14e Salon international de défense à Abou Dhabi.. Gaïd Salah prend part à l'ouverture    Sellal a rencontré samedi leurs responsables.. Onze organisations estudiantines soutiennent Bouteflika    Après la destruction par la douane libyenne de sa cargaison de jus pour «non-conformité».. L'entreprise NCA Rouiba réagit    En adressant un message aux pays de la région.. Bouteflika exprime le vœu de relancer l'UMA    Hausse de débit, baisse de tarification, exportation d'Internet vers l'Afrique.. Les promesses de Houda Faraoun    Un eurodéputé dénonce les accords commerciaux Maroc-UE.. La question sahraouie mobilise les consommateurs espagnols    Iran.. Egypte et Jordanie dénoncent l'attentat terroriste    Béjaïa.. Les RN 26 et 09 bloquées par des protestataires    Alger.. Arrestation d'un terroriste recherché    Coupe du monde de sabre féminin «juniors».. La Française Sarah Noutcha remporte l'étape d'Alger    Tournoi International de la LAT.. 25 nations au rendez-vous    INVESTISSEMENT : 4 000 émigrés algériens veulent investir en Algérie    Manchester United.. Tout pour prolonger David de Gea    ADRAR : 10 personnes asphyxiées sauvées in-extremis    LOGEMENTS SOCIAUX A ORAN : Des brigades pour lutter contre la sous-location    La guerre des amulettes ?    L'opposition sceptique    Les Algériens en conquérants    Les mal classés respirent mieux    Soulagement pour Coman, disponible pour Liverpool    Escalade des attaques de colons contre les Palestiniens    Ankara ne reviendra pas sur l'achat des missiles S-400 à la Russie    Téhéran accuse Islamabad de soutien à un groupe derrière un attentat meurtrier    Les chiffres de la Cacobatph    Remède relaxant pour les douleurs au genou    Le meeting national des retraités de l'armée annulé    Les meilleurs réunis autour d'une exposition collective    Romain Gary sur les écrans    Albayazin inaugure l'année 2019 avec le guide de la wilaya de Boumerdès    Jijel : Le corps d'un jeune disparu en mer repêché à la plage Aftis    Nouvelles d'Oran    A la recherche du temps perdu    400 kilomètres de fibre optique en projet    Présidentielle 2019: Une campagne avant l'heure et des protestations    Importations: La facture alimentaire a dépassé les 8,5 milliards de dollars    Volley-ball - Super Division: Bonne opération pour le RC Msila    Kateb Yacine, la mère de Mohammed Dib et les «bons à rien»    El Tarf - Guerre de libération : un recueil sur la Base de l'Est    Préparatifs de l'élection présidentielle    Du clinker algérien pour l'Afrique de l'Ouest    «Nathan le sage» présentée à Alger    Exposition de Djamel Bouttaba    Sécurité : Le nouveau DGSN met en avant l'importance du partenariat entre les différents corps    Coupe d'Algérie (1/4 de finale) : La double confrontation CSC - MCO décalée au mois de mars (Arama)    Nigeria : L'élection présidentielle reportée d'une semaine    Syrie : Sommet trilatéral à Sotchi en vue d'un règlement durable de la crise    Venezuela : Maduro appelle le Royaume-Uni à rendre l'or "volé"    CACI-France : Une stratégie plus offensive pour consolider le partenariat algéro-français    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Nécessité d'encourager les conventions et les partenariats industriels»
Publié dans La Nouvelle République le 19 - 07 - 2018

«Pour avoir une sous-traitance compétitive, il faut encourager la mise en place des conventions cadres de sous-traitance et de partenariat entre groupes industrielle et PME», c'est ce qu'a indiqué hier M. Kemal Agsous, président de la Bourse algérienne de la sous-traitance.
En effet, la sous-traitance industrielle est actuellement au centre des débats de politique économique nationale en rapport avec la nécessité d'un développement industriel intégré. Pour cela, le cercle d'action et de réflexion autour de l'entreprise a organisé cette événement, d'autant qu'un salon international de la sous-traitance se tiendra à Alger du 20 au 23 novembre 2018. «Le nombre total des entreprises algériennes activant dans la sous-traitance industrielle ne dépasse pas les 900 entreprises, soit 10% seulement des entreprises du tissu industriel contre 20% à 30% en Tunisie et au Maroc», souligne M. Agsous.
«Face à une conjoncture économique très difficile liée entre autres au déséquilibre de la balance des paiements, il est urgent d'aller vers un accroissement de l'utilisation des capacités de productions nationales synonyme de réduction des importations de biens et services industriels (équipements, pièces de rechanges, consommables, études, etc.)», a fait savoir M. Agsous. Dans ce cadre la sous-traitance peut et doit jouer un rôle clé à travers la création d'un tissu de PME couvrant l'ensemble des activités de sous-traitance liées aux secteurs aussi divers que, Sidérurgie, métallurgie, Mécanique, Electrique électronique, Plastique et Matériaux de constructions.
D'autres industries naissantes telles que la construction de véhicules ou encore des énergies renouvelables peuvent jouer à moyen terme un rôle de puissant vecteur de développement de la sous-traitance industrielle. Aussi la création de l'emploi et l'accumulation technologique nécessaire à l'optimisation de la chaîne de valeur de l'ensemble du secteur industriel.
Entre autre, parmi les projets lancés en 2017 dans cette activité figure essentiellement l'unité de production de pneumatiques pour véhicules légers et utilitaires à Sétif, initiée par l'entreprise Iris. A ce projet s'est ajoutée l'usine de fabrication de verre Africaver (Jijel) qui devra participer aux efforts de consolidation du domaine de la sous-traitance à travers la production de pare-brise, vitres latérales, rétroviseurs ainsi que des verres blindés pour les véhicules militaires. Ainsi, une usine de fabrication des sièges de voitures a été lancée par la société Martur Algeria Automotive Siting (Oran), qui sous-traite pour le compte de Renault Algérie.
Des projets de sous-traitance ont également été promus dans le secteur public à travers la signature de deux conventions-cadres entre le groupe Sonatrach et les groupes industriels publics Elec El Djazair et Algerian Group of Mechanics (AGM). Pour permettre un meilleur partenariat public-privé pour le développement de la sous-traitance industrielle, une convention-cadre a été signée dernièrement entre la Coordination des bourses de sous-traitance algériennes et quatre groupes industriels publics.
Plus encore, il a été opté pour la formule des clusters dans plusieurs filières pour mieux structurer les investissements et instaurer des pôles industriels régionaux spécialisés : clusters industriels de la mécanique de précision, de boissons et des TIC. Enfin, il est à noter que CARE est une association à but non lucratif agréée en janvier 2003. Organisé en think tank, son principal objectif est de contribuer à l'amélioration des conditions de développement économique et social du pays, à travers la réflexion, la communication et la promotion de toute initiative économique positive.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.