Le FLN sauve les meubles    La Chine veut contrer la remontée des prix    Hanoï, la capitale confinée    Les matchs de la JSK face au CRB et à l'USMA fixés    Carapaz et Szilagyi au sommet pour la première journée    Vaste programme de sensibilisation contre les incendies    Soin douceur et anti-âge pour les mains    À l'origine d'une crise !    La Cantera, il était une fois Bab-El-Oued, nouvel ouvrage de Mahdi Boukhalfa    Le clan de Oujda, Saadani ou Cheb Khaled, qui a donné les numéros de téléphone aux Marocains ?    La FIJ et le SNPM interpellent le Maroc    Nourine suspendu par la FIJ    Na Hussein Dey : Les Nahdistes s'enlisent    Sensibilisation sur la rationalisation de la consommation de l'énergie électrique    Une passerelle numérique vers les services d'assistance sociale    Sûreté nationale: Intelligence et lutte contre cybercriminalité    MC Oran: Encore une saison ratée !    Des tests techniques pour un meilleur débit d'Internet    Mystérieuse tentative d'assassinat du président malgache    Une autre forme de normalisation ?    Chlef: La tomate industrielle veut éviter les «invendus»    Les langues maternelles au chevet de l'Education : les conseils de la Banque mondiale !    Les grandes sociétés américaines sont-elles au-dessus des lois ?    Naïveté et réalité du monde    Belazri retenu comme juge de ligne    Melih et Sahnoune officiellement engagés    Benchabla passe en 8es de finale    208 migrants secourus en 48 heures    Affrontements avec la police à Sydney    L'Exécutif sur les chapeaux de roue    Une délégation chinoise arrive en Algérie    Le retour au confinement de nouveau abordé    Rym Feroukhi sur le podium    Quand la joie se transforme en deuil    Où est l'Etat?    Le paiement en ligne est opérationnel    Tebboune installera officiellement le nouveau gouvernement    L'ambassade d'Algérie en France porte plainte contre RSF pour diffamation    Ce que veulent les Américains au Mali et en Libye    Des endroits féeriques à visiter    L'Unesco n'inscrit finalement pas Venise sur cette liste    Abdelmalek Boussahel n'est plus    Des bourses attribuées à des chercheurs algériens    TRÊVE SANITAIRE À TIZI OUZOU ET À BEJAIA    LE SNAPO PLAIDE POUR UNE VACCINATION DANS LES OFFICINES    Il a rencontré jeudi le responsable de l'ANIE : Tebboune met le cap sur les locales    Il avait repris hier à 73,80 dollars : Le pétrole fait du surplace après avoir recouvré ses pertes    Quelle cyberstratégie pour l'Algérie?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les problèmes sont-ils de retour ?
Publié dans La Nouvelle République le 11 - 07 - 2014

Que se passe-t-il au niveau de la poste et des technologies et de l'information d'Alger ? A en croire des communiqués envoyés à notre rédaction par une organisation syndicale, les problèmes sont de retour et un sit-in est programmé devant le siège du ministère de tutelle le 16 juillet prochain.
Par le biais de deux communiqués, ladite organisation (Front pour la sauvegarde des droits et de la dignité du postier algérien (FSDDPA) indique qu'un mouvement de protestation sera organisé au milieu de ce mois devant le ministère des Postes et des Technologies et de l'information. Sur les communiqués, un cachet rond de l'organisation a été apposé mais sans aucune signature. L'organisation a ajouté que ce mouvement sera suivi d'une marche en direction du Palais du gouvernement. Nous ne savons pas encore si cette organisation a demandé une autorisation pour sortir dans la rue et si elle a reçu une autorisation de la part du ministère de l'Intérieur pour manifester ? A travers ses communiqués, l'organisation qui s'exprime au nom des travailleurs a mentionné 13 points de revendications socioprofessionnelles. En plus de cette plateforme de revendications, l'organisation pointe du doigt le directeur général de la poste d'Alger dans selon eux des dépassements et la corruption qui fait rage au niveau d'Algérie Poste. L'organisation a ajouté que le Conseil national provisoire du Snap a tenu une réunion de travail, le 27 juin dernier, où les présents ont adopté les résolutions qui s'articulent sur l'adoption d'une feuille de route contenant une série d'actions pour faire pression sur le ministère du Travail, afin d'obtenir le récépissé d'enregistrement en souffrance depuis plus de deux ans. L'organisation dénonce également l'injustice réservée aux agents DAIP dont le contrat arrive à terme. A travers les points indiqués dans les communiqués, le Conseil a évoqué la mise en œuvre des droits découlant de la nouvelle convention collective, en particulier, le versement de la prime d'intéressement au titre de l'exercice 2012-2013, l'application de l'article 42, ainsi que l'application de l'article 41 relatif à l'avancement horizontal. Le Snap a appelé à la mise en place d'un système de veille pour pouvoir répondre à temps à toutes les manœuvres de provocation envers ses membres, et la nécessité de mise en branle de la solidarité pour répondre avec diligence et intransigeance à toute sorte d'intimidation. Le Front pour la sauvegarde des droits et de la dignité et du postier algérien (FSDDPA) dénonce également la négligence par les autorités du phénomène de la corruption qui gangrène, selon lui, l'entreprise Algérie Poste, mais aussi le recul des services et le grand déficit au niveau financier. «L'entreprise n'arrive même pas à payer les factures de l'électricité et du gaz, nous avons constaté un manque dans les compétences, notamment, avec le recrutement des membres de famille». Pour en savoir plus à ce sujet, nous avons pris attache avec le service de la communication de d'Algérie Poste. Malheureusement, nos interlocuteurs ont refusé de s'exprimer. Des membres du syndicat des postiers avec qui nous nous sommes entretenus ont confirmé certains points évoqués par l'organisation, indiquant qu'ils vont continuer à se battre selon eux contre les dépassements et autres problèmes qui rongent Algérie-Poste. Enfin, signalons que les travailleurs d'Algérie Poste d'Alger ont observé l'année passée plusieurs jours de grève avant que l'ex-ministre Moussa Benhamadi ne mette fin à ce débrayage le 13 janvier 2013. L'ex-ministre, qui s'était déplacé à la Grande-Poste, s'etait engagé à prendre toutes les mesures nécessaires pour la prise en charge des revendications socioprofessionnelles des travailleurs» du secteur.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.