Electricité et de gaz : les citoyens d'Alger inviter à régler leurs factures    Liverpool: l'hommage de Klopp à Maradona    Chanegriha préside la cérémonie de conversion d'un hôtel militaire en une structure sanitaire    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce jeudi    OPEP : Attar présidera lundi la 180ème réunion ministérielle    Le MAE dément la suspension par les Emirats arabes unis de la délivrance de visas    LPA: les listes des bénéficiaires dévoilées en mars 2021    Vaccin anti-Coronavirus : l'Algérie est dans une démarche très prudentielle    Arrêt de la diffusion télévisuelle par système analogique dans 5 wilayas    Conseil de la nation: adoption du projet de loi relatif à la lutte contre l'enlèvement    Le Maroc, soutenu par la France, a sapé tous les efforts pour régler la question sahraouie    Aït Abdeslam «out» contre le CABBA et le MCO    22 pays dont l'Algérie confirment leur participation    Images d'ailleurs, regards d'ici    Saïd Bouhadja n'est plus    Le membre du BP du PT acquittée à Jijel    Entre avancées et entraves    «Nous avons un groupe homogène»    Recensement de plus de 17 690 sites archéologiques depuis 2016    Kambozia Partovi, grande figure du cinéma iranien, est mort de la Covid-19    Les techniciens de cinéma exigent la reconnaissance    Les Algériens ont une image mitigée de l'UE    JS Kabylie : décès de l'ancien latéral Rezki Maghrici    "La sécurité, c'est mieux !"    Kaboré en tête des résultats partiels    Difficile unification du Parlement en Libye    Naissance de l'Association des journalistes algériens solidaires avec le peuple sahraoui    De nombreux établissements scolaires paralysés    Les pompiers reprennent leur bâton de pèlerin    Des résultats en nette régression    Amor Benamor s'approvisionne quotidiennement auprès de l'OAIC    "Certains juges préfèrent leurs convictions à la loi"    Le verdict attendu pour le 1er décembre    Les livres, gouverneront-ils un jour ?    "Puentes", des ponts culturels entre l'Algérie et l'Espagne    "La création en banlieue : un art de combat ?" en débat    AEP : l'ADE multiplie les forages à Boumerdès    Football - Ligue 1: Sur fond de certitudes et d'inconnues    Licence professionnelle: Des contretemps pour la DCGF    Tlemcen: Deux nouveaux directeurs à la tête de l'urbanisme et du logement    Tébessa - Electricité et gaz : des mises en garde contre les raccordements illicites    Les angles de l'ingérence    Une médaille pour nos revers !    Chanegriha et Djerad présentent leurs condoléances à la famille du défunt    Le gouvernement entretient le suspense    Démantèlement d'un réseau de passeurs à Oran    1.025 nouveaux cas et 20 décès    Appels à protéger les civils à l'approche de la bataille pour Mekele    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Premier test réussi pour Oran
Publié dans La Nouvelle République le 26 - 09 - 2018

La ville d'Oran a été gratifiée des éloges des membres de la commission technique relevant du Comité international des Jeux méditerranéens (CIJM) au cours de leur visite, samedi et dimanche, à El-Bahia qui se prépare à accueillir la 19e édition des Jeux méditerranéens (JM) en 2021.
Un premier examen passé avec succès par les organisateurs de cet évènement confié pour la deuxième fois à l'Algérie après avoir abrité à Alger l'édition de 1975. Les déclarations du président de la commission technique du CIJM, le Français Bernard Amsalem, après avoir visité différentes infrastructures sportives, en cours de réalisation et de réhabilitation, ainsi sa réunion avec les responsables des secteurs concernés par l'organisation des jeux, sont venues rassurer les autorités locales qu'ils étaient sur la bonne voie.
