Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce jeudi    Moussa Benhamadi sous mandat de dépôt    "Le retour à la planche à billets sera inévitable"    Des céréaliers refusent de vendre de l'orge aux brasseurs    Un potentiel à l'export inexploité    Le risque d'un Brexit sans accord reste "très réel"    Sanchez demande aux électeurs "une majorité confortable"    Tractations diplomatiques pour une sortie de crise    «Yetnahaw gaâ !» à la tunisienne    Tliba et le fils Ould-Abbès s'accusent mutuellement    DNCG : le nouveau gendarme du football algérien    Un tour puis s'en va pour le CSC    Le logo et la mascotte de la 19e édition dévoilés    «Les Algériens ont peur de nous…»    L'affaire Chenihi resurgit    Man City : Mahrez en Ligue des Champions, c'est du costaud !    "C'est Carlos Queiroz qui a insisté pour affronter l'Algérie"    La harga en famille revient    La Protection civile lance une campagne de sensibilisation    ACTUCULT    Séminaire international sur la traduction, le théâtre et l'identité    Dieu dans l'imaginaire de l'islam politique    Confessions de Tayeb Abdelli    Mexico réclame à Paris l'annulation d'une vente aux enchères    Grand hommage aux victimes du 14 juillet 1953 à Paris    L'Algérie parmi les quatre derniers    Que devient Mme Fafa ?    Mohamed Charfi se veut rassurant quant à la «sincérité» du scrutin    Béchar : La surcharge des classes est un épineux problème    LA BEA appelée à la rescousse    G5 Sahel : Les financements se font toujours attendre    Menace écologique sur le barrage de Taksebt    Incendies de forêt… acte prémédité ou phénomène saisonnier ? Démêler le vrai du faux    La surenchère est contreproductive pour les élections    Gaïd Salah donne des instructions à la Gendarmerie: Nouveau tour de vis pour accéder à Alger    Alger: Rassemblement de solidarité avec les détenus    Béchar: Il perd la vie après avoir sauvé ses deux enfants de la noyade    Skikda: 10 ans de prison pour trafic de psychotropes    Souk-Ahras: Plus de 16.000 comprimés psychotropes saisis    17e édition du Festival national d'astronomie populaire: «Sous un seul ciel» du 3 au 5 octobre    Tunisie: La fin d'une époque politique ?    Riyad ripostera-t-il aux attaques contre ses installations pétrolières?    Bourses: Les places mondiales prudentes en attendant la Fed    "Hélicoptère Draghi": La BCE ressort la sulfateuse à liquidités    LG: Technologie 8K au service des téléviseurs OLED & NANOCELL    Une nouvelle amnistie générale décretée    Une cache d'armes et de munitions découverte à Tamanrasset    Parution. L'Encyclopédie algérienne (édition 2019) : Un coffret fort intéressant    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bedoui appelle les élus à s'affranchir de la gestion bureaucratique
Publié dans La Nouvelle République le 19 - 01 - 2019

Un appel aux élus a été lancé jeudi dernier par le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du Territoire, Noureddine Bedoui, dans le sens, où ils devraient «s'affranchir de la gestion bureaucratique et à sortir de leurs bureaux pour aller à la rencontre des citoyens» tout en les associant aux affaires de leur commune.
Bedoui qui a présidé la célébration de la journée nationale de la Commune au siège de la wilaya, sous le thème de «la commune au cœur des mutations», en présence de la ministre de l'Environnement et des Energies renouvelables, Fatima Zohra Zerouati, le Wali d'Alger, Abdelkader Zoukh, des élus locaux et de membres du Parlement, a déclaré : «Les élus locaux sont appelés à s'affranchir de la gestion administrative bureaucratique et à sortir des assemblées élues et des administrations pour aller à la rencontre des citoyens, échanger avec eux et les associer aux actions qui les concernent, notamment en ce qui concerne les structures publiques de proximité». Aussi, a-t-il exhorté ces responsables à «être plus proches du citoyen, à le défendre, à le respecter et à lui ouvrir leurs portes pour une relation qui dépasse le cadre conjoncturel», et ce, tout en mettant l'accent sur «la participation citoyenne qui est une école qui doit donner lieu à une génération de reconnaissance non de déni, une génération qui donne plus qu'elle ne demande».
Selon le ministre «les Collectivités locales sont le prolongement naturel des institutions constitutionnelles de l'Etat, un rempart contre lequel s'échouent toutes les vaines tentatives de faire basculer dans le doute, le discrédit et l'aventurisme les aspirations du peuple et d'instrumentaliser ses peines», de même que «l'adhésion autour des institutions de l'Etat, qui sont la soupape de sécurité de cette patrie et à faire barrage à toute atteinte à sa légitimité et représentativité et à toute menace de son unité et sa pérennité». Abordant la responsabilité du Gouvernement, Bedoui précisera qu'il «ne ménage aucun effort pour le soutien des élus à travers la consolidation des dotations aux plans communaux de développement qui dépassent, depuis quelques années, les 100 milliards DA/an ainsi qu'aux grands plans sectoriels permettant de faire face au développement croissant des villes».
A ce sujet, le ministre a rappelé «la décision du président de la République relative la réactivation des Fonds de développement des wilayas du Sud et des Hauts Plateaux en accompagnement de la stratégie de réorganisation des territoires à travers les wilayas déléguées et les nouvelles circonscriptions administratives», et ce, tout en soulignant que «le Gouvernement œuvre, sur instruction du président de la République, à la concrétisation de cette stratégie, qui s'inscrit en droite ligne des orientations du Schéma national de l'aménagement durable du territoire, et qui englobera l'ensemble des wilayas du pays» dans le sens d'une orientation, dans le futur, vers une organisation territoriale à même de consolider la décentralisation en tant que choix inéluctable et irréversible.
Sur un autre plan, Bedoui a notamment appelé les Services extérieurs de l'Etat à s'apprêter à se mettre au diapason d'un nouveau dispositif de réformes en matière de gestion des Collectivités locales dans les grandes villes à la faveur du nouveau Code des Collectivités locales, objet actuellement de larges consultations avant son approbation et sa présentation au Parlement. A cette occasion, les présidents des Assemblées populaires communales (APC) de la wilaya d'Alger ont rendu hommage au président de la République, Abdelaziz Bouteflika, pour le parrainage de cette célébration.
De son côté, le ministre de l'Intérieur a remis des distinctions à des familles de victimes du devoir national et à nombre de présidents et de fonctionnaires d'APC. Par ailleurs, trois communes pionnières en matière d'énergies renouvelables, à savoir Ouargla, Laghouat et Theniet El Had (w. de Tissemsilt), ontbénéficié d'un prix de 100 millions de dinars au cours de cette cérémonie. Enfin, signalons la signature d'une convention entre le ministère de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire et l'Agence nationale des déchets sous la supervision des ministres des deux départements.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.