Il a affiché son soutien au candidat Bouteflika : Le maire de Khenchela attise la colère populaire    «Le choix de Bouteflika est une nécessité»    Seuls 43,7% des commerçants sont immatriculés    570 opérateurs attendus début mars à Oran    Plus de 100 000 Algériens bénéficient des allocations supplémentaires, de solidarité et d'invalidité    Réformes sans ouverture    Le Chabab pour la confirmation, le Milaha sur tous les fronts    220 lutteurs attendus à Annaba    Les Françaises sacrées par équipes    Saisie de 34 grammes de kif traité et arrestation d'un trafiquant    Du nouveau pour la rentrée de dimanche prochain    «L'écriture romanesque est la sœur jumelle de la liberté»    Mauvais cholestérol    Salon de l'environnement des Scouts : Plus de 300 arbustes plantés    Hommage à Nabila Djahnine, symbole de lutte    Chlef: Cap sur l'exportation de ciment    Coupe d'Algérie - 1/4 de finale: Deux chauds derbys    Football - Quota des entraîneurs largement dépassé: Une situation très alarmante    Message de Bouteflika: Sécurité, unité et consensus    Quand les Haïtiens sont tués en laissant de marbre D. Trump    L'ambassadrice algérienne en Espagne affirme - Immigration : «L'Algérie est un pays de destination»    Après l'assassinat du jeune Assil: Activation des dispositifs de sécurité au sein des cités universitaires    Des portables volés et des armes blanches saisies: Les « agresseurs » de la place Valéro sous les verrous    Ingérence occidentale au Venezuela : l'errance des pays rentiers vulnérables (Suite et fin)    De la pondération    Lahbiri nommé sénateur du tiers présidentiel    Journée de la ville : comment le centre-ville d'Oran a changé à travers les siècles ?- Les places d'Oran    Défaite du GSP devant Gaz-Sud    Possible reconversion du bassin de plongeur en bassin de water-polo    Démission de l'entraîneur Abdelkrim Latreche    Soutien de l'UNFA au candidat Bouteflika pour la poursuite des réformes    La Ligue arabe s'oppose à la présence de troupes étrangères en Syrie    L'Algérie participe avec une centaine de start-up à Viva Technology du 16 au 18 mai 2019 à Paris    Une grande histoire et de grandes personnalités    Un important plan de développement en cours de réalisation    Remise de 391 décisions d'attribution de parcelles et d'aides à l'auto-construction    ELECT.M participe au plus grand Salon de l'électricité au monde «Middle East Electricity»    Les dix solutions pour maintenir les réserves de change à 100 milliards de dollars    Appel à manifester le 20 février pour libérer les militants du mouvement populaire    Accord sur le redéploiement à Hodeida, la crise au menu du Conseil de sécurité    Si nos montagnes pouvaient parler !    Célébration de la journée du chahid à Tiaret    Les chercheurs ont retrouvé 2 000 pièces à ce jour    Les USA sont en recul face à la Russie et la Chine    Energie : L'Algérie exportera le carburant vers l'Afrique et l'Europe dès 2022    Le MDN appelle les Algériens à "plus de vigilance"    Conférence de Denis Martinez    Abdelaziz Bouteflika : «L'Algérie attachée à ce choix stratégique et populaire»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





APC ou carnaval fi dachra
Publié dans La Nouvelle République le 23 - 01 - 2019

Décidément, rien ne va au sein de la commune de Tlemcen ou règne un désordre total (fawda). Un constat amer qui risque de connaître de graves conséquences le nouveau locataire de cette collectivité locale ne maîtrise aucunement la situation dramatique qui prévaut au sein de la mairie laissant la responsabilité à son ami, élu un véritable dictateur qui a semé la panique hoggra et psychose ou la majorité des employés n'arrivent plus à supporter cette pression et préfèrent abandonner leurs postes les cadres sont complètement marginalisés et écartés laissant la place à la médiocrité à outrance, ce qui a créé un climat de vengeance entre le personnel et les élus.
Devant cet état inquiétant, c'est la ville qui paye les conséquences, dégradation du cadre de vie des habitants le nettoyage de la cité des Zianides est manifestement dépassé non pas pour manque de moyens mais surtout par manque d'organisation, le service de nettoiement montre beaucoup d'insuffisance en matière de gestion plusieurs quartiers de la ville, ruelles, rues, artères et escaliers ont perdu de leur esthétique en raison des amas de déchets et d'ordures qui jonchent les trottoirs, ce qui entraine de facto la prolifération d'insectes rats chiens errants en quête de nourriture, cette saleté qui ne cesse de s'élargir à travers les quartiers populeux le non-respect de la réglementation et des lois en vigueur sont tous des facteurs qui prédisent et précipitent le naufrage de la ville d'art et d'histoire dans un sous-développement endémiques, souligne-t-on.
Qualifié d'incapable, le président de cette commune qui est accusé d'être à l'origine de ce fiasco d'ailleurs ce qui c'est passé dernièrement n'honore pas cette administration qui était jadis un exemple et une fierté de la perle du Maghreb, transformée en un pugilat dont l'acteur est un élu que nous avons cité auparavant ce dernier est arrivé devant l'assistance à se déplacer de sa place pour récidiver et donner un coup-de-poing et un coup de pied à un élu de succroît, avocat de profession son tort d'avoir dénoncer le comportement douteux et irresponsable de ce super élu sans parler des propos grossiers, gestes obscènes insultes et injures prononcés à l'encontre de cet élu qui n'a réagi nous venons d'apprendre aussi qu'un bureau parallèle au niveau du secrétariat du maire a été créé uniquement pour les cahiers des charges, ce qui est strictement interdit par la loi.
D'ailleurs, les petites entreprises ne savent plus à quel saint se vouer, ce qui a poussé les entreprises à transmettre un rapport aux autorités locales, dans lequel ils dénoncent les dépassements du P/APC et l'anarchie qu'il a instauré dans cette commune en les menaçant de ne plus soumissionner en transgressant la loi du code des marchés en exigeant la catégorie 3 pour de simple projet qui ne dépasse pas un milliard de centimes pour éliminer ces jeunes en favorisant d'autres. Ces entreprises exhortent le premier responsable à intervenir le plus tôt possible pour mettre fin à ce véritable scandale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.