L'ICÔNE AUX DEUX COMBATS    DES ENTREPRISES AU CHEVET DES HÔPITAUX    Alger et l'équation africaine    "Le Monde" apporte de nouveaux éléments confirmant l'implication du Maroc    La course au titre s'intensifie    Une autre journée riche en échec !    Messaoudi creuse l'écart en tête    Les médecins et les infirmiers à la retraite appelés en renfort    L'urgence de numériser le secteur de la santé    Deux femmes retrouvées calcinées dans leur domicile    Le deux poids, deux mesures de Paris    L'Afrique du Sud s'oppose à l'octroi du statut d'observateur à l'entité sioniste    Retrouvailles inédites Alassane Ouattara-Laurent Gbagbo    «La gestion de l'oxygène est archaïque»    La chanteuse franco-algérienne Lolo Zouaï interprète son nouveau single dans la série Ctrl de Vevo    Henri Vernes, père de l'aventurier Bob Morane    Requins et méduses : Il n'y a aucune raison d'en avoir peur    La rage de vivre    Abrous Outoudert revient à la tête du quotidien Liberté    On en a trop fait à propos de la méduse Physalie    Assassinat du docteur Adjrad à Tiaret : Cinq suspects arrêtés    Fermeture des plages et des lieux de détente    Ligue des champions (Dames) : L'Affak Relizane hypothèque ses chances de qualification    Après son succès dans le clasico : Lavagne croit toujours au podium    Les problématiques de nos universités et facultés de médecine sont également de l'ordre des pratiques pédagogiques    Sidi Bel-Abbès - Manque d'oxygène : le pire évité de justesse    La révolution du numérique modifiera le nouveau pouvoir mondial    Sortir l'entreprise de sa léthargie : un défi pour le gouvernement !    MOURIR LENTEMENT POUR SAUVER SA VIE    La mémoire nationale: Le contentieux archivistique franco-algérien pris en otage !    IL ETAIT UNE FOIS !    Le président d'El Bina défraye à nouveau la chronique    Le président dit : oui!    Il y a eu réaménagement des horaires    Goudjil scrute les 541 jours de Tebboune    Mikati entreprend de former un nouveau gouvernement    Grandiose mobilisation à Tizi Ouzou    Les Fidjiens conservent    Bouras et Berrichi ferment la marche    La Champions League s'éloigne    Une feuille de route pour la Tunisie    Si seulement on avait écouté le professeur    Projet de restauration d'une mosaïque romaine à Alger    Des poids lourds de la littérature sélectionnés    Nice intègre la liste du Patrimoine mondial    Wali/PAPW : le ménage artificiel    Le chef de l'état présente ses condoléances    Comportement d'une victime et d'un inculpé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Opération d'évaluation du site Tobna
Publié dans La Nouvelle République le 10 - 01 - 2017

Une équipe d'archéologues du Centre national de recherche en archéologie (CNRA) de l'université Alger 2, a entamé une opération d'évaluation du potentiel archéologique du site Tobna, situé à la daïra de Barika dans la wilaya de Batna, a-t-on appris dimanche du directeur de la Culture.
Programmée du 5 au 9 janvier courant, cette opération, présidée par le Pr Mohamed El-Mostefa Filah, permettra de mieux connaître le site et de localiser les zones qui seront ciblées par les fouilles archéologiques, devant être lancées à la fin du mois de mars prochain, a précisé Omar Kebour. Cette initiative s'inscrit dans le cadre d'un projet scientifique approuvé par le ministère de la Culture, représenté par l'Office national de gestion et d'exploitation des biens culturels (OGEBC) a ajouté la même source précisant que cette opération de fouilles sera réalisée par le laboratoire national des sciences archéologiques et du patrimoine de l'université Alger 2 en collaboration avec la direction locale de la Culture. Le site archéologique Tobna bénéficie pour la première fois d'un projet scientifique à long terme, réparti sur plusieurs étapes (4 à 5 mois) a signalé M. Kabbour, soulignant que toutes les opérations similaires dans la région de Batna, depuis les années 1980 relèvent d'initiatives individuelles. La daïra de Barika ainsi qu'un nombre d'associations culturelles locales ont également contribué à la réussite de la réalisation de ce projet, a-t-on indiqué. Dans le même contexte, le directeur de la culture a dévoilé que l'OGEBC prendra en charge le projet de réalisation de deux clôtures autour des sites archéologiques, Tobna et Tazoult dans la perspective de préserver et de sauvegarder ces deux espaces. Au cours de l'année 2016, la deuxième partie de l'étude de délimitation du site archéologique de l'antique cité Tobna enfouie actuellement sous les terres a été lancée, ont affirme les services de la direction de la culture. Le site Tobna, qui renferme des ruines romaines et islamiques, s'étend à l'Est de la route nationale (RN) n° 70 entre les deux villes de Barika et M'doukal. Bien que l'existence de la cité historique Tobna remonte à la fin du 2ème siècle, selon plusieurs sources historiques, le site, classé en 1950 et portée sur la liste du patrimoine national en janvier 1968, n'a pas constitué l'objet des recherches archéologiques, a-t-on noté. Le directeur de la Culture de la wilaya a indiqué que le lancement de l'opération des fouilles de ce projet scientifique contribuera à réhabiliter et à créer une dynamique autour du site de Tobna.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.