Les bienfaits des pistaches    Saint Etienne : Les regrets de Boudebouz face à Lille    Serie A : Large victoire de Naples face à la Roma    300 médicaments en rupture de stock: Le syndicat des pharmaciens accuse les distributeurs    Décès du Professeur Tarek Bouktir, enseignant-chercheur à l'université Sétif 1    Détresse dans les airs    Aïn El Turck: Des bouchers dénoncent la concurrence des revendeurs de viande de l'abattage clandestin    DROIT DE VIVRE ET DE RESPIRER    110 civils tués dans une attaque terroriste au Nigéria    L'ancien député Tliba jugé en appel    Droits de l'Homme: Alger condamne la résolution du Parlement européen    Talaie El Hourriyet: «La crise économique est antérieure à la crise sanitaire»    Football - Ligue 1: Des promesses et des imperfections    JSK - Youcef Bouzidi nouvel entraîneur: Retour à la case départ !    Education: Grève aujourd'hui dans les écoles    Décès de 4 personnes à l'intérieur d'une voiture à Skikda: La mort causée par asphyxie au dioxyde de carbone    Tebessa: Ils détournaient l'argent d'une personne décédée    Quand la société néglige son autre moitié    Les journaux absents chez les buralistes    L'Algérie remet les pendules à l'heure    L'Intersyndicale monte au créneau    Le nombre reste au-dessus de la barre des 1.000 cas    La France face à ses contradictions    Le Dinar poursuit sa dégringolade    Covid-19: Djerad préside un conseil interministériel consacré à l'évaluation de la situation épidémiologique    Le PA rejette la résolution du PE sur la situation des droits de l'Homme en Algérie    L'armée sahraouie poursuit ses attaques contre des positions de l'armée marocaine    Sahara occidental : l'ONEC réitère son soutien à la lutte du peuple sahraoui    AADL 2 : plus de 63.000 souscripteurs dans 33 wilayas ont fait le choix du site    Boukadoum reçoit le nouvel ambassadeur d'Italie en Algérie    Electricité: l'ouverture du réseau national aux producteurs indépendants du solaire recommandée    L'APN prend part à un workshop régional sur le rôle des Parlements arabes dans la protection des droits des personnes âgées    Le procès en appel d'Ould Abbas et Said Barkat reporté    TRIBUNAL DE TIPASA : Report du procès d'Abdelkader Zoukh au 8 décembre    Zelfani limogé    Le Mouloudia aurait pu faire mieux    Un protocole sanitaire pour une reprise universitaire sécurisée    La scène artistique bataille pour survivre au confinement    YouTube, le CNC et Arte s'allient pour promouvoir la culture en ligne    La demande d'appel de Johnny Depp rejetée    Montée de tensions entre Téhéran et Tel-Aviv    Aribi termine meilleur buteur    Malek, un jeune chanteur en "vogue"    LSDA de Sidi Abdellah lourdement impactée : «Un calendrier de paiement est proposé aux abonnés»    Tiaret : 2322 logements attribués    L'APW-Jeunes de Béjaïa : Une expérience unique à l'échelle nationale    LE DECOMPTE DES MORTS    Arènes d'Oran: La rénovation des tribunes en phase d'achèvement    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Saisie de produits israéliens au port d'Annaba
Publié dans La Nouvelle République le 16 - 11 - 2017

Qu'ils arrivent de Chine, de France ou de Navarre, les produits admis en territoire algérien au titre des opérations d'importation ne sont pas indemnes de la rigueur appliquée par nos gardiens des frontières économiques.
C'est le cas de le dire à l'écoute des informations portant sur de vaines multiples tentatives d'introduction de marchandises à finalité commerciale douteuse. A l'image de la carte électronique saisie, ces derniers jours, au port d'Annaba. Il s'agit d'une marchandise prohibée importée de France par un opérateur économique algérien. Elle consiste en une carte électronique. Destinée à des équipements de télécommunication, et portant pour origine, qui plus est, Israël, la prise tient du coup de maître. Elle l'est d'autant plus que ce n'est pas la première fois que les douaniers de Annaba découvrent lors de «visite physique minutieuse » qu'ils effectuent ce type de produits. Et lorsque la saisie porte sur des équipements électroniques camouflés en produit tout ce qu'il y a de banal, il y a lieu de se poser des questions. D'aller et au-delà des suites habituellement données à ce type d'affaire. Une seule petite carte électronique portant identification d'origine made in Israël payée l'équivalent de 80.113,16 DA, cela impose des investigations poussées. D'autant que les mêmes services de douanes d'Annaba ne sont pas à leur premier coup d'essai. C'est ce que précise dans le communiqué qu'a signé le chef d'inspection divisionnaire des douanes à Annaba Reda Mehafdi. Dans le document en question, ce responsable souligne que ces services ont déjoué plusieurs tentatives d'introduction de produits israéliens en Algérie. Telles celles des 515 filtres à air et à huile en 2015 et les 58 colis de 5 815 joggings pour enfants en décembre 2016. Les deux colis étaient censés avoir été importés de Chine alors qu'ils provenaient d'Israël. Les douaniers de Annaba ont également saisi des quantités importantes de produits prohibés comme les psychotropes, Ecstazy, caméras de surveillance, drones, appareils de télécommunication, brouilleurs, cartouches/balles, pétards et produits pyrotechniques, tractes subversifs. Les opérations de contrôle en question ont été effectuées au port d'Annaba, à l'aéroport Rabah Bitat, à l'entrepôt public sous douanes et au centre de tri postal par les différentes brigades des douanes d'Annaba et Guelma, l'inspection du contrôle des opérations commerciales, la recette principale des douanes, services de contrôle du centre de tri, postal pour la lutte contre toutes les formes de fraude et de contrebande.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.