Mohamed Salah évoque sa relation avec Mahrez    Liverpool : Klopp n'est pas étonné pour Bruno Fernandes    Le RCD fustige le gouvernement    Système ou pratiques ?    Un citoyen en appelle à Karim Younès    L'activiste Amar Berri arrêté, puis relâché    Le Care pointe l'absence de données économiques    Omerta sur la liste des concessionnaires    «La station de dessalement de Douaouda fournira 100 000 m3 d'eau»    Les arrêts de travail déclarés par internet à la CNAS    L'Union européenne reste le premier fournisseur de l'Algérie    Développement du gisement de fer de Gara Djebilet    Guterres propose Jan Kubis pour le poste d'envoyé spécial    5 chasseurs tués et 3 autres grièvement blessés par l'explosion d'une bombe artisanale    Une nouvelle caravane de migrants vers les Etats-Unis    Un deuxième "impeachment" historique    Les émeutiers cherchaient à "capturer et assassiner" des élus    Baisse drastique des visas pour les Algériens    «C'est Bouteflika qu'il fallait juger»    Bonne opération pour l'OM, l'ASO et la JSS    La belle "remontada" des Verts face au Maroc    "Je ne céderai jamais à la pression de la rue"    Ni Bouzenad ni Laroussi à la rescousse    Les joueurs arrêtent la grève    Vers un autre recensement du vieux bâti    Les mesures de confinement reconduites    L'opération vaccination sera-t-elle lancée dans les délais ?    Des cabines électriques mobiles à la rescousse    14 marchés aux bestiaux hebdomadaires rouverts    Le terroir et le travail de la terre en exposition à la galerie Le Paon    Les Libyens revendiquent la paternité de Chachnaq    La formation de Bennabi lui a permis de faire des applications dans les sciences    Les lauréats du Prix du président de la République distingués    Une nouvelle stratégie pour renforcer le rôle des microentreprises et des start-up    Lancement du concours du meilleur conte illustré sur Yennayer    Erdogan se fait inoculer le vaccin chinois CoronaVac    Google soutient le plan d'immigration de Biden    Les Etats-Unis sanctionnent le concepteur du vaccin iranien contre la Covid-19    Bouira: Deux morts et deux blessés dans une explosion de gaz    Conseils de l'ordre des médecins et chirurgiens-dentistes: Des syndicats dénoncent une «situation de blocage»    Deux mandats de dépôt pour détournement au Trésor public    Tébessa: Cinq morts et trois blessés dans l'explosion d'une bombe artisanale    Nettoyer le pays de qui et de quoi ?    Les faits têtus de la réalité    ASM Oran: Baghor Merouane succède à lui-même    Meftah: Une usine de biscuits prend feu    Retour au point de départ    Tébessa: Si la place de la Victoire m'était contée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Exhumation des ossements de cinq chouhada
Publié dans La Nouvelle République le 14 - 05 - 2016

Cela fait maintenant soixante-deux ans, jour pour jour, après le déclenchement de la guerre de Libération nationale décidée par les novembristes pour en finir définitivement avec l'occupation française.
Les séquelles et les plis qu'a laissés cette guerre chez les Algériens s'avèrent indélébiles même après plus d'un demi-siècle. En effet, à chaque célébration d'une date historique, comme ce fut le cas dernièrement de la célébration du 19 Mars, fête de la victoire (Aïd En-Nasr), les enfants de chouhada ainsi que les moudjahidine présents avaient réitéré cet appel en vue d'exhumer des ossements afin de les inhumer dans un carré de martyrs. «Ce sont eux aussi des victimes de guerre. Ils devront être reconnus comme tels. N'est-ce pas ?», nous interrogera un moudjahid. «En procédant à la réinhumation des restes de chouhada, éparpillés dans les monts et oueds et les cimetières, nous ne faisons qu'accomplir le devoir de mémoire envers eux», a souligné un enfant de chahid lors de la réinhumation des ossements de cinq chouhada à Ouled Boudouma et dans la région dite Mizane, relevant de la commune de Taougrite, au nord-est de la wilaya de Chlef. L'opération de réinhumation a concerné cinq corps de chouhada qui étaient enterrés séparément dans des lieux anonymes dans la localité sus-citée. Leurs ossements vont être réinhumés dans le carré des martyrs de Taougrite. À rappeler que les corps des cinq chahid ont été exhumés, jeudi dernier, en présence des autorités civiles et militaires et en présence des parents des défunts martyrs de la révolution algérienne dans une cérémonie de recueillement grandiose.Les cinq ossements sont ceux des chahid : Diraoui Ali, Kroune Aïcha, Laredj Ali, Nouari Abelkader. Le cinquième corps est celui d'un inconnu à la région. Les corps des cinq chouhada seront réinhumés le 19 mai prochain à l'occasion de la journée de l'étudiant, a indiqué le secrétaire de l'Organisation des enfants de chouhada. Selon cet enfant de chahid, cette initiative n'est qu'une «reconnaissance envers ces artisans de l'indépendance, et une occasion pour renouveler le serment de sauvegarde de la patrie.»

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.