Real : Vers le départ en prêt de Ruben Blanco    Liverpool : Klopp en veut à Darwin Nunez    Tlemcen - Cadastre, conservation foncière : un nouveau responsable pour voir plus clair    La Communauté internationale appelée à réagir: Le Maroc continue de piller le phosphate du Sahara Occidental    La faim plus menaçante    Le verdict sans appel du DG de la PCH: Magasins quasiment vides, médicaments en rupture, impayés...    Classement annuel de la CAF: Le football algérien mieux considéré    JS Bordj Menaiel: Azzedine Ait Djoudi, nouveau président    U 23 - Après le ratage des Jeux de la Solidarité Islamique 2022: Des lacunes à combler chez les Verts    La série noire continue à Tiaret: Deux morts et trois blessés dans une collision    Des feux de forêts toujours actifs dans plusieurs wilayas: Des centaines d'hectares carbonisés et des familles évacuées    Le pain, la viande et le poulet    Le vieux de mon village    Le FLN envisage des sanctions rigoureuses    Une troisième voie «pointe du nez»    Dimanche, le pic!    Le grand retour    «Garante d'une sécurité alimentaire durable»    Les Verts déjà en forme    Altercation entre Tuchel et Conte    PSV Eindhoven à l'épreuve des Rangers    Agrément pour trois ambassadeurs algériens    L'Union africaine se penche sur le Tchad    La Chine relance ses manœuvres militaires    Retrouvailles familiales    Près de 200 personnes évacuées aux urgences    «Complet» partout    Un Palestinien tombe en martyr    Une autobiographie de Rachid Boudjedra    Riche programme en hommage à Moufdi Zakaria    Merabi participe au lancement du projet de réhabilitation du Lycée professionnel d'amitié Niger-Algérie    Accompagner le projet d'amélioration de la production et de la commercialisation du lait de chamelle    Ghaza: un sit-in de solidarité avec les prisonniers palestiniens    Alger: sensibilisation à la rationalisation de la consommation de l'électricité    Conseil de sécurité: consultations sur le Yémen    Alimentation de bétail et de volailles: rappel de l'exemption de la TVA des opérations de vente des matières et produits entrant dans la fabrication des fourrages    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès du Pérou    Le ministère la culture célèbre la Journée nationale de la poésie en août    Etusa: ouverture d'une nouvelle agence commerciale au niveau de la station du 1er Mai    Saïd Chanegriha préside l'ouverture du concours militaire international "Section aéroportée 2022"    11e Festival culturel du Chaâbi : une pléiade d'interprètes rappellent le génie créatif de Mahboub Safar Bati    Salman Rushdie, les médias et les amalgames...    Une soirée cent pour cent Zenkawi style!    Egypte, 23 juillet 1952. Coup d'Etat ou révolution ?    Incendie dans une église du Caire: l'Algérie présente ses condoléances    Salman Rushdie sous respirateur après avoir été poignardé    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La Forem pour une politique nationale de promotion de l'enfance
Publié dans La Nouvelle République le 20 - 11 - 2013

Comme chaque année, la Fondation nationale pour la promotion de la santé et le développement de la recherche «Forem», célèbre la Journée mondiale des droits de l'enfant.
Lors d'une rencontre tenue hier à l'hôtel Hilton, la présidente du conseil scientifique, Sabrina Gahar, a déclaré que «l'année 2013 a été une année de lutte pour les droits de l'enfant. Elle s'est caractérisée par de graves atteintes à ces droits à travers des cas d'enlèvements d'enfants, suivis d'agression et d'assassinat. La mobilisation de la société a amené à une révision du code pénal avec un durcissement des peines infligées aux criminels. Cependant, parmi les aménagements proposés par le gouvernement figure notamment la proposition de fixer l'âge minimum de la responsabilité pénale à dix ans. La Forem demande aux députés d'agir pour cet âge reste fixé à 13 ans et ne fasse pas l'objet d'une modification préjudiciable à l'enfant et à la société». Par ailleurs, elle a souligné que «la Forem note que le projet de la loi de protection de l'enfance, examiné par le gouvernement le 30 septembre est une réplique du projet du ministère de la Justice de 2006», ajoutant que le projet est orienté vers la lutte contre la criminalité qui affecte les enfants. «Il est loin de répondre à la demande maintes fois exprimée par la Forem de promulguer un véritable code de l'enfant qui prend en considération tous les problèmes de l'enfance et non un mini code pénal consacré à l'enfance». Ce code devrait, en outre, a-t-elle ajouté mettre en conformité la convention internationale des droits de l'enfant avec nos lois nationales. «La situation des enfants d'Algérie d'aujourd'hui est bien différente de celle de leurs frères des années soixante, ils bénéficient de soins, d'éducation et ne meurent plus de faim. Cependant d'autres problèmes sont apparus chez eux ou sont devenus plus importants. Faute d'une politique nationale de promotion de l'enfance, les efforts publics malgré leurs importance ne pourront pas cerner les maux dont souffrent les enfants de notre pays ou les endiguer», a-t-elle conclu dans son intervention. Pour sa part, le représentant de l'Unicef à Alger, Thomas Davin, a indiqué en marge de cette journée que «la convention internationale des droits des enfants est une convention qui a été signée par presque tous les pays du monde depuis 1989, l'Algérie l'a ratifiée en 1992. L'Algérie est donc une partie prenante des protections de l'enfance», ajoutant que dans le pays énormément de choses ont été faites pour protéger les enfants. Cela commence d'abord par la naissance et continue avec la vaccination. Aujourd'hui, il y a presque 100% des enfants qui sont pleinement vaccinés. Ce sont des acquis qui sont très importants pour la survie de l'enfant qui ont permis une large diminution de la mortalité enfantine chez les moins de 5 ans en Algérie. Thomas Davin a également signalé que l'Algérie est aujourd'hui à environ 20 pour 1 000 enfants qui meurent avant l'âge de 5 ans. Malheureusement il y a plein d'autres choses très importantes à faire, parce que la majorité des enfants qui meurent en Algérie avant l'âge de 5 ans en fait meurent avant 6 semaines donc le problème de la mortalité des enfants qui décèdent dans les deux premiers jours de vie reste très important. «Un autre défi très important sur lequel l'Algérie a énormément enregistré de progrès, c'est évidement l'accès à l'école. On sait aujourd'hui que presque 100% des enfants vont à l'école primaire. Aujourd'hui, particulièrement dans un pays du Moyen-Orient, plus on avance dans les années scolaires plus les femmes sont majoritaires.Actuellement, on a deux femmes pour un homme à l'université», a-t-il ajouté. Pour rappel, la fondation nationale pour la promotion de la santé et le développement de la recherche, plus connue sous le nom de Forem, est une association animée par des bénévoles avec un noyau de permanents qui activent dans le domaine scientifique et humanitaire, et qui luttent pour les droits de l'enfant en Algérie.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.