Les femmes-mères travailleuses entre le four et le moulin    1 500 milliards de DA hors circuit    Pas d'impacts de la crise financière    Pour l'annulation des poursuites judiciaires    Varsovie attend des excuses d'Israël    Le sénateur démocrate Bernie Sanders annonce sa candidature pour 2020    Pauvre Finkielkraut    Le Gambien Bakary Gassama au sifflet    Feghouli et Bennacer dans le Onze type africain de la semaine    Les présidents de l'ASAM et l'O Médéa suspendus    Le plan de Benghabrit pour faire face à la grève    Violences contre les femmes et trafic de drogue en hausse    Gâteau renversé aux agrumes    La « main étrangère » au service du régime illégitime d'Alger durant la « sale guerre ».    Rachid Mokhtari publie La Guerre d'Algérie dans le roman français    L'Orchestre symphonique de la ville d'Oran donne son premier concert    L'éclipse    Liberté de la presse : Le Maroc renoue avec les méthodes de barbouzes    Aïn El Hammam : Un commerce informel encombrant    Boufarik : 32 Omras octroyées par l'association Ennour    Opposition unie, un rêve ?    Tiaret: Un réseau de vol de véhicules démantelé    EN - La liste des joueurs à retenir: Un casse-tête pour Belmadi    Ligue 2 - Probabilités de relégation: Le temps de la calculette est arrivé !    UMA et sociétés civiles: «Laisser le règlement du problème du Sahara Occidental aux Nations unies»    Le vendredi de tous les dangers    Boumerdès: Un véhicule de transport de fonds attaqué, 15 milliards volés    Le mot du Chahid à ces gens-là...    Sebaâ et Haniched renforcent la DTS    Les acteurs politiques face aux risques de dérapages    «L'assiette destinée au centre de formation du club est prête»    Trois médailles, dont une en or, pour l'Algérie    Le développement de l'Afrique, un enjeu géostratégique au XXIe siècle»    Avec Ooredoo, suivez votre consommation d'eau sur votre mobile grâce au nouveau service exclusif «SEAAL Mobile»    Comment renforcer les capacités des bureaux d'hygiène    Les acquis enregistrés grâce à l'unité et la détermination du peuple sahraoui    La Ligue arabe condamne les prélèvements par l'occupant israélien sur les revenus d'impôts palestiniens    Retour des «djihadistes», un vrai casse-tête pour les autorités françaises    Où est le programme ?    Une cache contenant des armes et des munitions découverte à Tamanrasset    Exportation de 860.000 œufs vers la Libye    Influence de la cuisine orientale sur la cuisine européenne du Moyen-âge    Bedoui dénonce des tentatives de "gâcher" l'élection    Formation professionnelle : Réception de 40 nouveaux établissements pour la rentrée de février    17 personnes décédées et 1.242 autres blessées en une semaine    Déclaration de politique générale : M. Ouyahia la présentera lundi prochain devant l'APN    Augmentation de la bourse et suppression des réfectoires    Projection de "Maintenant, ils peuvent venir"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La DGSN tarde à exaucer le vœu des citoyens
Publié dans La Nouvelle République le 21 - 11 - 2018

La Direction générale de la Sûreté nationale n' a pas encore exaucé le voeu des milliers de citoyens de la commune de Sidi Ben Adda (Aïn Témouchent) qui réclament depuis plus d'une decennie l'ouverture d'une sûreté urbaine. qui renfocre la sécurité des personnes et la protection des biens.
Ainsi Le flamboyant siège abritant la sureté urbaine dans la commune de Sidi Ben Adda édifié dans la commune de Sidi Ben Adda depuis plusieurs mois est fin prêt pour la prise de sa fonction. Contre le gré des habitants de cette localité, son inauguration n‘a pas encore vu le jour et les rumeurs ont fait la une des débats quotidiens. Il est devenu une habitude qu'à chaque fête nationale, les gens attendent vainement que cette institution sécuritaire ouvre officiellement ses portes. La grogne des citoyens monte de jour en jour car les délits s'accroissent à raison géométrique. Les vols ont repris d'une manière vertigineuse. La délinquance juvénile et l'insécurité préoccupent particulièrement les parents. L'immigration clandestine ou la harga vers l'Espagne frissonne l'instinct des milliers des jeunes qui ne rêvent que quitter le pays et rejoindre l'autre continent.
Selon les échos recueillis plusieurs jeunes reconvertis en dealers sont écroués dans les centres pénitenciers. Ils étaient condamnés d'avoir écoulé les stupéfiants en milieu juvénile. Et à l'approche de la période estivale, la consommation du kif devient un phénomène ravageur des adolescents et les jeunes. En outre, cette commune de presque 20 000 âmes dispose d'agglomérations secondaires ou le contrôle du mouvement des personnes devient très exigé. Sa cote a été réputée pendant une période de port d'embarcation de la harga à destination de l'Europe. Des dizaines de jeunes de la commune ou d'autres wilayas du pays ont pu déguerpir leur cher pays. Quant aux automobilistes, leur souci est la circulation routière.
Ils attendent avec impatience le déploiement des agents de la police sur tout le tissu urbain de cette localité pour y imposer la réglementation de la circulation routière. Les écologistes espèrent à l'amélioration de l'état de l'environnement afin que le civisme reprenne sa place et voient une ville verte et propre avec comme monnaie l'hygiène et la propreté notamment dans les immeubles, les rues et les places publiques. Le phénomène de la délinquance s'étend aux établissements scolaires. Des individus mal élevés dérangent l'état d'esprit des élèves dont certain venant des agglomérations secondaires ou des fermes. Combien de fois les parents ont clamé haut et fort la mise sur place d'un dispositif sécuritaire au niveau du lycée. Les autorités de la wilaya concernées par la sécurité sont interpellées pour agir immédiatement et satisfaire le vœu des citoyens de la commune des Trois Marabouts qui aspirent à une vie meilleure.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.