L'art de la confusion.    Après la découverte d'une bombe à M'chedallah, les villageois réclament la sécurité    Emeutes à Si Mustapha (Boumerdès) : la population se révolte en signe de soutien au président d'APC    Dans les coulisses de : Naïma Salhi «chassée» de Naciria et de Chabet ElAmeur    Mouvement au sein des chefs de sûreté de wilaya    Ouverture demain du Salon international des dattes    Exploitation des mines d'or dans le Sud : les discussions avec les partenaires étrangers avancent    Turquie 9 morts et 86 blessés dans un accident de train à Ankara    Défi de survie pour le mouvement des «gilets jaunes»    Natation : Sahnoune éliminé sur 50 mètres en Chine    CNAS : tenter de réduire les accidents du travail    Ouadhias (Tizi Ouzou) : Deux voleurs de batteries de relais téléphoniques identifiés par la police    Soins des Algériens en France : Y a-t-il un changement ?    Yacine Mahideb. Poète : Des mots pour panser des blessures    Issiakhem : Il aurait sans doute ri !    Issiakhem de A à Z    La menace terroriste plane à nouveau sur la France    Bouira : Le DJS sur la sellette !    Tournoi de beach-volley demain et dimanche à Oran    Sidi-Saïd prend de vitesse ses détracteurs    L'auto-satisfecit algérien    Le FLN part en favori    Une bonbonne de gaz explose dans un restaurant mobile    Gâteau aux raisins secs    «Tôt ou tard, le tarif de l'électricité doit être revu»    Trio malien pour JS Saoura-IR Tanger    Votre week-end sportif    La revanche des riches    Déclaration de politique générale du gouvernement: Ouyahia dément tout empêchement de la présidence    Démission du SG et menaces du RCK: La FAF et la LFP retombent dans leurs travers    Un individu sous les verrous: Chantage sur le Net    Aïn El Turck: Cinq femmes tuées par le monoxyde de carbone    10 familles d'El Djebass relogées    Division nationale amateur - Ouest: Le dauphin à l'assaut du leader    Défaitisme    Bouchareb ne va pas durer longtemps    L'histoire à méditer    Coup d'envoi de la première rencontre culturelle «Voix de femmes»    Une ville au passé révolutionnaire    Réminiscences de mots à l'Espaco    Répression meurtrière à la suite de manifestations de l'opposition    Brexit : Theresa May à la peine dans son tour d'Europe pour obtenir des concessions    Commerce : Engagement de l'Algérie dans tout projet pour le développement de l'Afrique    Chine et Etats-Unis … les "nouveaux rivaux"    Inter Partner Assistance Algérie fête ses dix ans en triplant son capital social : Le meilleur est à venir    Mondial des clubs: Vers une finale River Plate-Real Madrid    Hydrocarbures : Sonatrach et la compagnie russe Transneft signent deux contrats    Un monument à Soljenitsyne inauguré à Moscou le jourde son centenaire    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les assiettes foncières inexploitées seront mises à la disposition des porteurs de projets
Publié dans La Nouvelle République le 15 - 11 - 2018

Le représentant du wali de Tizi Ouzou, le Secrétaire général, Azzedine Tibourtine, a réitéré, mardi, la détermination de l'Etat à accompagner, dans la mesure du possible, tous les porteurs de projets, à concrétiser leurs investissements et à améliorer les conditions de travail de ceux qui sont opérationnels.
«J'invite les bénéficiaires d'assiettes foncières au niveau des zones industrielles et d‘activités de la wilaya, soit, à réaliser, dans les meilleurs délais leurs projets d'investissements, soit à restituer ces assiettes foncières, voire même, procéder à l'annulation des attributions pour les mettre à la disposition des porteurs de projets dont la demande s'élève au nombre de 1.300», a-t-il indiqué. S'exprimant lors d'une rencontre avec les opérateurs économiques de la wilaya organisée par l'unité de gestion des industrielles et zones d'activités de Tizi Ouzou du Groupe des Industries locales «Divindus», M Tibourtine a insisté sur la nécessité de mettre en place, au niveau de chaque zone d'activité et zone industrielle d'un comité de suivi.
«Sur 952 lots crées, 809 ont été attribués alors que 153 assiettes foncières demeurent libres», a révélé le représentant du wali, observant que seuls 23,58 % des projets sont en activité, 21,16 % en cours de réalisation et 07,27 % sont réalisés et non opérationnels. S'agissant des projets non réalisés, le secrétaire général de la wilaya a fait cas de 44,75% tandis que les projets dont la réalisation est à l'arrêt, ils sont de l'ordre de 03,27%. Je suis conscient que les investisseurs ici présents sont localisés dans des zones d'activités et zones industrielles créées dans les années 70, voire même avant, et qui sont, pour la plupart, dépourvues de viabilités, ce qui les placent dans un environnement défavorable pour l'exercice de leurs activités et le développement de leurs entreprises», a observé le représentant du wali, Abdelhakim Chater.
Pour la mise à niveau de ces zones d'activités et zones industrielles, en matière de viabilisation, a poursuivi le secrétaire général de la wilaya de Tizi Ouzou, des fiches techniques ont été établies et transmises aux autorités compétentes pour une prise en charge pour un montant global de 2,6 milliards de DA. «Pour certains travaux d'urgence, l'organisme gestionnaire (Ugzia-Divendus) ne ménagera aucun effort pour apporter une contribution en collaboration avec les opérateurs économiques», a assuré M. Tibourtine. Le directeur de l'Unité de gestion des zones industrielles et zones d'activités de la wilaya de Tizi Ouzou, Rabah Yermeche, a, pour sa part, mis en avant la nécessité d'une analyse exhaustive de la situation du portefeuille foncier de la wilaya.
«Il existe des terrains occupés illicitement, d'autres attribués mais inexploités, d'autres connaissent des problèmes juridiques et, d'autres confrontés à des oppositions des fois objectives ou souvent, infondées», a-t-il dit. M. Yermeche a, à cet effet, estimé que la mise en œuvre des mécanismes juridico-légaux pour assainir cet important portefeuille foncier, confortera l'administration dans son rôle de régulateur, permettra aux opérateurs économiques d'être confiants et accompagnés dans leurs projets et, donnera un élan accéléré au processus de développement économique dont, a-t-il observé, notre wilaya a grandement besoin. «Il y a lieu de repenser le foncier, redéfinir les règles d'attribution aux investisseurs efficaces et qui se conforment aux exigences d'une feuille de route ou cahier des charges qui serait l'émanation de l'ensemble des acteurs et intervenants dans le circuit triptyque, producteur/produit/ usager (consommateur)», a-t-il suggéré.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.