de 18 partis politiques    Tizi Ouzou : Des hôtes de marque au village le plus propre    Université d'El Annasser à Bordj Bou Arréridj : Il y a 150 ans, la révolte d'El Mokrani    Arts plastiques à Guelma : Vers la renaissance de l'association Bassamate    Edition : Un ouvrage sur l'organisation traditionnelle kabyle    Ethique: Quels remèdes pour l'administration et l'entreprise publiques ?    Quand l'Egypte séduit la France    Le procès du terroriste «Abou Dahdah» reporté    Programme de modernisation de la ville: Des études pour l'aménagement des sites touchés par le relogement    Acter la consécration de l'état national    Une vingtaine de civils tués dans une attaque terroriste    La pandémie inquiète de plus en plus    La procureure de la CPI reçoit des ministres afghans    La frénésie s'empare de Béjaïa    La JSK confirme encore    L'éviction de listes charme l'opinion    Le front El Moustakbel sur les starting-blocks    L'autre star du Ramadhan    Les trois lauréats dévoilés    Divas d'Oum Kalthoum à Dalida    Mohammed Dib : un écrivain monumental    Le nouveau cap d'Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Amar Saïdani élu SG sur fond de contestation
Publié dans La Nouvelle République le 30 - 08 - 2013

Comme on s'y attendait, Amar Saïdani a été élu secrétaire général du FLN, succédant ainsi à Abdelaziz Bekhadem. L'élection de Saïdani est contestée par l'autre camp mené par Belayat, qui évoque l'illégalité de la 6e session du comité central du parti.
Après des hauts et des bas, des communiqués et des décisions multiples, la réunion du comité central du FLN s'est finalement tenue à la date et à l'endroit prévus. A la veille de ce rendez-vous, le Conseil d'Etat a décidé d'annuler la réunion à la suite d'un recours introduit par les partisans de Belayat. Au moment où ces derniers se réjouissaient de la décision, Boumehdi et consorts ont maintenu la rencontre et ce, après avoir réussi à obtenir une autorisation le jour J auprès des autorités locales. Vers 10h, Amar Saïdani a indiqué qu'il avait obtenu l'autorisation de la chambre administrative pour tenir le comité central. Avec quelques heures de retard, les travaux de la 6e session du FLN se sont ouverts à la salle de l'hôtel El-Aurassi avec la participation de quelque 273 membres du comité central. Après le désistement de Mustapha Maazouzi et Saïd Bouhadja, c'est l'unique candidat, Amar Saïdani, qui a été plébiscité à main levée. Dans une déclaration à la presse, Amar Saïdani a appelé à la réconciliation au sein du parti et invité tous les membres du comité central à l'aider dans sa mission. Quelques minutes après, il a indiqué que la composante du nouveau bureau politique du parti a été reportée à la prochaine réunion du comité central. Saïdani a précisé que ce report permet de poursuivre les consultations pour choisir les membres du futur bureau politique du FLN, sans pour autant préciser la date de la tenue de la prochaine réunion du CC. Il a, à cette occasion, demandé aux membres du CC d'informer les militants de la base sur le déroulement des travaux de la 6e session. Le nouveau SG du FLN a, d'autre part, invité les membres du CC qui l'ont plébiscité à main levée à «propager les vertus de concorde, d'indulgence, de tolérance, et de conciliation dans l'objectif de resserrer les rangs du parti». Saïdani a ajouté qu'il poursuivra l'exécution du programme de sa formation adopté lors de son dernier congrès, le qualifiant de «projet national du président de la République et président du parti, Abdelaziz Bouteflika». Il s'est engagé également à resserrer les rangs de sa formation en confiant la réalisation de la réconciliation aux sages et cadres habilités du parti. Il a précisé, en outre, que «la décision du Conseil d'Etat prise mercredi soir et portant annulation de la réunion du comité central (CC) est souveraine et indiscutable». «Les décisions de justice concernant la réunion de ce jeudi ne comportent aucune contradiction», a-t-il encore ajouté. D'autre part, le nouveau secrétaire général du parti FLN a rappelé que «le comité central est une instance dirigeante et est, par conséquent, habilitée à convoquer une réunion en pareille situation», soulignant qu'«il s'est porté candidat au poste de secrétaire général du parti en sa qualité de dirigeant du CC». «Tout ce qui s'est dit au sujet de ma candidature au nom de parties déterminées n'est que propagande», a-t-il poursuivi. S'exprimant sur la prochaine élection présidentielle, il a précisé que le comité central était seul habilité à se prononcer sur le choix du candidat FLN à la présidentielle, estimant «prématuré d'évoquer ce sujet». Par ailleurs, Saïdani a indiqué que la situation internationale «n'augure rien de bon et le danger ne doit pas être minimisé», affirmant que sa formation politique «s'enorgueillit du fait que le président de la République a réussi à assurer la paix et la stabilité pour l'Algérie». Le président Bouteflika «jouit d'une grande estime et un profond respect à l'échelle internationale et c'est pourquoi l'Algérie n'a fait l'objet d'aucune ingérence étrangère comme c'était et c'est le cas dans plusieurs pays», a-t-il fait remarquer. Enfin, Saïdani a réaffirmé qu'il œuvrera à «mettre fin à la crise que connaît le groupe parlementaire du parti à travers le scrutin».

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.