Djamel Ould Abbes nargue ses adversaires    Halliche revient dans les plans de Madjer !    Benzia : «Il faudra se comporter comme des hommes !»    Slimani pressenti titulaire contre Everton    En recul de plus de 83%: Le déficit commercial à 490 millions de dollars au 1er trimestre    Internet: Le commerce à la traîne    Courageuse et digne Natalie Portman    FAF - Zetchi et son équipe présentent leur bilan: L'AG de tous les dangers    Plusieurs articles du projet de loi amendés: Le SNPSP charge la commission parlementaire de la santé    Dréan: Des prétendants aux logements protestent    Don d'organes et de tissus: Entre tabous et réticences des familles    Le rêve du harrag...    Constantine - Colloque sur les libertés publiques: Une réflexion entre deux concepts, islamique et occidental    "Un front uni" contre la Russie    Au moins 57 morts dans un attentat antiélectoral    Nouvel incident avec des avions de combat du Qatar    Droit de visite des familles de détenus sahraouis au Maroc : Le MRAP demande au gouvernement français d'intervenir    Référendum constitutionnel au Burundi : Le 2ème parti au pouvoir invite ses militants à voter "oui"    Le temps des scénarios    Nouveaux changements pour les Algériens    En prévision des Assises nationales de l'agriculture : Clôture des travaux des ateliers    Pour le Ramadhan et l'été 2018 : Renforcement de l'alimentation de l'eau dans toutes les communes    La wilaya s'offre une toilette    Les Verts remportent 17 médailles après 3 journées    L'ES Sétif s'offre le leader    Mesloub : "Le départ de Gourcuff nous a fragilisés, et j'ambitionne encore de revenir en sélection "    Alger et Londres font la cyberpaix    Un plan d'urgence pour Tizi Ouzou    Le réseau était aux abonnés absents    Le drame qui perdure    Philips soigne au-delà des distances    Attention au henné toxique    Air France : La compagnie veut rallier la majorité non gréviste par un référendum    Gaïd Salah serre les vis    La commémoration différée en raison du crash    "Entre Orient et Occident"    du financement de la production audiovisuelle en Algérie    Laghouat : Valorisation et préservation des monuments et sites archéologiques    Hasbellaoui : «Le service civil restera obligatoire»    Comment la sams vend le changement de régime et la guerre aux usa    L'Algérie continue d'enterrer les victimes    Les députés "divisés"    Les syndicats répondent au ministre du Travail    Une vingtaine de proches du chef de la Cosa Nostra arrêtés    Pas de changement dans le dispositif de surveillance    Brahim Tayeb enchante le public algérois    Un terroriste capturé    Selon un dernier recensement: Plus de 530 crânes de résistants algériens conservés à Paris    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Transfert de l'ambassade américaine à El-Qods
Publié dans La Nouvelle République le 16 - 12 - 2017

L' Algérie a réitéré sa position de condamnation de la décision de transférer l'ambassade américaine à El Qods, a déclaré avant-hier, à Rabat, le président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah, rappelant le soutien indéfectible de l'Algérie au droit légitime du peuple palestinien à l'établissement d'un Etat indépendant avec El Qods pour capitale.
En marge du sommet des présidents des assemblées parlementaires arabes et la session extraordinaire de l'Union interparlementaire arabe (UIPA), Bensalah a affirmé que la décision du président américain, Donald Trump, «constitue une atteinte et une violation du consensus sur le statut politique, légal et historique de la ville Sainte et compromis les chances de relance du processus de paix, à l'arrêt depuis une longue période». Dans ce sens, il souligné que l'Algérie, «une telle démarche insensée est un affront aux références du processus de paix au Moyen-Orient y compris l'initiative arabe de paix et les décisions du Conseil de sécurité y afférents, dont la résolution 478 (1980), qui demande aux Etats membres de l'ONU de ne pas établir leurs missions diplomatiques dans la ville occupée d'El Qods et la résolution 2334 (2016) sur l'illégalité des opérations d'implantation de colonies israéliennes dans les territoires palestiniens et le rejet de toute modification du tracé des frontières du 4 juin 1967 y compris pour la ville d'El Qods». Le président du Conseil de la nation a exprimé l'appui de l'Algérie aux décisions du sommet d'Istanbul, en particulier, celles appelant à la reconnaissance d'El-Qods comme capitale de la Palestine. Il a rappelé que la réunion de Rabat intervient au lendemain de la décision américaine «grave et déplorable (...) qui fait fi des règles du droit international et des décisions de la légalité internationale et onusiennes y efférentes et traduit un mépris pour les lieux sacrés et l'histoire du peuple palestinien». Il a mis en garde contre les répercussions «très graves de cette décision irresponsable sur la paix et la sécurité dans la région et dans le monde, outre sa contribution au prolongement des crises et guerres, à la justification du recours à la violence et à la création d'un climat propice à l'extrémisme et au terrorisme dont souffrent assez nos pays». Le président du conseil de la Nation a souligné qu'il s'agit là d'un «développement dangereux par lequel les Etats Unis, parrain supposé du processus de paix, se sont rangés du côté de l'occupation israélienne et de sa politique de colonisation et d'agression à l'encontre du peuple palestinien, «faisant fi de ses retombées et conséquences désastreuses», a estimé le président du conseil de la Nation. Abordant, à ce propos, les réactions internationales rejetant cette décision, Bensalah a affirmé que «ces réactions nous interpellent, en tant que représentants des parlements des peuples arabes, pour être à la hauteur de l'événement et mettre en avant cette prise de conscience en relayant aux parlements du monde et à l'opinion internationale le message de notre rejet sans appel de cette décision, demander son annulation et appeler au respect des décisions pertinentes de l'ONU». Il a appelé, à ce propos, la communauté internationale à «assumer sa responsabilité historique, juridique et morale» face à la souffrance du peuple palestinien du fait de l'occupation israélienne, la poursuite de la politique de judaïsation et de colonisation». S'adressant aux parlements du monde, Bensalah a lancé un appel pour la «poursuite de la reconnaissance de l'Etat de Palestine». Le président du conseil de la Nation a conclu son intervention en réitérant «la position constante et le soutien indéfectible de l'Algérie, sous la direction du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, au peuple palestinien dans son combat acharné et à son droit légitime à l'établissement de son Etat indépendant avec El-Qods Echarif comme capitale, aux frontières de 1967, conformément aux résolutions pertinentes de la légalité internationale». Il a appelé en outre, les Palestiniens à resserrer leurs rangs et à la solidarité pour faire aboutir la cause juste de leur peuple.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.