Hanoune temporise et avertit    Abdelmalek Sellal s'emploie à banaliser le 5e mandat    Les Mozabites    «Pas de poursuites judiciaires contre les promoteurs Ansej, Cnac, Angem en situation d'échec»    À la recherche de produits hors hydrocarbures algériens    Les assurances de Temmar    Arama fustige la CAF    Le dernier carré passe par Omdourman    Du huis clos pour le MOB et un an de suspension pour Harkabi    Grève les 26 et 27 février    Décès d'un policier agressé dans un bus    14 800 logements seront livrés cette année    «La coupe de cheveux reflète inéluctablement notre idole»    On vous le dit    Zone de Bellara, à El Milia (Jijel) : Lancement des travaux de viabilisation    CR Belouizdad : Soumana qualifié, le Chabab prépare la coupe    La sûreté de wilaya dresse son bilan : 12 réseaux de passeurs démantelés en 2018    Mostaganem : Des voleurs de voitures arrêtés    Brèves    MO Béjaïa : Accord trouvé avec Bouzidi    Papa au royaume d'Œdipe    Patrimoine : Pour une Casbah bâtie par ses habitants    El-Tarf: Deux morts dans des accidents de la route    Un show diplomatique raté    Bilan financier 2018: Ooredoo Algérie compte 13,8 millions d'abonnés    Chlef: Le vol de câbles téléphoniques inquiète    Tlemcen - Kamel Daoud : «Il faut encourager la lecture»    Des victoires qui font du bien et des défaites qui font mal    59ème anniversaire des essais nucléaires français en Algérie    Sept médailles dont 3 en or pour l'Algérie    Forfait de trois équipes    Le premier Salon national du miel se déroulera cette année    Plus de 100 000 bébés meurent annuellement en raison des guerres    Le réseau internet exposé aux attaques de l'exterieur du pays    Des avions français bombardent des civils à l'extrême Est    Deux terroristes se font exploser à Sidi Bouzid    «Les Yeux de Mansour» de Ryad Girod    Générale de Saha l'artiste    Manselkouch.. Manselkouch en ouverture    "Les masques sont tombés" : Moscou répond au journaliste de la BBC sur "l'attaque" à Douma    La dette publique des USA bat un nouveau record: en quoi Trump est-il différent d'Obama?    5ème Région militaire : Gaid Salah inspecte des unités et inaugure un dépôt régional de carburant    Abdelkader Kara Bouhadba installé dans ses nouvelles fonctions    Accord de pêche Maroc-UE : Le Tribunal européen ordonne à l'UE de respecter le droit international    Cameroun : L'opposant Maurice Kamto et ses partisans inculpés    Pour une "meilleure" prise en charge médicale : Vers la révision de la loi relative au moudjahid et au chahid    Il répond aux critiques soulevées par la candidature de Bouteflika.. Sellal contre-attaque    Constitution 1, 2, 3, et encore…    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La 2e édition s'ouvre à Alger
Publié dans La Nouvelle République le 18 - 11 - 2018

La deuxième édition du Prix Cheikh Abdelkrim-Dali de musique andalouse s'est ouverte jeudi soir à Alger avec un concert animé par trois artistes devant un public de fans nombreux.
Accueillie à l'auditorium du Palais de la culture Moufdi-Zakaria, la soirée a été animée par Manel Gherbi, Toufik Aoun et Nesrine Ghenim, qui ont gratifié le public de pièces classiques du répertoire andalou dans ses variantes sanâa, El ghernati et malouf.
Accompagnés de l'Orchestre de la fondation Cheikh Abdelkrim-Dali, dirigé par Naguib Kateb, les trois artistes se sont produits en dehors des épreuves finales du concours qui ont débuté hier. Manel Gherbi a ouvert le bal de cette soirée en interprétant «Ya men saken sadri», une nouba exécutée sur le mode mezmoum, avec des rythmes successifs et évolutifs.
Toujours sous la baguette de Naguib Kateb, qui accompagnera également les artistes en compétition, Toufik Aoun et Nesrine Ghenim ont étalé des pièces du répertoire andalou devant un public exquis. Présent à la cérémonie d'ouverture, le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, a affirmé que le Prix Abdelkrim Dali était une manifestaion culturelle qui contribue à la «préservation» du patrimoine musical andalou. En hommage à Abdelkrim Dali, le ministre a annoncé que le Palais de la culture de Tlemcen sera baptisé du nom de cet artiste et figure de la musique andalouse.
Les épreuves finales du concours de la 2e édition du Prix Cheikh Abdelkrim-Dali se sont déroulées vendredi, samedi et dimanche avec la participation de neuf candidats finalistes, issus des trois écoles andalouses. L'Orchestre maghrébin des musiques andalouses, une fusion des ensembles, algérien, tunisien et marocain, animera la soirée de clôture, prévue lundi à l'Opéra d'Alger Boualem-Bessaïh, avec la remise des prix aux lauréats. Le Prix Cheikh Abdelkrim-Dali, organisée par la Fondation éponyme, vise à «découvrir et promouvoir de jeunes talents».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.