Nouvelles accusation contre Anis Rahmani    Le procès de Hamel reporté    Les grévistes suspendus    Le DG aurait été expulsé par les autorités algériennes    Chakib Khelil et Amar Ghoul bientôt devant la Cour suprême !    Près de 700 "gülenistes" arrêtés ou recherchés en Turquie    Berraf dénonce un 'montage'    Polémique autour de la délimitation des frontières maritimes    Décès du poète et chercheur Ayache Yahiaoui    Montpellier : Delort retourne le couteau dans la plaie du PSG    Sétif: démantèlement d'un réseau de trafic de pièces archéologiques datant de l'époque romaine    Le ministère du Commerce disposé à apporter toute l'aide nécessaire aux éleveurs    Libye: le règlement de la crise est lié à l'engagement des parties libyennes    ACCIDENTS DE LA CIRCULATION : 45 décès et 1494 blessés en une semaine    Mouvement de protestation du PNC: poursuite des perturbations des vols d'Air Algérie    Presse électronique: nécessaire régularisation juridique pour mettre fin aux "ambiguïtés"    Ferhat Ait Ali charge les opérateurs de l'électroménager    LUTTE CONTRE LE COMMERCE INFORMEL DES OISEAUX PROTEGES : Vers l'installation d'une commission mixte à Oran    RECUPERATION DES FONDS TRANSFERES VERS L'ETRANGER : Un dispositif sous tutelle du ministère de la Justice    OUVERTURE D'UN CONSULAT IVOIRIEN AU SAHARA OCCIDENTAL : L'Algérie dénonce une violation du droit international    L'an II de la révolution algérienne .Les mots du Hirak    Ennahda, «l'homme malade» de la politique tunisienne    Le procès de l'ancien DGSN, Abdelghani Hamel, reporté au 11 mars    L'année du sacre du Chabab ?    Belhocini file en tête avec 10 buts    "C'est frustrant d'avoir perdu deux points face au PAC"    Le Targui    Poutine limoge l'un de ses conseillers emblématiques    La communauté indigène visée par un autre assassinat    Un an d'assiduité au hirak    Lancement prochain d'une opération de pêche préventive    Près de 1 900 morts, mais l'OMS se veut rassurante    Hausse des frais du visa aux consulats algériens    Les Sang et Or n'y arrivent plus    ACTUCULT    Exposition géante sur la guerre d'Algérie dans l'Oise    Mouni Benkhodja expose le "Corpo" et ses tourments    L'engagement de Mouloud Feraoun durant la guerre en débat    LFP/Sanctions : Cinq entraîneurs suspendus    Le Président Tebboune reçoit le Directeur du département Moyen-Orient, Afrique du Nord et Asie centrale au FMI    Procès de Kaddour Chouicha à Oran: Verdict le 3 mars    En réaction à la «répression policière»: Les enseignants du primaire appellent à une action nationale    Blida: 15.400 logements en construction à Meftah    El-Bayadh - Projets en retard : des responsables mis en demeure    Amnesty Algérie: Le Hirak, une mobilisation «exceptionnelle»    Tlemcen: Une caravane pas comme les autres dans les écoles    Un charnier découvert dans la Ghouta orientale    "Je ne suis pas mort"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le prix du panier du brut de l'OPEP en hausse
Publié dans La Nouvelle République le 05 - 09 - 2018

Alors que, mardi, les cours de l'or noir étaient en hausse à Londres, avec un baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre, valant 78,22 dollars sur l'ICE de Londres, en hausse de 58 cents par rapport à la clôture de vendredi, et un baril de "light sweet crude" (WTI) pour le contrat d'octobre qui prenait 17 cents à 69,97 dollars une heure après son ouverture sur le Nymex, les cours du pétrole ont connu hier, mercredi, une baisse sur les bourses mondiales.
Le prix du panier de référence du brut de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), s'est établi mardi à 76,32 dollars le baril, contre 75,77 dollars la veille, a indiqué mercredi l'Organisation sur son site web. Introduit en 2005, le panier de référence des pétroles bruts de l'Opep comprend le Sahara Blend (Algérie), Girassol (Angola), Djeno (Congo), Oriente (Ecuador), Zafiro (Guinée Equatoriale), Rabi light (Gabon), l'Iran Heavy (Iran), Basra Light (Irak), Kuwait Export ( kuwait), Es-Sider (Libye), Bonny Light (Nigeria), Qatar Marin(Qatar), Arab Light (Arabie Saoudite), Murban (UAE) et le Mery (Venezuela). Pour rappel, les 24 pays producteurs Opep et non Opep ont convenu le 23 juin dernier à Vienne de limiter à 100% leur niveau de respect des engagements pris dans le cadre de l'accord de baisse qui vise à retirer du marché 1,8 million de barils/jour.
Cet accord Opep-non Opep a été prolongé jusqu'à fin 2018 lors de la réunion de tenue en novembre 2017. A noter que les pays participants à la déclaration de la coopération ont atteint un niveau de conformité de 109 % au cours du mois de juillet dernier contre 121% en juin dernier. La prochaine réunion du Comité ministériel conjoint de suivi de l'accord Opep-non Opep (JMMC) prévue pour les 22 et 23 septembre 2018 à Alger permettra d'examiner le plan de suivi des fondamentaux du marché et des niveaux de conformité pour le reste de l'année 2018, ainsi que le cadre de coopération à établir en 2019 et au-delà. Le ministre de l'Energie, Mustapha Guitouni, a indiqué lundi que cette réunion est “importante” et permettra de “connaitre la situation du marché pétrolier international et d'œuvrer au maintien de son équilibre”.
Les analystes notent que le contrat de référence pour le Brent est passé à novembre, ce qui représente la mise en place officielle des sanctions américaines contre l'Iran visant directement les exportations de pétrole. Selon les données compilées par Bloomberg, la production de brut iranienne a reculé de 6,4% à 3,5 millions de barils par jour le mois dernier, soit la plus forte baisse parmi les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole. Le marché du pétrole reste donc soutenu par la perspective des sanctions américaines sur le pétrole iranien, qui devraient perturber l'industrie du troisième producteur de l'OPEP.
En revanche, les informations sur une hausse de la production libyenne en dépit de la poursuite des combats autour de la capitale ont poussé les prix à la baisse. Hier soir, les marchés devaient prendre connaissance des données hebdomadaires de la fédération professionnelle de l'American petroleum institute (API) sur les stocks des Etats-Unis, à la veille des chiffres officiels de l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA). Pour les données de l'EIA, les analystes tablent sur une baisse des stocks de brut de 2,75 millions de barils, de 1,75 million de barils des stocks d'essence et sur une légère hausse de 500.000 barils de ceux d'autres produits distillés (fioul de chauffage et gazole).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.