Affaire «Tahkout»: Liberté provisoire pour le ministre du Tourisme    Quel dialogue national ?    Pour la 21ème semaine consécutive: Les étudiants poursuivent les manifestations    Automobile: La 1re pierre de l'usine Peugeot le 21 juillet    Tlemcen: Gendarmerie et police enquêtent à la CCLS    Une médiation morte avant de commencer    Equipe nationale: Cap sur le Sénégal    Les cinq clés de la réussite de l'Algérie    Constantine - Premier vol vers les Lieux Saints de l'Islam demain    Université «Mohamed Boudiaf»: 3.500 nouveaux bacheliers attendus    Douze accidents de la route en 48 heures    Chakib Khelil et le scandale Panama Papers    Energie nucléaire : Réalisation prochaine d'une station de production de l'électricité    Energies renouvelables : Sonelgaz possède l'expérience nécessaire pour accompagner le programme national    Les opérateurs intéressés bénéficieront de l'accompagnement public    La Tunisie toujours attractive    Karim Younes confirme sa présence    Les pays de l'UE à la recherche d'une approche commune à l'endroit de l'Iran    Al-Assad promet de poursuivre les efforts pour former un comité constitutionnel    Une guerre US contre l'Iran entraînera un déluge de missiles sur Israël    Algérie Motors annone l'arrivée du C400 X et le C400 GT    Une plateforme anticorruption contre 8.000 fonctionnaires    Italie : Les dessous du déplacement de Salvini à Washington    Algérie-Mali : Le ministre malien des AE en visite de travail à Alger    Le successeur d'Ouyahia connu ce samedi    La meilleure voie de voir l'Algérie de demain    CAN-2019: Les "Verts" droit au but    Le club NRAI El Harrach remporte le trophée    Afflux record au stade au 5 juillet    CAN-2019 : les Verts en finale    Le Real Madrid annonce la mort du frère de Zineddine Zidane    Ambiance : L'Algérie, entre liesse populaire et rêve de deuxième étoile    Cour suprême : Abdelkader Benmessaoud mis en liberté provisoire    Marches des étudiants à Alger    Baisse drastique des réserves de change    Conseil interministériel élargi : Examen des préparatifs de la prochaine rentrée sociale    Lancement d'une campagne de sensibilisation aux accidents de la route    Près de 700 millions de DA de marchandises non facturées mises sur le marché    14 orpailleurs arrêtés à Tamanrasset et Bordj Badji Mokhtar    Programme d'activités estivales : Cap sur la grande bleue    Exposition collective d'arts plastiques    30 wilayas au Salon national des arts traditionnels et cultures populaires    Regain de créativité théâtrale pour enfants    Un mythe, des voyages hors du commun    Participation de plus de 20 wilayas    Exposition collective d'artistes peintres des wilayas de l'Ouest    .sortir ...sortir ...sortir ...    L'autofiction, une quête de soi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les préparatifs organisationnels et juridiques entamés
Publié dans La Nouvelle République le 18 - 08 - 2017

Le ministère de l'Agriculture, du Développement Rural et de la Pêche a pris toutes les mesures organisationnelles et juridiques nécessaires au lancement de la campagne de la pêche au corail prévue avant la fin de l'année en cours.
Le ministère a adressé les décrets exécutifs régissant cette activité aux autres secteurs concernés pour approbation, notamment ceux de la défense, des finances, des transports, du commerce et de l'environnement, a indiqué le directeur général de la pêche auprès du ministère, Taha Hamouche. Selon le même responsable, le ministre de l'Agriculture, du Développement Rural et de la Pêche, Abdelkader Bouazgui a donné aux secteurs concernés un délai de réponse jusqu'à la fin de l'année en cours, avant le lancement de cette activité. Le cadre juridique de la pêche au corail fixe les modalités et conditions d'exploitation des ressources biologiques par la plongée sous-marine professionnelle, à savoir «zone», «les heures, le nombre de plongée sous-marine, les modalités de déclaration et d'enregistrement, du pesage du corail pêché par le titulaire de la concession». La durée d'exploitation de la concession en matière de pêche au corail est fixée à 5 ans au maximum, tandis que la durée minimum de la fermeture des périmètres d'exploitation est de 20 ans. Quant à la période d'exploitation par le concessionnaire, elle est fixée à une (1) année à compter de la date de début de jouissance. Concernant les quantités autorisées, elles ont été fixées à 3.000 kg/an dans tous périmètres d'exploitation. La pèche au corail est ouverte dans deux zones (Est et Ouest). La zone Est se situe dans la wilaya d'El tarf avec 30 concessionnaires. Quant à la zone Ouest, elle comprend les wilayas de Skikda et Jijel, soit 15 concessionnaires pour chaque wilaya. Les ports concernés par le débarquement du corail pêché sont : El-kala (El tarf), Annaba, Boudis (Jijel), Béjaia, Stora (Skikda), Delys (Boumerdes) Ténès (Chlef), Mostaganem et Beni Saf. Les garde-côtes assurent le contrôle des documents et met sous scellés les cageots du corail pêché, selon le même responsable. Les conditions de mise en place du dispositif de traçabilité du corail brut et semi-fini ont été définies par un arrêté interministériel publié au journal officiel N°17. Cette mission sera assignée à l'Agence nationale du développement durable de la pèche et de l'aquaculture (ANDPA) en coordination avec l'Agence nationale pour la distribution et la transformation de l'or et des métaux précieux (AGENOR). Le document de traçabilité atteste l'obtention légale du corail brut et semi-fini et identifie essentiellement le corail, le concessionnaire du périmètre d'exploitation, le navire corailleur, les plongeurs, le transformateur, les quantités commercialisées et transformées. Le décret exécutif 15-231 prévoit que le concessionnaire est tenu à vendre 70% du corail pêché à Agenor relevant du secteur de l'industrie et des mines, qui achète la quantité en contrepartie d'une somme d'argent fixée d'un commun accord. L'Agence se charge de la vente du corail aux artisans et, aux transformateurs à travers le territoire national. «Il existe 136 plongeurs spécialisés dans la pèche du corail ayant des autorisations», a rappelé M. Taha, ajoutant que ces derniers bénéficient des formations en la matière. Pour rappel, le Centre national de développement des ressources biologiques (CNDRB) a classé, en mai dernier, le corail rouge dans la liste rouge des espèces animales et végétales en voie d'extinction à cause des pratiques illégales et anarchiques. L'exploitation de cette richesse a été suspendue en Algérie depuis 2001.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.