Mieux, Amsalem n'a raté aucune occasion pour vanter les installations sportives et hôtelières ainsi que les équipements de transport dont dispose la capitale de l'Ouest du pays, prédisant un «franc succès» à la 19e édition. La qualité de toutes les installations sportives et hôtelières que prépare Oran pour abriter la manifestation sportive méditerranéenne a même poussé le responsable en question à placer la barre haut en confiant que le CIJM table énormément sur la prochaine édition pour en faire la meilleure depuis la création des jeux en 1951. Un défi que les organisateurs algériens se disent prêts à le relever. Déjà, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Hattab, s'était engagé, lors de l'arrivée à Oran de l'emblème des JM en début juillet dernier en provenance de Tarragone, la ville espagnole qui a accueilli la précédente édition, que les autorités algériennes sont mobilisées pour que les jeux d'Oran soient tout simplement «inédits».
Une manière visant à confirmer le retour de l'Algérie au-devant de la scène et prouver qu'elle était capable d'organiser des grandes manifestations sportives, sachant qu'il y a quelques semaines, Alger a abrité les Jeux africains de la jeunesse. En tout cas, les premières impressions des membres de la commission technique du CIJM, et ce, pour leur première mission à Oran, plaident largement en faveur des organisateurs algériens. Mieux, ce comité s'attend à ce que tout soit fin prêt en matière de sites de compétition, d'entraînement et d'hébergement, avant une année ou plus du coup d'envoi des JM programmés lors de l'été 2021.
C'est surtout le nouveau complexe sportif dont va bénéficier Oran pour l'occasion, et qui est en cours de réalisation, qui a attiré l'admiration de la délégation du CIJM. Ce complexe pour lequel une enveloppe financière de l'ordre de 23 milliards de dinars, selon le directeur local de la jeunesse et des sports, Badreddine Gharbi, sera un acquis de taille pour le mouvement sportif oranais, s'est félicité Amsalem.
Le CIJM place la barre haute
Mieux, ce responsable voit en ce complexe un «atout de taille à même de permettre à Oran de devenir la première ville sportive algérienne, voire africaine». Raison pour laquelle, il a appelé à y investir après les JM. Le complexe sportif en question, et même s'il a connu un sensible retard dans sa réalisation pour différentes raisons, devrait être réceptionné au plus tard lors du premier trimestre de l'année 2020, selon les assurances des services concernés. En attendant, le stade de 40 000 places, qualifié par le comité technique du CIJM de «véritable bijou», sera livré le premier en début de l'année prochaine. Le chantier est d'ailleurs à sa phase finale, après avoir désigné récemment l'entreprise qui sera chargée de réaliser la pelouse naturelle qui revêtira son terrain.
Et si tout est acquis en matière d'infrastructures pour accueillir comme il se doit la 19e édition des JM, il faudra néanmoins réussir un autre défi et non des moindres, à savoir mobiliser le maximum de bénévoles pour assurer une organisation de premier ordre de la manifestation. Un volet sur lequel se sont longuement attardés du reste les membres du comité technique, en particulier son président, qui a mis en relief le rôle des bénévoles dans la réussite de toutes les grandes compétitions, et les JM en font parties, «car il s'agit des Jeux olympiques des pays du bassin méditerranéen», a-t-il dit.
Le Tunisien, Mohamed Zeribi, membre de ladite commission, table, lui, sur «2 500 à 3 000 bénévoles» à l'occasion des JM d'Oran, tout en insistant sur la nécessité de leur réserver une formation spécialisée. A ce propos, les autorités locales ont déjà pris leurs devants. Le wali d'Oran, Mouloud Chérifi, a indiqué dimanche, en marge de l'ouverture de la session de septembre de la formation professionnelle, qu'une commission a été déjà mise en place pour le «recrutement» des bénévoles en prévision des JM, tout en assurant que des formations, à court et moyen terme, leur seront disponibles. C'est aussi en prévision des JM que le secteur de la formation professionnelle a également ouvert de nouvelles spécialités dans les domaines de l'hôtellerie et du tourisme, en particulier. C'est dire qu'à Oran l'on ne veut rien laisser au hasard, ce qui a déjà conforté les représentants du CIJM, qui ont quitté la ville tout en ayant pris de nombreuses bonnes notes dans leur calepin.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.