Zones franches: dispositif administratif flexible et cahier des charges rigoureux pour garantir la transparence    Salon de l'Enseignement supérieur: vers l'instauration d'un enseignement de qualité pour l'édification d'une économie du savoir    Migrants africains tués par la police marocaine: l'OIM et le HCR expriment leurs "plus vives inquiétudes"    Des températures caniculaires, mardi et mercredi, sur des wilayas du Sud du pays    Santé: une "grande importance" accordée à l'application des protocoles thérapeutiques en oncologie    JM Oran-2022 : engouement populaire sans précédent, l'autre succès de la 19e édition    Conseil de la nation présentation du projet de loi définissant les règles générales applicables aux zones franches    Les colons attaquent encore Al-Aqsa    Les anciens ministres Ould Abbes et Barkat condamnés à 6 et 4 ans de prison ferme    Coup d'envoi de la 13e édition    JM/lutte féminine: Soudani Mestoura en demi-finale    Deux dossiers retenus pour la présidence de la FAF    Crise alimentaire: la FAO appelle à des mesures urgentes    JM: les podiums de la 2e journée    JM: la présence de jeunes de la communauté nationale établie en France, très importante    CN: le président de la Commission des AE reçoit le président du Groupe d'amitié France-Algérie    Festival européen de musique: le groupe "Travel Diaries" enflamme le public    OL : Aouar ne va pas prolonger son contrat    Face aux séismes    Lorsque la consommation domestique menace l'exportation: Déperdition énergétique et gaspillage    Alger: Incendie dans le parc de l'ETUSA, 16 autobus détruits    Sétif: Trois morts dans un incendie de forêt    Examens du BEM: Un taux de réussite de 55,98%    Football: Algérie-Maroc, aujourd'hui à 17h00: Les Verts pour la confirmation    Exportations hors hydrocarbures: L'objectif de 7 milliards de dollars accessible    A l'initiative de Mohamed Afane: La maison d'Oran d'Yves Saint Laurent retrouve une nouvelle vie    Le terroriste Benhalima révèle la structure organisationnelle de " Rachad ", ses sources de financement et ses relations avec le " MAK "    Riga débarque    Le club otage des forces occultes    Des contrats menacés par le blocus pétrolier    Plus de 30 villageois dont des enfants tués    La base constitutionnelle seule au menu    Tosyali décroche le trophée    Echos d'un procès figé    Bâtonnat d'Alger: au boulot    Plus de peur que de mal    La réussite au BEM fêtée avec faste    Le FFS dérange les forces occultes    Comme une lettre à la poste    Peut-on réussir la transition?    Comment l'émigration a lutté contre l'OAS    C'est parti pour la 13e édition    Karima et Yousra enchantent le public    Alerte Algérie : le prisonnier d'opinion Mohamed Azouz Benhalima est en danger    Le mouvement des réformes (1986-1991), précurseur du Hirak    22e Festival culturel européen: l'Italie et la France à l'honneur    "M'tember", exposition collective d'artistes inaugurée à Alger    Carnage à Melilla ou l'épouvantail de l'immigration    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Problématique sur la méthodologie du cours de linguistique informatique
Publié dans La Nouvelle République le 24 - 11 - 2018

Un Colloque national consacré à la linguistique a été organisé du 21 au 22 novembre à l'université Hassiba Benbouali de Chlef par le laboratoire de la didactique et de l'analyse du discours.
Placée sous le thème de «La problématique sur la méthodologie du cours de linguistique informatique», cette rencontre scientifique s'est articulée aussi bien sur la problématique de la méthodologie de «linguistique moderne» que sur sa relation avec le traitement automatique des langues. Selon la présidente du colloque en l'occurrence Dr. Radhia Benaariba : «ce colloque a pour objectif de mettre la lumière sur les méthodologies et méthodes modernes de l‘enseignement de la linguistique dans son aspect nouveau. Dans sa première édition, le colloque tentera de faire un essai de définitions de la linguistique informatique et ce, à travers les interventions des chercheurs en linguistique (arabe-français-anglais), en informatique, en mathématiques et traduction-interprétation).
Le colloque est une occasion pour distinguer le traitement automatique des langues (TAL) de la linguistique informatique car souvent les chercheurs confondent les deux disciplines différentes mais qui se complètent, de l'avis des spécialistes en la matière. De plus, «La linguistique informatique est un domaine scientifique neuf, né du développement conjoint des modèles mathématiques et informatiques (théorie des langages formels) et de la formalisation des descriptions linguistiques. Il a pour objectif le traitement automatique du langage naturel et il se situe au carrefour de la linguistique et de l'intelligence artificielle ou des sciences cognitives dans leurs recherches sur le langage naturel.»
C'est ainsi que la linguistique informatique définit par les linguistes. Dans le domaine linguistique, les spécialistes se pencheront notamment sur le processus de production du langage et de sa compréhension par le «sujet» ainsi que sur les différents paramètres intervenant dans l'activité langagière, explique Dr. Benariba. Selon professeur Abdelkader Charef, en sa qualité du président du comité scientifique, pas moins de 100 propositions de communications ont été retenues par son comité. «Nous avons répartis les intervenants venus de plusieurs universités algériennes, sur 6 séances plénières et 5 ateliers scientifiques, durant les deux journées de la rencontre » précise Pr. Charef. Et d'ajouter que «Le programme de cette rencontre, de deux jours, comprend des conférences et des ateliers au profit des chercheurs de plusieurs disciplines et des doctorants».
Les travaux du colloque ont été riches en communications et interventions scientifiques. La caractéristique principale de cet évènement réside dans la transdisciplinarité et la multidisciplinarité des intervenants et des contenus de leurs interventions. Dr. Fatima Zahra BElkderdim, informaticienne et mathématicienne a traité de la thématique des voyelles en langue arable ; dans son intervention intitulée «La Modalisation du Sukun et application» a démontré comment intégrer cette voyelle spécifique à la langue arabe dans le langage machine et ce pour un meilleur traitement automatique de la langue arabe. Un autre matheux et amoureux de la langue arabe, en l'occurrence Dr. Mahdi Bouziane venu de l'université de paris VI a vulgarisé la nation de l'apport de la méthode mathématique dans l'informatisation de la langue arabe.
À l'issue des travaux du colloque, Dr. Rabia Benarbia a lu publiquement les recommandations faites et sélectionnées par les intervenus avant que le professeur Ahmed Benaâdjmia, directeur du laboratoire, prenne la parole pour clôturer les travaux dans la séance plénière. «Je tiens à remercier tous les présents qui nous sont venus de loin. Sans les efforts de tous les acteurs des comités scientifiques et d'organisation, ce colloque n'aurait pas réussi. Nous souhaitons que la prochaine édition sera internationale pour qu'il y ait un échange scientifique plus fructueux», a-t-il conclu le Pr. Benâadjmia.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.