Ryad veut un "cadre de coopération" Opep/non Opep à long terme    La Russie retire ses militaires d'Afrine, en Syrie    Mahrez signe son 8e but en Premier League !    Ils revendiquent de meilleures conditions de vie: Des retraités de l'ANP bloqués aux portes d'Alger    Paiement en ligne: Algérie Poste lance sa nouvelle plateforme monétique    Présidentielle, trafic de drogue, montage de véhicules…: Les réponses d'Ouyahia    Le syndrome de Stockholm appliqué à la politique    Selon The Guardian: Al-Qaïda recrute au sein des affiliés de Daech    Chlef: L'affichage sauvage irrite le wali    FAF - Réunion du Bureau fédéral: Un face-à-face décisif entre Zetchi et Kerbadj    USM Harrach: La victoire de l'espoir    Alger: Vol de véhicules, 5 arrestations    Sour El Ghozlane: Quatre personnes sauvées d'une asphyxie au gaz    Boat-people    La Turquie "va" attaquer l'enclave kurde d'Afrine    Contraintes et réalité du terrain    Exposition photographique chinoise    L'envoyé de l'ONU met en garde contre un statu quo    Des crimes de guerre sont commis par les depuis trois ans    Le logement promotionnel aidé (LPA) très convoité    La Poste doit jouer un rôle «central» dans la vie économique des nations africaines    Concert-anniversaire d'El Mossiliya    Voyage sous tension pour Mike Pence    L'accord n'est pas viable sans les Etats-Unis    La maintenance du parc roulant sera assurée    67 investisseurs mis en demeure    «Je ne serai pas candidat à la présidentielle de 2019 contre le président Bouteflika»    Derby maghrébin à haute facture    Main-mise des lutteurs des Ligues d'Alger et d'Oran    La bonne opération de l'USB et l'USMH    L'ASAM et le MOB s'imposent, le CABBA sur le podium    Mourinho ne veut pas de Ronaldo    Du kif à peu de frais    Le parti de Djaballah craint de disparaître    C'est le pourrissement    Les paramédicaux reconduisent leur grève    Deux éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés à Oran et Sétif    Sept mairies toujours bloquées à Tizi Ouzou    Le wali écarte tout recours à la force publique    Ouyahia pour l'application de la peine de mort aux narcotrafiquants    Zahir Ihaddaden est décédé à 89 ans    La classe politique est appelée à changer les mentalités    La commission chargée d'élaborer la liste installée    La musique classique contemporaine s'invite à Alger    Les ambitions cachées de Luc Besson en Algérie    Exposition de mangas à la galerie Ezzou'Art    Visiter la Casbah à dos d'âne    Zahir Iheddaden tire sa révérence    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Transfert de l'ambassade américaine à El-Qods
Publié dans La Nouvelle République le 16 - 12 - 2017

L' Algérie a réitéré sa position de condamnation de la décision de transférer l'ambassade américaine à El Qods, a déclaré avant-hier, à Rabat, le président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah, rappelant le soutien indéfectible de l'Algérie au droit légitime du peuple palestinien à l'établissement d'un Etat indépendant avec El Qods pour capitale.
En marge du sommet des présidents des assemblées parlementaires arabes et la session extraordinaire de l'Union interparlementaire arabe (UIPA), Bensalah a affirmé que la décision du président américain, Donald Trump, «constitue une atteinte et une violation du consensus sur le statut politique, légal et historique de la ville Sainte et compromis les chances de relance du processus de paix, à l'arrêt depuis une longue période». Dans ce sens, il souligné que l'Algérie, «une telle démarche insensée est un affront aux références du processus de paix au Moyen-Orient y compris l'initiative arabe de paix et les décisions du Conseil de sécurité y afférents, dont la résolution 478 (1980), qui demande aux Etats membres de l'ONU de ne pas établir leurs missions diplomatiques dans la ville occupée d'El Qods et la résolution 2334 (2016) sur l'illégalité des opérations d'implantation de colonies israéliennes dans les territoires palestiniens et le rejet de toute modification du tracé des frontières du 4 juin 1967 y compris pour la ville d'El Qods». Le président du Conseil de la nation a exprimé l'appui de l'Algérie aux décisions du sommet d'Istanbul, en particulier, celles appelant à la reconnaissance d'El-Qods comme capitale de la Palestine. Il a rappelé que la réunion de Rabat intervient au lendemain de la décision américaine «grave et déplorable (...) qui fait fi des règles du droit international et des décisions de la légalité internationale et onusiennes y efférentes et traduit un mépris pour les lieux sacrés et l'histoire du peuple palestinien». Il a mis en garde contre les répercussions «très graves de cette décision irresponsable sur la paix et la sécurité dans la région et dans le monde, outre sa contribution au prolongement des crises et guerres, à la justification du recours à la violence et à la création d'un climat propice à l'extrémisme et au terrorisme dont souffrent assez nos pays». Le président du conseil de la Nation a souligné qu'il s'agit là d'un «développement dangereux par lequel les Etats Unis, parrain supposé du processus de paix, se sont rangés du côté de l'occupation israélienne et de sa politique de colonisation et d'agression à l'encontre du peuple palestinien, «faisant fi de ses retombées et conséquences désastreuses», a estimé le président du conseil de la Nation. Abordant, à ce propos, les réactions internationales rejetant cette décision, Bensalah a affirmé que «ces réactions nous interpellent, en tant que représentants des parlements des peuples arabes, pour être à la hauteur de l'événement et mettre en avant cette prise de conscience en relayant aux parlements du monde et à l'opinion internationale le message de notre rejet sans appel de cette décision, demander son annulation et appeler au respect des décisions pertinentes de l'ONU». Il a appelé, à ce propos, la communauté internationale à «assumer sa responsabilité historique, juridique et morale» face à la souffrance du peuple palestinien du fait de l'occupation israélienne, la poursuite de la politique de judaïsation et de colonisation». S'adressant aux parlements du monde, Bensalah a lancé un appel pour la «poursuite de la reconnaissance de l'Etat de Palestine». Le président du conseil de la Nation a conclu son intervention en réitérant «la position constante et le soutien indéfectible de l'Algérie, sous la direction du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, au peuple palestinien dans son combat acharné et à son droit légitime à l'établissement de son Etat indépendant avec El-Qods Echarif comme capitale, aux frontières de 1967, conformément aux résolutions pertinentes de la légalité internationale». Il a appelé en outre, les Palestiniens à resserrer leurs rangs et à la solidarité pour faire aboutir la cause juste de leur peuple.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.