Un nouveau niet de l'armée à la transition    La transition démocratique, «une nécessité, pas un choix !»    Bensalah évoque les «mécanismes» de la présidentielle    Les travailleurs des communes réinvestissent la rue    Liberté provisoire pour deux jeunes arrêtés mardi à Oran    Les travailleurs de KouGC manifestent leur colère    L'Iran souffle le chaud et le froid    Le niet des Palestiniens    De Caracas à Téhéran : les contradictions américaines    «Un vrai test»    Plus d'une quinzaine de syndicats boycottent le ministre du Travail    43 plages autorisées à la baignade    Pain de viande en croûte    Donner une base académique à la musique malouf    Egalité et émancipation au cœur du Hirak    ACTUCULT    Boufarik: Le voleur était le gardien    Axe Gdyel-Benfréha: Un mort et un blessé dans un accident de la route    Bouira: Démantèlement d'un réseau de trafic de kif    Adrar: Deux complexes gaziers bloqués par des chômeurs    Groupe D : Afrique du Sud - Namibie, vendredi à 21h00: Un nul n'arrangerait personne    Une étude pour un nouveau plan de circulation: Le projet d'extension du tramway vers l'aéroport relancé    Les héritiers de la lumière    Une grande école du ballon rond    Le Caire, ville sous haute sécurité    Réseau routier urbain de Zemmoura (Relizane)    La justice suit son cours    Le fléau de la corruption perdure    Benbitour suggère la création de 15 pôles de développement    Le Cameroun toujours là pour le titre... le Ghana accroché    Plaidoyer pour une «présidentielle libre et transparente»    Des experts pour enquêter sur les causes de la mort de poissons au Lac Oum Guellaz    Un rituel ancré dans l'histoire de la région    Algérie : L'inflation à 3,6% sur un an en mai 2019    Sahara occidental : Le Polisario saisit le Conseil de sécurité sur l'expulsion d'avocats    Djellab depuis Dakar : "La création de la ZLECAF érigera l'Afrique en force économique mondiale par excellence"    USA : La Fed est "isolée" des pressions politiques, assure Powell    CA Bordj Bou Arreridj : El Hadi Belaâmiri, cinquième recrue    En franchissant les 11 milliards de dollars de ventes : Chanel réaffirme son indépendance    Hommages à celui qui a eu à accomplir quatre grandes missions durant les quatre moments décisifs de l'histoire de l'Algérie contemporaine : Il y a 27 ...    Pas de révision des prix    Les 3 supporteurs en détention provisoire    Le gouvernement appelé à penser une législation spéciale    La justice ordonne l'arrestation de l'ex-Président Kotcharian    Le tapis de Babar au Salon international du tourisme de Berlin    La 55e édition du Festival international de Carthage du 11 juillet au 20 août 2019    Moyen-Orient : Pourquoi les Etats-Unis jouent avec le feu    Mauritanie : El-Ghazouani élu président, l'opposition conteste    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Alger accueille le 2e grand prix Abdelkrim Dali
Publié dans Le Temps d'Algérie le 13 - 11 - 2018

Le 2e grand prix Abdelkrim Dali de la musique et chanson arabo-andalouse s'ouvrira, ce jeudi, par un concert de Nesrine Ghenim, Manal Gherbi et Toufik Aoune au palais de la culture Moufdi Zakaria à Alger. Le concours se tiendra jusqu'au 19 novembre et sera clôturé par un concert à l'Opéra Boualem Bessaih. Ce grand prix qui est à sa deuxième édition est organisée par la fondation Cheikh Abdelkrim Dali dont la présidente n'est autre que la fille du défunt grand chanteur. L'objectif du concours est d'encourager les jeunes chanteurs andalous et rendre hommage au grand chanteur d'andalou et de Hawzi qu'était Abdelkrim Dali. Bien que la télévision ne passe pratiquement que deux de ses chansons interprétées à l'occasion de l'Aid, Abdelkrim Dali reste parmi les plus grands maîtres de la chanson andalouse à laquelle il s'est sacrifié notamment par la formation des jeunes au sein du conservatoire d'Alger. Comme l'avait indiqué Smain Hini lors d'une conférence, Dali était connu pour sa modestie et vivait dans la simplicité. Il se déplaçait par bus de Hydra à la place Audin pour continuer à pieds jusqu'à l'institut de musique pour enregistrer les noubas qu'il a laissées pour les élèves de cet institut. Selon Hini, le maître avait laissé 78 heures d'enregistrements qui ne profitent qu'aux élèves de l'institut alors qu'on peut les diffuser à grande échelle notamment pour les associations et les conservatoires.
Il faut dire que c'est aussi le rôle de cette fondation de faire connaître ces enregistrements d'une grande valeur. Un timbre a été édité en hommage à Abdelkrim Dali mais le meilleur hommage qu'on puisse rendre à ce grand chanteur et musicien est de diffuser ses enregistrements régulièrement. Il faut noter que le concours pour le grand prix Abdelkrim Dali se tient tous les soirs à 19h 30, à partir de ce jeudi au palais de la culture Moufdi Zakaria et que la soirée de clôture aura lieu le 19 novembre à l'Opéra d' Alger.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.