Coupe d'Algérie.. La double confrontation CRB-NAHD officiellement au 5 juillet    Ligue des champions.. Sergio Ramos s'explique après la polémique concernant son carton jaune    Grand succès de «Nathan le sage» à Alger.. Le théâtre pour unir les humains    Première forte mobilisation dans la rue contre le 5e mandat    Tamanrasset, In Guezzam et Bordj Badji Mokhtar.. 39 orpailleurs arrêtés    Salon international de défense «IDEX-2019».. Gaid Salah à Abou Dhabi    Grand concours «Cirta Science» de Constantine.. 550 lycéens aux épreuves préliminaires    INTERSYNDICALE : L'éducation perturbée par une grève le 26 février    UN VEHICULE VOLE A MOSTAGANEM, RETROUVE A RELIZANE : Les 04 voleurs placés sous les verrous    PRESIDENTILLE 2019 : Le PT tranchera prochainement sur sa participation    Le jeune arrête à BBA libéré    REVISION DE LA LOI RELATIVE AU MOUDJAHID ET AU CHAHID : Prise en charge médicale optimale pour les Moudjahidine    Pas de campagne pour Belkhadem et Saâdani    Les assurances de Temmar    La Russie, la Turquie et l'Iran s'engagent à aider Damas à réaliser des réformes constitutionnelles    La justice refuse la libération d'un ex-ministre mozambicain    Abdelmalek Sellal s'emploie à banaliser le 5e mandat    Les faux dilemmes de Benflis et Hanoune    Ernesto Valverde prolongé    «La coupe de cheveux reflète inéluctablement notre idole»    Quelques vieilles saloperies jamais vraiment enterrées au cimetière de Boothill !    La sûreté de wilaya dresse son bilan : 12 réseaux de passeurs démantelés en 2018    Gare routière est : Un policier assassiné dans un bus    MO Béjaïa : Accord trouvé avec Bouzidi    Zone de Bellara, à El Milia (Jijel) : Lancement des travaux de viabilisation    Chambre de commerce : Une délégation américaine en visite à Oran    Coupe arabe des clubs. Al-Merreikh – MCA : Mission difficile pour le Doyen à Omdurman    LFP – sanctions : Huis clos pour le MOB, un an pour Harkabi    Coupe d'Algérie: La double confrontation CRB - NAHD au 5-Juillet    Bilan financier 2018: Ooredoo Algérie compte 13,8 millions d'abonnés    Le ministre du Travail l'affirme: Plus d'un demi million de nouveaux chômeurs diplômés chaque année    Chlef: Le vol de câbles téléphoniques inquiète    Sept médailles dont 3 en or pour l'Algérie    59ème anniversaire des essais nucléaires français en Algérie    Le premier Salon national du miel se déroulera cette année    Deux terroristes se font exploser à Sidi Bouzid    Plus de 100 000 bébés meurent annuellement en raison des guerres    Le réseau internet exposé aux attaques de l'exterieur du pays    Des avions français bombardent des civils à l'extrême Est    Saisie de 1, 260 kg de kif traité    «Les Yeux de Mansour» de Ryad Girod    Générale de Saha l'artiste    Manselkouch.. Manselkouch en ouverture    "Les masques sont tombés" : Moscou répond au journaliste de la BBC sur "l'attaque" à Douma    La dette publique des USA bat un nouveau record: en quoi Trump est-il différent d'Obama?    Abdelkader Kara Bouhadba installé dans ses nouvelles fonctions    Accord de pêche Maroc-UE : Le Tribunal européen ordonne à l'UE de respecter le droit international    Cameroun : L'opposant Maurice Kamto et ses partisans inculpés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les assiettes foncières inexploitées seront mises à la disposition des porteurs de projets
Publié dans La Nouvelle République le 15 - 11 - 2018

Le représentant du wali de Tizi Ouzou, le Secrétaire général, Azzedine Tibourtine, a réitéré, mardi, la détermination de l'Etat à accompagner, dans la mesure du possible, tous les porteurs de projets, à concrétiser leurs investissements et à améliorer les conditions de travail de ceux qui sont opérationnels.
«J'invite les bénéficiaires d'assiettes foncières au niveau des zones industrielles et d‘activités de la wilaya, soit, à réaliser, dans les meilleurs délais leurs projets d'investissements, soit à restituer ces assiettes foncières, voire même, procéder à l'annulation des attributions pour les mettre à la disposition des porteurs de projets dont la demande s'élève au nombre de 1.300», a-t-il indiqué. S'exprimant lors d'une rencontre avec les opérateurs économiques de la wilaya organisée par l'unité de gestion des industrielles et zones d'activités de Tizi Ouzou du Groupe des Industries locales «Divindus», M Tibourtine a insisté sur la nécessité de mettre en place, au niveau de chaque zone d'activité et zone industrielle d'un comité de suivi.
«Sur 952 lots crées, 809 ont été attribués alors que 153 assiettes foncières demeurent libres», a révélé le représentant du wali, observant que seuls 23,58 % des projets sont en activité, 21,16 % en cours de réalisation et 07,27 % sont réalisés et non opérationnels. S'agissant des projets non réalisés, le secrétaire général de la wilaya a fait cas de 44,75% tandis que les projets dont la réalisation est à l'arrêt, ils sont de l'ordre de 03,27%. Je suis conscient que les investisseurs ici présents sont localisés dans des zones d'activités et zones industrielles créées dans les années 70, voire même avant, et qui sont, pour la plupart, dépourvues de viabilités, ce qui les placent dans un environnement défavorable pour l'exercice de leurs activités et le développement de leurs entreprises», a observé le représentant du wali, Abdelhakim Chater.
Pour la mise à niveau de ces zones d'activités et zones industrielles, en matière de viabilisation, a poursuivi le secrétaire général de la wilaya de Tizi Ouzou, des fiches techniques ont été établies et transmises aux autorités compétentes pour une prise en charge pour un montant global de 2,6 milliards de DA. «Pour certains travaux d'urgence, l'organisme gestionnaire (Ugzia-Divendus) ne ménagera aucun effort pour apporter une contribution en collaboration avec les opérateurs économiques», a assuré M. Tibourtine. Le directeur de l'Unité de gestion des zones industrielles et zones d'activités de la wilaya de Tizi Ouzou, Rabah Yermeche, a, pour sa part, mis en avant la nécessité d'une analyse exhaustive de la situation du portefeuille foncier de la wilaya.
«Il existe des terrains occupés illicitement, d'autres attribués mais inexploités, d'autres connaissent des problèmes juridiques et, d'autres confrontés à des oppositions des fois objectives ou souvent, infondées», a-t-il dit. M. Yermeche a, à cet effet, estimé que la mise en œuvre des mécanismes juridico-légaux pour assainir cet important portefeuille foncier, confortera l'administration dans son rôle de régulateur, permettra aux opérateurs économiques d'être confiants et accompagnés dans leurs projets et, donnera un élan accéléré au processus de développement économique dont, a-t-il observé, notre wilaya a grandement besoin. «Il y a lieu de repenser le foncier, redéfinir les règles d'attribution aux investisseurs efficaces et qui se conforment aux exigences d'une feuille de route ou cahier des charges qui serait l'émanation de l'ensemble des acteurs et intervenants dans le circuit triptyque, producteur/produit/ usager (consommateur)», a-t-il suggéré.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.